Rozvadov : A la découverte de la plus grande Salle de Poker d’Europe

kings rozvadov
Le Casino King's à Rozvadov.

A la découverte de la plus grande salle de poker d'Europe : direction le King's Casino de Rozvadov en République Tchèque.

Le May Poker Festival et ses 25 jours 100% Poker sont une occasion parfaite pour parler de l’incontournable King’s Casino de Rozvadov, en d’autres termes : Les Pokeroomkings !

Le King’s Casino est devenu la plus grande Poker Room d’Europe ainsi que l’une des destinations préférées des amateurs de poker recherchant de l’action non-stop. Ce Casino a misé gros sur le poker et, depuis quelques années maintenant, défend cette affiche brillamment.
Lors des tournois, on peut y retrouver un field international de vrais fans de poker, et tous les pays européens y sont représentés. Le public français semble également avoir eu vent de cette excellente adresse et commence à fréquenter régulièrement l’établissement pour y apprécier l’expérience poker que celui-ci offre.

Pour comprendre l’esprit des joueurs que l’on y croise déclarant : « cet endroit respire le poker », il faut y avoir été. Le King’s Casino de Rozvadov n’est en effet pas un "méga-complexe" semblable à ceux de Las Vegas, mais possède plutôt le flair d’un cercle de jeu où beaucoup d’habitués et de vrais mordus du jeu se retrouvent.

pokerkings

Au Kings Casino est tournée entre autres l’émission « German High Roller », une version allemande de « High Stakes Poker », et des séminaires intensifs de poker comme le « Heads Up Poker Week » y sont organisés.

Il n’est aussi pas rare de rencontrer des pros allemands comme Pius Heinz (Champion du Main Event des WSOP 2011), Michael Keiner (Team Pokerstars) ou des internationaux comme Tony G, Daniel Cates  ou Sorel Mizzi assis à l’une des tables du King’s.

Les lieux 

Lorsque l’on parle du King’s Casino de Rozvadov, il convient de préciser que sur place les activités en dehors du jeu sont très limitées. Cette petite ville à 1h30 de Prague à la frontière entre l’Allemagne et la République Tchèque compte moins de 800 habitants et, comme beaucoup de lieux frontaliers, l’économie locale se résume à quelques Duty Free Shops, stations essence, maisons closes et bien sur le fameux marché asiatique.

Mais pour les gens qui ont fait le déplacement pour venir jouer, ils n’auront pas à quitter le casino car le King’s met tout à disposition pour que ses joueurs se sentent à l’aise à tout moment. Cela crée une atmosphère idéale pour les marathons pokeristiques durant souvent tout une semaine.

Tous les jours et sans interruption, les clients du casino ont accès à un buffet gratuit (divers plats chaud, salades, desserts et boissons). Le Service au King’s s’écrit en grand ! Tous les softs drinks - à noter qu’en République Tchèque la bière est considérée comme un soft - sont gratuits. La rapidité du service y est également très agréable. 

pokerkingsbuffet

En dehors du buffet, le casino compte également un restaurant gastronomique, et l’été il est possible de se décontracter à l’ombre sur la grande terrasse pour siroter un verre du bar.

Récemment entièrement rénové, le King’s Casino possède désormais ses propres chambres d’hôtel, à des prix variables. Le prix pour une nuit, selon la catégorie de chambre et la saison, se situe entre 10 et 180 euros. Pendant les évènements qui durent parfois une semaine entière, tels que le GCOP, le casino propose également des « Hotel Specials »  taillés sur mesure pour le portefeuille et la durée du séjour de chacun.

Le poker au King’s

Le poker occupe le premier rang au King’s, et cela saute aux yeux, en effet la « Poker Arena » prend la majorité de l’espace total du casino. Le niveau des joueurs y est difficilement évaluable car on trouve tout, à toutes les limites : joueurs réguliers, débutants, gamblers dégénérés et pros de poker... Le nombre de tables ouvertes lors des grands tournois attirant des joueurs en grand nombre, permet même au joueur de pouvoir effectuer une sélection de table s’il le désire.

Il y a toujours de l’action aux tables de Cash Games de cette "arène". Les blindes régulièrement proposées sont : 1-3 euros, 2-5 euros, 5-10 euros en No Limit holdem et 2-2 euros, 5-5 euros et 5-10 euros en Pot Limit Omaha.

pokerkingsinterieur

Sur demande, des tables en micro limites comme 1-1 euros et des parties High Stakes sont souvent ouvertes.
L’affluence est bien évidemment variable. Pendant une série de tournois comme les GCOP on trouvera plus de 15 tables en basse limite, une dizaine en moyenne limite, et environ 5 tables aux limites supérieures à 10-20.

Tony G et Leon Tsoukernik se sont récemment affronté en blinds à 5000-10000 euros en Pot-Limit Omaha. Leur partie s'est finie par un "all-in in the dark" de la part de Tsoukernik pour un pot énorme de 1.850.000 euros qui aura donc fini dans la poche de Tony G.

Un lieu de rendez-vous pour tous les amateurs de poker

Cette petite anecdote illustre la fièvre du poker qui s’est emparé du King’s Casino de Rozvadov. On trouve évidemment de nombreuses figures qualifiées de "Local Heroes" contribuant également à l’atmosphère du lieu, soit par leur caractère sympathique, soit par leurs habitudes à laisser des grosses sommes à table pour le plaisir des joueurs de poker acharnés.
Il n’est ainsi pas rare de voir aux tables de PLO des phénomènes relancer du montant du pot 100% de leur mains et parfois réaliser des montées fulgurantes de stacks, en commençant en limites 1-3 avec 100 euros et en finissant à la 10-20 avec 5000€ sous les yeux en à peine une heure. Mais bien sur la plus part du temps cela se termine de la même manière : Rebuy !

Le poker c’est aussi la compétition, le challenge. Le mode tournoi a donc également son importance au King’s. Le May Poker Festival en est la preuve : un mois entier de tournois. Les hostilités ont débuté le vendredi 3 mai avec le High Roller Heads-Up Challenge au buy-in de 25.000 euros (ce tournoi Heads-Up marque également la fin du séminaire HU qui y a eu lieu la semaine précédente).

kings2

Mais comme il en est coutume lors des évènements au King’s, des tournois adaptés à la Bankroll de chacun sont proposés. Les entrés aux tournois sont d’un minimum de 30 euros. Les différents Main Events ont un droit d’entrée de 550 et 1100 Euros et se jouent en No Limit Holdem.
Concernant les Side Events, des tournois en Pot-Limit Omaha et en Mixed PLO/NLH sont également à l’affiche. Le Programme complet se trouve sur le site officiel du casino.

Les joueurs valorisés

Le staff du Casino est de façon générale très compétent. Tous les croupiers ainsi que les floor managers ont une approche très professionnelle de leur travail, permettant toujours un déroulement parfait des parties. Même dans des parties à petit buy in, les joueurs se sentent valorisés, ce qui est certainement l’atout majeur et fait la force d’un casino.

Et pour ceux qui préfèrent tenter leur chance contre la maison, le King’s propose bien évidemment tous les jeux de casino classiques tel que le Black Jack, la roulette, le Stud Poker et les incontournables machines à sous.

Même en dehors des évènements tel que le May Poker Festival, l’horloge poker du King’s Casino tourne 7j/7j et 24h/24h, et il y aura toujours une table ouverte et des joueurs à la recherche d’action. De quoi mériter le voyage jusqu'en République Tchèque pour tout grand amateur de poker qui se respecte.


A.H.


Lien utile : Le site du King's

-----

Leon Tsoukernik : « Nous voulons devenir LA destination poker en Europe »

(01/03/17 - par Dirk Oetzmann)

Leon Tsoukernik extension casino Rozvadov
Avant et (normalement) après.

Rozvadov s'est déjà imposée comme l'une des premières destinations pour les joueurs de poker. Mais le directeur du King's Casino veut faire encore plus.

Au King’s Casino de Rozvadov, en République tchèque, il y a plusieurs vitrines pleines de trophées de poker.

Certains sont des coupes en argent, d’autres des sculptures. Et d’autres encore des bracelets WSOP.

Fedor Holz, par exemple, y a laissé le bracelet de sa victoire à l’occasion du One Drop à 111 111 $. Il y a même un bracelet du Main Event des WSOP dans la vitrine : celui de l’Allemand Pius Heinz, remporté en 2011.

Il en manque tout de même un, celui du PDG du King’s Casino, Leon Tsoukernik. Tsoukernik a remporté le tout dernier High Roller à 50 000 € de l’EPT à Prague en décembre dernier, et il nous avait confié que le bijou rejoindrait les autres dans les vitrines, dès qu’il l’aurait assez vu chez lui (voir plus bas).

Lors du récent 888Live Festival à Rozvadov, nouvelle Mecque du poker où se déroulent de plus en plus de festivals, il nous confiait qu’il ne l’avait pas encore amené au casino : 

« Je ne me suis pas encore lassé de le voir chez moi, parce que cette victoire représente énormément pour moi. On va construire un emplacement spécial. »

En plein boom

L’adjectif « spécial » est souvent utilisé pour parler du King’s Casino ces derniers temps. 

Avec plus de tournois, plus de tables, une zone de jeu en pleine expansion et un nouvel hôtel (tous en cours de construction), le King’s s’est associé aux plus grands acteurs du secteur pour devenir la capitale du poker européen.

Bracelet de Pius Heinz
Le bracelet de champion du monde de Pius Heinz, parmi les objets rares du musée.

« L’emplacement spécial » dont parle Tsoukernik se trouvera probablement dans le hall de jeu. Quant à l’hôtel en cours de construction à côté du casino, il devrait être terminé d’ici le mois d’août.

« Il s’agit d’une zone de 1 800 m² directement connectée au casino et à l’hôtel », explique Tsoukernik. « On pourra y jouer au poker, au blackjack et à d’autres jeux de cartes. Il y aura aussi une zone VIP.

150 personnes y travaillent 24 heures par jour et l’expansion du casino sera terminée encore plus tôt que l’hôtel. »

Ces projets viennent enrichir un casino qui dispose déjà de 180 tables de poker, et qui propose tous les jeux imaginables, des machines à sous jusqu'à un cash game high stakes régulièrement diffusé en streaming.

On y a notamment retrouvé Sam Trickett, Bertrand Grospellier, Theo Jorgensen, Jan-Peter Jachtmann et beaucoup d’autres jusqu’en 100€/200 € de NLHE.

Le tout avec un buffet chaud et froid gratuit et disponible 24 heures sur 24 pour tous les joueurs. Autant dire que les ambitions sont grandes.

Un chiffre d’affaires annuel de 300 millions d’euros

Ce qui n’était autrefois qu’un casino isolé posté sur la frontière entre l’Allemagne et la République tchèque est aujourd’hui devenu le plus grand casino d’Europe.

Il propose aujourd’hui un calendrier de tournois foisonnant qui séduit tous les grands noms du poker.

salle poker kings casino
Une salle qui ne désemplit pas, pour le plus grand bonheur des caisses.

« On parle d’environ 250 000 clients par an, soit un chiffre d’affaires annuel d’environ 300 millions d’euros », estime Tsoukernik.

Les WSOP ont récemment signé un contrat afin que le Circuit WSOP et les WSOP Europe passent par ici jusqu’en 2019. Partypoker y organisera un tournoi à 1 million de garantie en avril.

Le nouveau circuit à bas enjeux de PokerStars s'y arrêtera aussi, et 888poker y a très récemment organisé son premier 888Live Festival en dehors de l’Aspers Casino.

« 888 a fait du très bon boulot, nous sommes ravis de travailler avec eux à leur développement », poursuit Tsoukernik. « On a passé une très belle semaine avec beaucoup de stars, beaucoup de joueurs dans tous les tournois. Tout le monde est heureux. On en organisera d’autres. »

Et la liste est loin d'être finie puisqu'on retrouve également au programme de nombreux tournois régionaux, comme le GCOP, le GPD, les championnats espagnols et les Dutch Classics.

Une « présence forte du poker »

Ce qui frappe au King’s Casino, c’est que peu importe le nombre de joueurs présents, on a l’impression qu’il n’y a pas de vigiles.

« J’estime que le personnel de sécurité ne doit pas être visible, mais eux doivent vous voir. Et ne vous inquiétez pas, ils vous voient. J’ai 42 vigiles dans le casino, et vous n’en voyez pas un.

Je déteste ces casinos où l’on voit un malabar avec une arme à l’entrée. Moi je veux être accueillie par une hôtesse souriante.

La sécurité des joueurs est évidemment la priorité numéro un. Les gens ne viendraient pas ici s’ils avaient le moindre doute sur leur sécurité. »

Pendant notre séjour, nous avons entendu dire qu’il y avait même des caméras infrarouges au King’s.

« Nous utilisons une technologie de pointe, et notamment des caméras infrarouges pour révéler les cartes marquées. Mais ce n’est qu’un des divers systèmes de sécurité en place.

L’idée c’est d’avoir une présence forte du poker. Nous voulons devenir LA destination poker en Europe. »

-----

Leon Tsoukernik à Vegas pour participer à tous les grands tournois

(05/06/17 - par Arthur Crowson)

Leon Tsoukernik

Leon Tsourkernik est un véritable magnat du poker. Il est le génie derrière le succès du King’s Casino de Rozvadov, en République tchèque.

Ces dernières années, le King’s Casino est devenu la meilleure destination poker d’Europe. Pour couronner le tout, il a récemment été annoncé comme le prochain hôte des World Series of Poker Europe, et ce pour les quatre prochaines années.

Ce qu’on sait moins, c’est que Tsoukernik est également un excellent joueur de poker. L’année dernière, il avait remporté le tout dernier Super High Roller de l’EPT pour 741 000 €, après avoir battu Charlie Carrel en heads-up.

Autant dire qu'il confirme si besoin était que la frontière entre homme d’affaires et joueur de poker est ténue.

Lors du Super High Roller Bowl à 300 000 $ il aura encore fait forte impression en laissant de très grands pros sur le carreau.
C'est là que nous l'avions retrouvé pour parler du King’s Casino, de son passé d’antiquaire et de ce qui le pousse à jouer au poker.


Tu sembles en très grande forme. Comment te sens-tu ?

Au top. C’est un super tournoi, avec des gens super. Tout se passe très bien, donc je suis très heureux.

Pourquoi as-tu choisi de participer à ce tournoi en particulier ?

Je suis venu à Vegas pour participer à tous les grands tournois, et celui-ci en fait définitivement partie.

On dirait que tu es très à l’aise dans cet environnement…

Leon Tsoukernik
"Les seuls pros sont ceux qui gèrent les casinos."

Je suis à l’aise, oui. J’adore jouer contre des joueurs très forts. Peu de “mauvais joueurs” sont prêts à payer 300 000 $ pour jouer.

On te connaît évidemment en tant que directeur du King’s Casino de Rozvadov. Qu’est-ce que tu préfères : jouer au poker ou gérer le casino ?

Le casino, sans discussion. J’aime beaucoup le poker, mais en affaires, je suis le seul pro de l’histoire. Les autres sont là pour jouer au poker et s’amuser, parfois pour gagner. Mais la réalité, c’est que les seuls pros sont ceux qui gèrent les casinos.

Est-ce que tu peux nous parler un peu du King’s Casino ? On dirait que rien ne peut ralentir sa croissance.

Le King’s Casino, c’est 160 tables de poker. C’est un gros casino. On accueille tous les grands circuits internationaux, dont les WSOP Europe et environ 1 000 autres tournois chaque année.

Le King’s Casino, ce sont des tournois et des cash games non-stop. Il s’y passe beaucoup de choses.

Qu’est-ce qui fait la particularité du King’s Casino ?

Moi.

Quoi d’autre ?

Rien d’autre. Juste moi. (rires)

C’est un super endroit où jouer au poker. Les gens l’apprécient. Ils vont là où il se passe des choses.

Qu’est-ce qui t’a inspiré à créer le King’s Casino ?

J’ai toujours joué au poker. J’ai joué dans le monde entier. J’ai décidé de construire mon propre casino à partir de tout ça.

Kings Casino Rozvadov
Le King's Casino à Rozvadov.

Comment as-tu découvert le poker ?

Je joue au poker depuis mes 18 ans je crois. Ca fait longtemps en tout cas.

J’aime beaucoup l’aspect psychologique, et le fait qu’il y ait des hauts et des bas. J’adore ça.

Tu as été antiquaire. Quelles sont les différences entre ce métier et ce que tu fais désormais ?

C’était très différent, je voyageais beaucoup pour rencontrer les vendeurs et les acheteurs.

Je visitais aussi beaucoup de musées, ce que j’ai du mal à faire aujourd’hui. Ca me manque d’aller visiter toutes ces galeries et ces expositions.

Comment en es-tu arrivé aux high rollers ? Est-ce que tu as eu un coach ?

Oui, j’ai même eu un excellent coach, Johannes Strassmann. Il était un très grand joueur. C’est vraiment triste qu’il nous ait quittés.

Là, je commence à avoir pas mal d’expérience. Pas forcément en tournoi high roller, mais au moins en cash games.

Martin Kabrhel me coache pendant ce tournoi. Il est aussi un grand joueur, mais malheureusement il n’a pas pu y participer.

Et si tu gagnes, tu agrandis le casino ?

(Rires) Non! Je ne joue pas pour l’argent, juste pour le prestige. J’accorde bien plus d’importance à la performance qu’au prix de 6 millions.

Quel est ton programme pour cet été ? Est-ce que tu seras aux WSOP ?

Uniquement pour le One Drop à 111 000 $.


Note : Leon Tsoukernik n'aura finalement pas atteint les places payées de ce tournoi du Super High Roller Bowl à 56 joueurs.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page