Stratégie Sit and Go - Les bons conseils pour gagner

sng

Comment gagner en Sit-and-go ? PokerListings vous donne la stratégie sit n go appropriée pour chaque type de partie.

Les sit-and-go (littéralement "asseyez-vous et c'est parti") sont l'une des formes de tournois les plus populaires sur Internet. La seule condition pour que le jeu démarre est en effet que le nombre de joueurs requis soit installé.

Les types de sit'n go sont souvent variés, aussi nous nous attacherons plus communément à leur forme la plus courante, à savoir les tournois de No Limit Texas Hold'em à une table et 9 ou 10 joueurs (vous retrouverez un peu plus bas quelques-unes des autres variantes que vous pourrez trouver).

Un tournoi reste un tournoi, et une stratégie sit n go est donc préférable si vous voulez maximiser vos chances de gagner.

Plusieurs écoles s'affrontent souvent quant à la meilleure manière de les aborder. Le conseil qui prévaut généralement lors des tous premiers niveaux de blinds, est de pas jouer trop de mains pour autant. Les pots seront généralement petits, beaucoup de joueurs risquent de rentrer dans les coups... C'est le moment idéal pour vous forger une image de joueur serré, qui joue peu et qui sélectionne ses mains. Cette image vous profitera plus tard lorsque les blinds s'élèveront pour devenir intéressantes à voler, et que vous vous mettrez à élargir votre jeu et à relancer plus souvent pré-flop.
Si les autres joueurs vous ont donné suffisamment de crédit et/ou qu'ils sont peut rodés stratégiquement, vous aurez ainsi une meilleure marge de manœuvre.

D'autres préconiseront de rentrer dans un maximum de pots à moindre coût lorsque les blinds sont faibles, pour rechercher l'accident et pourquoi pas déstacker un joueur imprudent (il y en a plus que ce que vous croyez, surtout à faibles droits d'entrée).

pkr double thru

L'une des autres tactiques un peu kamikazes (et que vous verrez souvent) est de tenter de doubler votre stack dès les tous premiers coups. Evidemment on ne vous conseillera pas d'aller à tapis avec toutes vos mains jusqu'à doubler ou sortir (technique pouvant éventuellement s'accepter en freeroll).
Vous pouvez par contre éventuellement tenter ce genre de manœuvre avec un monstre de type paire d'as ou paire de rois, voire paire de dames. Il se trouvera bien souvent quelqu'un pour aller tenter sa chance avec une petite paire, as-x voire même pas grand-chose !

Une fois que la partie sera bien avancée, que plusieurs joueurs auront normalement déjà été éliminés, et que les blinds commenceront à faire mal à tout le monde, la bulle ne sera normalement plus très loin. C'est un autre moment clé d'un tournoi, où une bonne stratégie sit and go prend toute son importance.
Mettez la pression sur vos adversaires ! Les meilleures cibles sont les tapis moyens, entre deux eaux, suffisamment confortables pour attendre qu'un ou plusieurs short stacks "sautent" avant eux, mais pas suffisamment pour tenter le diable au risque de se retrouver short stack à leur tour.

Relancez pour voler leurs blinds et les menacer de sortir du tournoi. Evitez en revanche les short stacks (sauf si ceux-ci attendent vraiment une paire d'as pour bouger), qui risquent à tout moment de vous payer pour tenter de survivre. Evitez également les gros tapis, qui à l'inverse peuvent vous faire mal.

Notez que les sit-and-go à une table payent soit les deux premiers, soit les trois premiers. Si vous débutez, rechercher plutôt ceux à trois places payées. Vous gagnerez certes un peu moins quand vous finirez 1 ou 2, mais vous aurez en revanche plus de chances de vous retrouvé dans l'argent. Jamais négligeable avec une petite bankroll et pour limiter la variance, et toujours plus agréable d'un point de vue de la confiance.

Les sit-and-go turbos

Les tournois turbos laissent moins de place à la strategie sit n go, dans la mesure où vous n'avez pas le temps de développer un réel plan de jeu. Avec des niveaux bien souvent de 5 minutes, ce genre de tournois s'apparente vite à une "boucherie".
Si les débutants les affectionnent, les joueurs confirmés préfèrent généralement des niveaux de jeu plus long, ou des parties "deepstack" (à tapis profonds).

Vous devrez par conséquent jouer plus large dans ce type de parties, afin d'éviter de vite vous retrouver mangé par les blinds.

Les sit-and-go « double or nothing »

sng 36990b

Les sit-and-go « double or nothing » (ou quitte ou double) sont un bon moyen de monter progressivement sa bankroll pour le joueur solide et sérieux.
Le principe est simple : 10 joueurs, et les 5 premiers qui doublent leur buy-in.

La patience est un jeu serré (mais agressif) se prête parfaitement à ce type de tournois.
Ces parties sont également assez bizarres, dans le sens où elles pourront se montrer très différentes de l'une à l'autre. Parfois vous n'aurez quasiment presque pas à jouer, avec trois ou quatre joueurs s'étant déjà envoyés en l'air au bout de quelques niveaux. D'autres fois vous finirez par vous retrouver short stack avec encore 10 joueurs en piste et devrez tenter de doubler à la première bonne occasion pour vous remettre en selle.

En jouant un jeu sans fioriture, en poussant vos meilleures mains et en évitant les situations délicates en pratiquant un jeu serré-agressif (en pouvant tout à fait élargir votre éventail de mains en fin de parole), vous devriez vous retrouver gagnant sur le long terme.

Pour en apprendre plus, lisez notre article dédié sur la Stratégie pour les tournois Quitte ou double (DoN).

Les sit-and-go multi-tables

Un petit mot sur les sit'n go multitables, couramment appelés MTT (Multi-Tables-Tournament). De 18, 27 (deux et trois tables) jusqu'au-delà de la centaine de joueurs, la donne ressemble fort à n'importe quel tournoi régulier ou freeroll au parterre d'entrée important : la lutte sera longue, et seules les toutes premières places payent réellement.

Les tournois à trois tables (27 joueurs) payent généralement les 5 premiers. Autant dire que votre objectif à moyen terme doit être d'arriver en table finale avec un bon stack, vous donnant de bonnes chances de finir payé. Mais le principal reste d'y arriver, tout pouvant ensuite s'y passer.

Au-delà de cette logique de simplement finir dans l'argent, le joueur de poker ambitieux préférera cependant toujours jouer pour la gagne, et les toutes premières places. Car comme l'on dit, c'est là où l'argent se trouve réellement donc (les premières places payées ne rétribuent généralement que peu, dans le meilleur des cas vous doublez votre buy-in).

Aussi, dans cette optique (valable pour les autres sit-and-go classiques) il ne faudra pas seulement chercher à survivre en regardant les autres tomber, mais plutôt à prendre des risques pour tenter de monter un gros stack, y compris à la bulle.
Une strategie sit and go qui conviendra parfaitement aux joueurs larges-agressifs, qui alternent généralement leurs parties entre grosse montée de jetons dès le début, ou sortie de piste tout autant prématurée.

Les sit-and-go heads' up

sng

Les sit n go heads' up sont un très bon moyen de progresser dans ce type de confrontation, et même dans votre approche du poker en table pleine.
En face à face, le maître mot est d'être le dominant, en terme d'agressivité, ou d'emprise sur la partie.

Votre adversaire est passif ? Soyez un lion et volez un maximum de pots (et de blinds lorsque celles-ci seront importantes). N'oubliez pas que la plupart du temps, votre opposant n'aura pas touché son flop.
Votre adversaire est agressif (et peut-être même à l'excès) ? Tendez-lui des pièges et attendez de bonnes mains pour le punir. Lui faire perdre contrôle de ses nerfs en le dominant dans le jeu est aussi un bon moyen de réussir à prendre l'avantage.

Autres types de sit-and-go

Bien que pas encore toutes disponibles sur les nouvelles salles françaises, de nombreuses autres formes de sit'n go existent, parfois plus ludiques que représentatives du jeu de poker. Mais après tout, pourquoi ne pas s'amuser aussi de temps à autres ?

Parmi celles-ci on notera par exemple les tournois avec primes ("knock-out"), où une partie du prizepool va dans la cagnotte globale, et l'autre dans une cagnotte réservée aux éliminations. A savoir que pour chaque joueur éliminé, vous recevrez une prime. Celle-ci peut par exemple s'élever à 15€ dans un tournoi à 75€ de droit d'entrée.

De ce fait cette "double compétition" peut voir les joueurs aborder la partie de deux manières différentes, dont celle de tenter d'éliminer le plus de monde possible. A partir de 5 victimes vous serez en effet déjà rentré dans vos frais, et en aurez peut-être profité pour monter un bon tapis pour viser plus loin, avec tout nouveau gain étant donc cette fois du bonus. De quoi jouer l'esprit libéré.
Si telle est votre stratégie, nul besoin d'ainsi dire que vous devrez prendre plus de risques et rechercher les mains à accident.

Pour aller plus loin :