Gérer un Short stack

chips 19431
Utiliser votre short stack efficacement fera la différence entre perdre... et gagner.

Après son collègue Samer Khuri, c'est au tour du coach poker Mark Silver dit "zachjackdad" de nous emmener à travers les fondamentaux de la stratégie du poker shorstack en tournois.


Mark "zachjackdad" Silver a dépassé la centaine de milliers de dollars de gains en jouant au poker sur Internet, tout en s'en étant tenu à un buy-in moyen de 19$ ! Joueur à mi-temps, et père de deux enfants, il a commencé à jouer en 2004.

Emmener loin un petit tapis dans un tournoi multi-tables est l'une des choses les plus difficiles à apprendre pour régulièrement gagner en tournoi.

Mais qu'est-ce que l'on considère "short" ? En général, je considère que tout ce qui se trouve en-dessous de 20 grosses blindes, est short. Evidemment, moins vous avez, plus vous êtes court. Les joueurs paniquement cependant trop tôt, ou manquent de pousser (aller à tapis) dans les situations les plus optimales.

Ce qui suit est une liste de facteurs à considérer avant de partir à tapis lorsque c'est à vous de parler dans un pot qui n'a pas été ouvert (aucune relance avant vous) :

1) Combien de big blinds avez-vous ?
2) Quel %age de votre stack fait le pot ?
3) Quelle est la force de votre main ?
4) Combien reste t-il de joueurs à parler après vous ?
5) Y a t-il des joueurs déjà obligés de suivre (ils ont déjà trop de jetons engagés dans le pot pour se coucher) ?
6) La grosse blinde est-elle obligée de suivre (pour la même raison) ?
7) Si vous répondez oui aux numéros 5, 6 ou les deux, est-il raisonnablement possible que votre main soit devant leur main aléatoire ?

chips and cards 3
Tant que vous avez des jetons, vous êtes encore en vie.

Des joueurs ont réellement étudié les maths pour savoir exactement quand pousser all-in avec certaines mains.

Je ne peux pas reproduire l'ensemble du tableau ici, mais pour schématiser, il prend en considération le nombre de big blinds que vous avez, le nombre de joueurs restant à parler, et la force de votre main.
Il peut par exemple parfois être correct de partir à tapis avec Q3o (dépareillés) au bouton, mais de coucher AT en milieu de parole.


Une bonne stratégie en short stack : un indispensable pour gagner

Pour terminer, voici une liste de facteurs à considérer pour faire all-in face à des relances ou des sur-relances à tapis. :

1) Combien de big blinds avez-vous ?
2) Quel %age de votre stack fait le pot ?
3) Quelle est la force de votre main ?
4) A quel point votre adversaire a été agressif ?
5) Quelle est sa position ?
6) Votre adversaire relance t-il souvent depuis la même position ?
7) Si votre main n'est pas forte, est-il probable que votre adversaire se couche ?

Après avoir précautionneusement considéré toutes ces options, il vous faut prendre une décision sur le fait qu'il s'agisse d'une bonne situation ou non.
Selon les règles, lorsque vous avez moins de 20 BB, vous ne devriez jamais coucher des mains telles que AQ+ ou TT+ face à une relance. Vous devez ouvrir votre gamme étant donné qu'il va être très difficile de remportant un tournoi en restant dans une zone de 15 grosses blinds.

Il est également très important de vous rappeler que vous ne pouvez en aucune manière juste suivre une relance, ou relancer et vous coucher. Vous devez économiser tous vos jetons pour le moment propice où il faudra tout envoyer, et plus de jetons vous aurez à ce moment là, plus vous aurez de chances de faire coucher votre adversaire.
Et naturellement vous aurez plus de jetons à l'arrivée si vous remportez l'abattage.

La clé, pour jouer efficace avec un short stack, est de rester patient, mais de vous assurer de bien voir lorsque la situation est bonne pour faire tapis. Or en tant que short stack, plus souvent vous réaliserez quand vous ferez des erreurs.

N'oubliez pas de prendre en considération tous les critères mentionnés plus haut. La meilleure chose à faire pour améliorer votre jeu en short stack, est aussi de partager vos historiques de mains avec d'autres joueurs, spécifiquement les situations où vous avez fait all-in.


Retrouvez également le précédent article de notre "série Cardrunners" :

Calculs ICM et stratégie de super short-stack en tournoi


> Rendez-vous la dernière semaine d'août pour le retour de nos articles stratégie, avec plein de nouveautés au programme, dont un article sur le Badugi.