Poker Techno Quiz : Interview de François Montmirel

poker techno quiz

A l'occasion de la sortie de Poker Techno Quiz, co-produit par François Montmirel et PokerListings, nous avons laissé la parole au co-fondateur de l'Ecole Française de Poker pour présenter ce nouvel ouvrage poker de la collection Fantaisium.

Chaque livre a son histoire. Pouvez-vous nous raconter quelle est la genèse de Poker Techno Quiz ?

Au tout début du début, j'ai eu l'idée de faire un quiz, une série de problèmes courts recouvrant la plupart des problématiques du Hold'em no-limit dans un livre destiné aux joueurs d'un niveau moyen. J'ai l'habitude de cette approche. Pendant plus de deux ans j'ai produit deux gros problèmes par semaine pour l'Ecole Francaise de Poker, programme intitulé les "Hold'em Master Class". J'ai aussi publié dans Poker Magazine des analyses de mains des tournois internationaux, chose que je faisais aussi dans les cours que j'ai donnés à Paris de 2006 à 2009.

En matière de poker quiz il existe un livre formidable qui s'intitule Poker Harrington 3 (Harrington on Hold'em dans sa version originale NDLR). Il comporte 50 problèmes, dont la plupart reposent sur des coups réels de tournois mettant en scène des champions. Ce livre est très utile mais il est aussi très lourd. Comme à son habitude Dan Harrington va au fond des choses dans ce livre, passant en revue toutes les hypothèses, y compris la moins probable. C'est un très bon livre d'étude et de fond. Moi je souhaitais faire un livre avec seulement les arguments essentiels, ce qui permettait de proposer au lecteur non pas 50 problèmes, mais trois fois plus.

J'ai commencé à réunir les différents thèmes et à écrire les premiers problèmes. Puis, je me suis souvenu qu'un problème était proposé chaque jour sur Pokerlistings.com, à qui je me suis adressé avant que nous discutions et passions un accord.

poker techno quiz

Mais je voulais aller plus loin. Mon idée n'était pas seulement d'aligner 150 problèmes. Il fallait aussi ajouter au plaisir du lecteur celui de l'utilité. Je souhaitais qu'il joue mieux après avoir répondu aux questions.

J'ai donc créé une grille de répartition des erreurs possibles selon les différents thèmes : erreurs de position, de cote, de lecture, etc. A chaque fois que le lecteur commet une erreur, il la reporte dans le tableau situé à la fin du livre. Quand il a répondu aux 150 problèmes, le tableau final lui indique les domaines où il a commis le plus d'erreurs. Ce principe existe aussi chez Harrington, mais en moins abouti. En plus à partir de 150 problèmes et 252 erreurs possibles, la quantité d'informations est suffisante pour déterminer des permanences dans le jeu du lecteur, et pointer ses lacunes récurrentes. Cela lui permet ensuite de concentrer ses efforts pour mieux les corriger.

Cet ouvrage est-il un livre de plus sur le poker, ou est-il un plus ? Pour quelle(s) raison(s) ?

C'est un livre interactif qui ne se « lit » pas. Il ne vaut que si le lecteur participe. Il y a très peu d'intérêt à lire un problème puis sa solution la plage suivante. Il faut vraiment répondre aux questions si l'on veut progresser.

En cela, ce n'est pas un manuel professoral, c'est même tout le contraire. C'est un livre vivant comme il n'en existe aucun à ma connaissance sur le poker.

A qui se destine t-il ?

Ce tome 1 s'adresse aux joueurs intermédiaires, c'est-à-dire des personnes qui connaissent le jeu mais butent encore sur certaines situations spécifiques. Si le lecteur « sent » quelle est la bonne réponse mais ne sait pas expliquer pourquoi, il fait partie de cette catégorie.

Ce livre n'est pas destiné aux tout débutants. Il faut avoir un peu de pratique, même parcellaire. J'ai d'ailleurs ajouté un court lexique en début de livre pour éviter les « pannes » de lecture.

Pourquoi un format poche (déjà utilisé pour Poker Trash) ?

francois montmirel
"Mon idée n'était pas seulement d'aligner 150 problèmes, mais aussi d'ajouter au plaisir du lecteur celui de l'utilité."
 

Ce n'est pas tout à fait un format poche puisque c'est un 17 x 17 cm. Le format poche est d'environ 11 x 17 cm. J'utilise ce format carré pour ma collection "Hors collection", où je classe les livres qui ne font pas partie de Poker Expert.

Et puis un livre qui comporte 150 problèmes d'affilée doit pouvoir être emmené partout, il doit avoir un petit encombrement, et ce format est idéal.

Le système de quiz et d'auto-évaluation est-il plus efficace pour apprendre selon vous ?

C'est efficace parce que je l'ai déjà mis en œuvre auparavant, à travers mes élèves dans les cours collectifs. L'important est de faire le problème, mais le plus important est de comprendre pourquoi on a répondu de travers. Ce « debriefing » est salutaire et fait vraiment progresser.

Le faire seul permet aussi de ne pas tricher : si le lecteur commet une faute de débutant, personne ne va se moquer de lui. Lui seul le sait, il n'est pas tenté de se mentir à lui-même et il ne s'en vantera pas. Mais la leçon aura porté quand même.

Vous êtes-vous vous-même amusé à passer le test ?

Oui, je l'ai fait après l'avoir terminé. J'ai même commis quelques erreurs ! Ce n'est pas étonnant, certaines situations sont vraiment piégeuses, je le reconnais. C'est aussi pour cela qu'elles sont dans le livre.

Pouvez-vous déjà nous en dire un peu plus sur le Tome 2, déjà prévu ?

Il est prévu mais j'attends la finalisation de l'accord. Il sera consacré à des problèmes plus relevés, destiné aux joueurs dits « chevronnés ». Il se complète de concepts plus techniques comme le travail sur sa propre image, et donnera une plus grande importance aux problématiques de profil de l'adversaire.


Poker Techno Quiz

"Testez votre niveau de poker avec 150 problèmes techniques à résoudre"
par François Montmirel et PokerListings
320 pages environ, 16€

 

Les livres de poker

livrespoker 37834

Combien de temps (et combien de personnes) sont-ils en moyenne nécessaires à l'édition d'un livre ?

C'est très variable. Le livre qui m'a demandé le plus de travail est Poker Cadillac. J'ai mis un an pour l'écrire, mais je n'ai fait que cela du matin au soir. J'ai travaillé de concert avec un graphiste, puis un relecteur.

Quand il s'agit d'un livre étranger, par exemple Poker Super System de Doyle Brunson, s'ajoute le temps et les frais nécessaires à la traduction. Un traducteur met à peu près 6 mois pour traduire un manuel de taille moyenne.

Mais ne nous leurrons pas. L'édition de manuels de poker, comme d'ailleurs toute l'édition papier, reste un métier artisanal. Tout se fait à la main si je puis dire, ligne à ligne, la seule partie industrielle étant la fabrication à travers les rotatives ultra-sophistiquées des imprimeurs.

A l'heure du tout numérique et où de plus en plus de gens préfèrent lire sur Internet, parfois même depuis leur iPhone, les livres (et notamment de poker) ont-ils encore leur place ?

Ma maison d'édition Fantaisium se prépare aux livres numériques. Nous proposerons en 2011 tout notre catalogue en téléchargement direct. Nous verrons si les versions papier disparaîtront. Pour ma part, je ne le crois pas. Parce que le livre est un objet et que le rapport avec cet objet est sensuel : il a une odeur, une patine qui s'installe avec le temps, un toucher, un poids particuliers... Et un livre fonctionne même si le réseau est en panne, qu'il soit électrique ou internet !

J'ai toujours cru en la complémentarité des deux manières de livre un livre. Il y aura toujours du livre papier, je pense.

On sait qu'il est bien souvent plus difficile qu'on ne le croit de mettre en pratique ce que l'on a lu dans les livres. Quels conseils généraux donneriez-vous aux lecteurs de vos ouvrages ?

poker techno quiz
Poker Techno Quiz

Ce que vous dites est très vrai. Je ne pense pas qu'il y ait un seul livre pratique au monde, sur quelque sujet que ce soit, que le lecteur puisse mettre en pratique à 100%, ni même à 80%. 50% me parait être un grand, grand maximum.
Pourquoi ? Parce que nous avons tous des perceptions différentes du sujet. Si vous deviez réécrire Poker Cadillac, vous mettriez d'autres choses en avant que moi. Et c'est normal, parce que nous avons un vécu différent ,qui nous dicte à chacun quels sont les éléments primordiaux. Et pourtant ils ne sont pas les mêmes pour vous et pour moi.

Ce n'est pas un livre de poker qui vous apprendra à devenir champion. Le meilleur livre de poker du monde ne jouera jamais à votre place. Quand vous êtes seul à la table finale d'un tournoi international, ce n'est pas le livre qui envoie le tapis, c'est vous et personne d'autre, avec votre feeling, votre talent. Je ne suis pas marchand de talent, Dieu m'en garde !

Néanmoins, chacun peut trouver dans tel ou tel livre un élément qui éclaire soudain tout un pan de son jeu, qui le fait voir une réalité sous un jour nouveau. Un livre donne aussi des points de repère, simplifie la pratique. Par exemple, dans Poker Duel, je consacre un chapitre à la structuration du match. Beaucoup de lecteurs m'ont dit combien cela leur avait été utile et avait fait progresser leur jeu.

François Montmirel, l'homme

Beaucoup de gens ne connaissent votre nom qu'à travers vos livres. Mais qui est François Montmirel ?

Je suis né en 1963, et dès le collège j'ai joué au poker. Etudiant, j'ai publié mon premier livre sur le sujet aux éditions Hatier en 1984... un éditeur spécialisé dans les livres scolaires ! Depuis, je n'ai jamais arrêté de jouer, d'abord en parties privées, puis en tournois internationaux à partir de 1992. J'ai continué d'écrire et de publier aussi.

francois montmirel 37928

J'ai eu une parenthèse blackjack en 1991, où j'ai pratiqué en pro de casino en casino. Puis en mai 2003 j'ai découvert le poker en ligne, et le monde a basculé pour moi. Le poker est devenu un véritable marché en quelques mois. J'ai donc fait ce que je savais faire depuis toujours, à savoir écrire, traduire, publier des livres.

Pourquoi ne vous voit-on pas plus sur le circuit des tournois live ?

Par manque de temps ! Je ne suis pas joueur professionnel mais semi-pro. Je ne vis pas que de mes gains au jeu mais aussi de mon travail d'éditeur-auteur-traducteur-prof-consultant. Le temps n'étant pas extensible à l'infini, je dois faire des choix. Je joue une trentaine de tournois par an, de moyenne importance, aux buy-ins de 200 à 1000 euros environ.

Jouez-vous en ligne ?

Oui, mais moins qu'avant car j'ai de moins en moins de temps à consacrer au jeu. Je me consacre surtout à des Sit&Go et quelques tournois multi-tables.

Que répondez-vous à certains de vos détracteurs que l'on peut parfois lire sur certains forums ?

Que l'on ne peut pas plaire à tout le monde ! Comme je suis dans le coup depuis 1984, mon nom revient assez souvent, mais je n'y peux rien si je n'ai pas pris le train en marche comme d'autres ! En fait, si vous comparez sur les forums les posts défavorables et les posts favorables, vous verrez que les seconds sont beaucoup plus nombreux que les premiers. Je reste néanmoins toujours à l'écoute d'une critique quand elle est constructive. Cela fait partie des choses qui font avancer dans la vie.

L'avenir

Quels sont les prochains livres à paraître (ou en projet) dans la collection Fantaisium / Poker Expert ?

Le programme 2011 est quasiment bouclé. L'année va commencer fort avec un livre très attendu de Dan Harrington consacré au poker short-handed. Ensuite, un livre sur le mental et les qualités nécessaires pour gagner, par Alan Schoonmaker, l'auteur de Vaincre son pire ennemi. Ensuite Poker Techno Quiz 2, et enfin Poker no-stress, un livre qui vous explique de quelle manière vous pouvez lutter contre toutes les formes de stress liées au poker, à travers le yoga, la respiration, la PNL, l'auto-hypnose, etc.

Avez-vous d'autres projets ?

Oui, comme tout le monde ! Mais ce ne sont que des projets, aussi j'en resterai là pour le moment.


► A lire aussi notre interview de François Montmirel en 2014

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page