Scott Blumstein Champion du monde, Benjamin Pollak 3è

Scott Blumstein champion du monde Main Event WSOP 2017
Le bracelet et le magot pour le nouveau champion Scott Blumstein, 25 ans. (photo WSOP)

Il n'y aura pas encore de Champion du monde de poker français et du Main Event des WSOP : Benjamin Pollak s'est incliné sur la troisième marche du podium, pendant que Scott Blumstein décrochait le Graal et les plus de 8 millions de dollars.

(Revoir le résumé des deux premiers jours de la table finale)

Son chip lead massif et les cartes qu'il aura souvent touchées auront été des obstacles insurmontables pour ses adversaires. Et si son jeu aura parfois été discuté en début de table finale, il a ensuite pu prouver qu'il savait se montrer solide et qu'il était un vrai bon joueur de poker.

Chip leader au début de la table finale, Scott Blumstein n'a quasi jamais perdu la tête et le contrôle. Jamais véritablement inquiété, il aura logiquement fini par faire la décision dans cette dernière journée à 3 joueurs restants et remporter le bracelet, en battant son compatriote Dan Ott au terme d'un heads-up peu spectaculaire, lors de la 246è main de cette finale.

Une fois Pollak éliminé dans un coup où les trois joueurs auront été à tapis (181è main), bien qu'encore dans la course avec un tiers des jetons, Ott n'aura été d'aucune menace pour Blumstein. Il aura au final joué très passivement son duel, sans cartes et visiblement un peu effrayé de tenter quelque chose. Mais peut-être aussi rattrapé par l'environnement.

Blumstein interviewe par Kara Scott et Dan Ott
Scott interviewé par Scott (photo J.Furman)

A noter que Blumstein est seulement le deuxième chip leader à l'entrée en finale à gagner depuis 2011, l'autre étant Joe McKeehen en 2015.
Il succède à Qui Nguyen, vainqueur en 2016.

« Je suis encore sous le choc. Il y a deux semaines je n'étais encore qu'un jeune gamin qui grindait au poker. Je pensais que je serais encore plus ému mais c'est un sentiment extraordinaire que je ne peux décrire. (...)
J’ai eu de la chance d’avoir un gros tapis tout le long du tournoi, c’est un peu pour ça qu’on joue le Main Event aussi, pour sa structure de rêve. (...)
Le poker pour moi ce n'est pas une affaire d'ego. L'argent n'est pas non plus ce qui me motive donc je ne jouais pas pour les 8 millions. Je jouerai peut-être un peu plus au poker je verrai, mais ce qui est beau c'est d'avoir cette liberté maintenant, de pouvoir faire ce que je voudrai, que ce soit au poker, dans les affaires ou les études.
»

Ott restait lui ravi de sa performance : « Les cartes ne sont pas allées dans mon sens, mais je termine 2è du troisième plus gros Main Event de l'histoire, je n'ai donc pas à me plaindre. (...) Ce fut une expérience incroyable. Je vais continuer à jouer et revenir l'an prochain pour sûr. »

Benjamin Pollak en bronze, Saout 5è

Les Français auront fait honneur au drapeau tricolore dans cette finale, et auront fait ce qu'ils ont pu avec courage.
Pour sa deuxième table finale dans ce gigantesque tournoi, Antoine Saout termine 5è (contre 3è en 2009). Benjamin Pollak aura donc lui été de la dernière journée, mais n'aura pu gagner de palier supplémentaire et termine sur la 3è marche du podium. Il égale donc le classement de Saout, meilleur résultat français dans le Main Event à ce jour.

Benjamin Pollak et ses supporters en finale du Main Event
Magnifique parcours pour les Français et Benjamin Pollak. (photo J.Giron)

Avec 3,5 millions de dollars remportés, Benjamin Pollak voit à présent ses gains en tournois live flirter avec les 6,5 millions. Il prend la 4è place de la "all-time money list" française, tandis que Saout était lui passé 2è hier.

Voici le nouveau Top 10 du classement de l'argent gagné en tournois de poker live pour la France :

1- Bertrand 'ElkY' Grospellier - 13 398 845 $
2- Antoine Saout - 7 535 444 $
3- David Benyamine - 7 316 074 $
4- Benjamin Pollak - 6 467 782 $
5- Fabrice Soulier - 6 308 009 $
6- Sylvain Loosli - 6 104 518 $
7- Roger Hairabedian - 4 830 133 $
8- Ludovic Lacay - 3 272 754 $
9- Bruno Fitoussi - 2 808 521 $
10- Adrien Allain - 2 726 717 $

La réaction de Benjamin Pollak au micro de nos confrères de Winamax, morceaux choisis :

« Participer à cette table finale était déjà un rêve. Quoi qu’il arrive je n’ai aucun regret, ce n’est que du bonheur. Et c’est seulement maintenant que je réalise ! 

L’argent va changer quelques trucs dans ma vie, mais le truc marrant c’est qu’avant d’arriver à Vegas, dans ma tête je me disais qu’il s’agissait peut-être de mon dernier Vegas. Je rêvais de faire cette table finale car je savais bien au fond de moi que je n'allais pas continuer à faire tout ça pendant dix années de plus. C’est aussi pour ça que j’étais très motivé au départ du Main Event.

Mes chances d'aboutir à ce résultat étaient donc restreintes. J'y suis arrivé, je l’ai savouré et vécu à fond, donc pour moi c’est juste exceptionnel. (...)
C’est sur que j’aurais aimé marquer l’histoire, j’aurais aimé ramener ce bracelet à la France, mais ça reste du poker, avec sa part de chance. That’s poker ! »


Résultats de la table finale du Main Event des WSOP 2017 :

1- Scott Blumstein (USA) - 8 150 000 $
2- Daniel Ott (USA) - 4 700 000 $
3- Benjamin Pollak
(France) - 3 500 000 $
4- John Hesp (Angleterre) - 2 600 000 $
5- Antoine Saout (France) - 2 000 000 $
6- Bryan Piccioli (USA) - 1 675 000 $
7- Damian Salas (Argentine) - 1 425 000 $
8- Jack Sinclair (Angleterre) - 1 200 000 $
9- Benjamin Lamb (USA) - 1 000 000 $

A retrouver aussi :


Le résumé du 3è jour de la Table finale

Tapis au départ :

Blumstein : 226 450 000
Ott : 88 375 000
Pollak : 45 850 000

L'évolution du chip count :

evolution jetons TF ME jour4

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'y aura pas eu de round d'échauffement au démarrage du dernier jour de cette table finale.

Notre dernier Français devait rapidement bouger et appuyait sur le champignon en sur-relançant Blumstein de son tapis avec K-7s face à un Q-7 insuffisant pour aller plus loin.

Table finale du Main Event
(crédit photos : WSOP / J.Giron - J.Furman)

Ott décidait visiblement lui aussi d'aller s'attaquer au chip leader, ce qui ne lui réussissait pas sur une première confrontation où Blumstein réussissait à le faire coucher à la river alors que sa paire de 8-8 était toujours la meilleure main.

Pollak continuait lui de partir à tapis sur les relances pré-flop de ses deux adversaires, et cela passait à chaque fois avec Q-9 ou A-9.

Un premier gros coup opposait Blumstein à Pollak. Les deux hommes trouvaient leur couleur sur un flop 3 K 8 5 T, Blumstein avec Q 8, mais Pollak la couleur max avec A 4. Malheureusement le chip leader réalisait un gros et joli fold à la river, insensible à la discussion entamée par Benjamin pour induire un changement d'avis.
Pollak revenait en tout cas au contact juste derrière Ott (210-80-70).

Le rush du Français semblait entamé, touchant ensuite une paire de J-J qui se transformait en brelan au flop, mais son adversaire Ott cette fois ne touchait rien pour qu'il se rentabilise.

Ott passait un sale quart d'heure, perdant ensuite gros sur un check-raise river en bluff avec 9 8 sur un flop A 9 T 7 7, alors que Blumstein venait de trouver son brelan avec J 7 ...
Ott retombait en 3è position (240-72-47).

Table finale du Main Event des WSOP 2017
3 pour un titre.

C'était ensuite au tour de Pollak de perdre un bon peu de son stack face à Blumstein, sa stratégie de sous-jouer ses grosses mains pré-flop ne se montrant pas des plus payante.
Son A-J n'était ainsi pas suffisant pour battre le K-2 de l'Américain à la river d'un tableau 7-4-T-2-7.
Pollak et Ott commençaient ainsi à voir le chip leader s'échapper un peu plus (268-47-45)...

Blumstein savait en plus rester solide. Quasi dans la continuité Pollak dévoilait une jolie paire d'A-A, qu'il sous-jouait à nouveau face au Q-J de Blumstein. Mais ce dernier se couchait quand le Français finissait par faire tapis avec un brelan trouvé sur un certes joli flop mais commençant à devenir dangereux (A-9-J-T avec deux trèfles).

Le premier coup de tonnerre voyait Pollak accepter la confrontation à tapis face à Ott avec moins de jetons que lui, pour un coin-flip classique.
Malheureusement celui-ci ne tournait pas à l'avantage du clan français : 8 8 vs A Q - Flop 6 Q 5 T 6
Pollak tombait désormais en zone très dangereuse avec plus que 11 blindes devant lui (268-69-24).

Benjamin Pollak en table finale du Main Event des WSOP 2017

Il entrait donc plus que jamais dans une période de tapis ou rien, et le Français parvenait à gratter quelques jetons avant de finir par payer l'invitation de Blumstein qui avait relancé sa blinde avec 5 4, avec A 3 en mains.
C'était seulement du 56% de chances pour Pollak ici, heureusement aucune mauvaise surprise n'allait survenir au flop 7 2 K 7 T.
En poker tout va très vite puisque notre Français revenait dans la course en repassant même devant Ott ! (242-64-55).

Les montagnes russes étaient cependant loin d'être finies, puisque quelques minutes plus tard, son tapis avec Q T en petite blinde était payé par Ott avec A 3.
44% n'étaient pas suffisants cette fois, et le flop K 7 6 A T était en faveur de l'Américain.

Pollak redevenait plus que jamais en danger avec 18 millions de jetons.
Mais l'espoir allait magnifiquement revenir sur son prochain tapis avec J 4 payé par les deux autres joueurs (Ott avec A 2, Blumstein avec K T). Passant miraculeusement devant au flop (33% de chances avant le flop Q J 7 6 7), Pollak réussissait le triple up !
Avec 36,6 millions de jetons gagnés sur ce coup, Pollak repassait à 55 millions de jetons, devant Ott.

Pollak elimine
Fin de l'aventure.

Les deux petit tapis restaient cependant courts, navigant autour des 17 grosses blindes. Suffisant pour pousser Blumstein à profiter de la situation en relançant de plus en plus de mains.

Tout ce petit monde allait finalement encore se retrouver à tapis tous les trois. Mais cette fois, cette réunion de famille allait malheureusement se trouver fatale à Benjamin Pollak.
Le Français poussait ses jetons au bouton avec Q T. Ott décidait de manière curieuse et douteuse de partir à tapis lui aussi avec K 9. Mais Blumstein se réveillait avec A Q derrière et après réflexion décidait lui aussi de se jeter dans l'arène !
A ce stade Blum était favori à 49%, suivi de Ott (30%) et Pollak (20%). Autant dire que le Français pouvait prier avec ses supporters.
Au flop J 3 K 4 6 la situation se retournait seulement en faveur de Ott qui passait à 65% puis 79% sur la turn et la river. Pollak à 26% puis 14% pouvait encore espérer une quinte, mais cette fois la décision des dieux du poker était faite.

Blumstein avait eu une chance d'éliminer ses deux adversaires en même temps et de régler l'affaire rapidement, mais se retrouvait donc finalement en heads-up face à son compatriote Daniel Ott. Le chip count à ce stade :

  • Blumstein : 232 575 000 jetons (97 grosses blindes, 65% des jetons)
  • Ott : 128 000 000 (53 grosses blindes, 35% des jetons)

Dès la première main du duel, Ott réussissait une quinte flush sur le flop T 9 T K J, avec Q 8. Blumstein avait lui une quinte avec 8 7 mais n'allait pas s'envoyer en l'air sur un tel tableau.
Et il allait récupérer quelques-uns de ses jetons perdus lors de la main suivante avec un as meilleur que celui de son adversaire sur un tableau ayant apporté un autre as.

Victoire Scott Blumstein
L'explosion de joie d'un champion du monde.

Le jeu se ralentissait ensuite passablement (et perdait beaucoup d'intérêt il faut bien l'avouer).
Blumstein se montrait agressif à bon escient et grappillait sur Ott qui ne trouvait pas vraiment de cartes pour l'aider.

Ott glissait ainsi progressivement, descendant à 70, 50, puis 35 millions (soit 11 blindes).
Il parvenait à doubler sur un premier tapis avec K-9 contre 6-6, mais le suivant allait lui être fatal après 3 heures de heads-up et 64 mains :
Blumstein sur-relançait à tapis avec A 2, et Ott acceptait la confrontation avec A 8. Ce dernier avait 57% de chances de gagner cette fois-ci, et le flop confirmait cette tendance avec J 6 5 7. Mais Blumstein qui aura décidément eu la réussite et les cartes de bout en bout, touchait l'un de ses deux outs à la river, le 2 !
Un 2 synonyme de victoire, et de titre au bout des quelques 17 heures de cette finale 2017 !