Tom Middleton remporte l'EPT de Barcelone

IMG8771

L'Anglais de 26 ans Tom Middleton a cette nuit remporté l'EPT Barcelone 2013. Benoît Gury termine finalement à la 6ème place.

Après 3 jours en tête du tournoi, Middleton (ou appelez-le "Hitthehole") est finalement allé au bout, en s'adjugeant cet EPT de Barcelone saison 10.

Encouragé par une troupe de supporters très enthousiastes (dont son compatriote et ami Jake Cody ainsi que Toby Lewis lui aussi détenteur d'un titre EPT), le joueur de 26 ans accroche un premier titre de prestige à son palmarès sur le circuit live (déjà riche de plus d'1 million de dollars de gains).
Plutôt adepte de poker online, le joueur de Leeds avait d'ailleurs décroché sa qualification sur PokerStars.

Middelton aura dominé en heads-up le Finlandais Kimmo Kurko au terme d'une table finale qui aura duré près de 10 heures. La main finale : A 4 pour Kurko, 5 5 pour Middleton, et aucun changement au flop.
A noter que les deux finalistes auront conclu à un deal alors qu'ils étaient quasiment à égalité en jetons, Middleton gagnant au final un tout petit peu moins que les 1 067 000 € prévus.

IMG8726
Le heads-up face au finlandais Kurko.
 

Peu volubile, le nouveau champion nous aura tout de même confié quelques impressions :

"Je suis ravi, c'est un super sentiment.
Je pense que j'ai joué un bon poker tout du long. J'ai fait quelques erreurs, il y aussi des mains que j'aurais aimé jouer différemment, mais bon je suis content.
C'est fou d'avoir eu tant d'amis venus m'encourager. Certains ont pris un avion ce matin, j'adore.
Maintenant je pense que je vais aller boire un coup (rires). A plus long terme ? Je ne sais pas, je pense que je vais rentrer chez moi. On a assez joué au poker pour quelques semaines.
"

Benoît Gury n'aura pas pu accomplir l'exploit (il termine finalement 6ème), mais peut s'enorgueillir d'un superbe parcours qui aura sans aucun doute fait plaisir à ses nombreux supporters, notamment en Belgique où comme il nous le confiait hier il se rend très régulièrement pour jouer.

"Beubeu08bg" aura subi la loi de l'expansif danois Kresten Nielsen, dans un duel de blindes malchanceux (AK contre A6 qui trouvre son 6 au flop).


Dans le High Roller à 10k, c'est finalement l'Autrichien Thomas Muhlocker qui s'adjuge la victoire (et 390 700 €), devant Daniel Negreanu et Jean-Noël Thorel.
A noter que le Ladies Event avait quelques jours plus tôt été remporté par Hana Soljan devant la portugaise Aixi Ji, et le Super High Roller à 50000€ par le russe Vitaly Lunkin devant Erik Seidel et Steve O'Dwyer (pour 771 300 €).

Pour être (presque) complet sur les side events (tournois annexes), on relèvera les victoires françaises d'Alain Roy dans l'Event 9 de No-Limit Hold'em à 2200€ et 363 joueurs (Jonathan Duhamel terminant 3ème), pour un gain 118 200 € ; celle de Gilles Silbernagel dans l'Estrellas Mini Event de No-Limit Hold'em à 330€ et 469 joueurs, pour un gain de 30 780 € ; celle de Fred Weiss dans l'Event 8 de No-Limit Hold'em Turbo 8-handed à 2150€ et 172 joueurs, pour un gain de 77 580 € ; et enfin celle de Johanne Cammarata dans l'Event 27 de No-Limit Hold'em Hyper Turbo à 100€ et 199 joueurs, pour un gain de 4 280 €.


Classement sélectif du Main Event de l'EPT Barcelone 2013

1234 joueurs - Prizepool 5 984 900 €

1- Tom Middleton (ANG) 942 000 € (deal)
2- Kimmo Kurko (FIN) 750 000 € (deal)
3- Kresten Nielsen (DAN) 440 500 €
4- Luca Fiorini (ITA) 328 000 €
5- Pasi Sormunen (FIN) 253 000 €
6- Benoît Gury (FRA) 188 000 €
7- Eduard Bhaggoe (PBS) 143 000 €
8- Andreas Christoforou (CHY) 102 430 €
15- Niall Farrell (ECO) 52 940 €
23- Jamila Von Perger (ALL) 34 950 €
25- Martin Stasko (TCH) 29 270 €
27- Raphaël Halfon (FRA) 29 270 €
36- Christophe De Meulder (BEL) 21 440 €
38- Kevin Vandersmissen (BEL) 21 440 €
40- Danny Covyn (BEL) 18 200 €
42- Erwann Pecheux (FRA) 18 200 €
44- Dimitar Danchev (BUL) 18 200 €
47- Mike Watson (CAN) 18 200 €
52- Dermot Blain (IRL) 18 200 €
59- Petra Hruskova (SLQ) 14 960 €
61- Clément Thumy (FRA) 14 960 €
64- Kent Lundmark (SUE) 14 960 €
68- Alain Debackere (BEL) 14 960 €
77- Henri Benoni (FRA) 12 700 €
78- Russell Thomas (USA) 12 700 €
79- Mikalai Pobal (BLR) 12 700 €
86- Alex Stevic (SUE) 12 700 €
101- Gaetano Dell'Aera (BEL) 11 350 €
109- Therese Gronstad (NOR) 11 350 €
110- David Benefield (USA) 11 350 €
115- Hui Chen-Kuo (CHN) 11 350 €
123- Ole Schemion (ALL) 10 000 €
126- Kevin MacPhee (USA) 10 000 €
129- Kenny Hallaert (BEL) 10 000 €
147- Victor Ramdin (USA) 10 000 €
159- Toni Judet (ROU) 10 000 €
160- Marvin Rettenmaier (ALL) 10 000 €
173- Cédric Moerlen (SUI) 8 680 €
181- Shannon Shorr (USA) 8 680 €
/183 payés

-----

EPT Barcelone : Benoît Gury en finale !

(06/09)

Benoit Gury

Il l'a fait. Dernier Français en course au départ de la journée, Benoît Gury s'est cette nuit qualifié pour la table finale de cet EPT Barcelone 2013.

Le parcours aura été long et semé d'embuches, et les choses semblaient même plutôt mal engagées après deux mauvais coups successifs à la bulle de cette finale à 9 joueurs restants : Benoît tombait d'abord contre un carré de 7 floppé (!) du danois Nielsen, avant de perdre avec AJ contre KQ sur un flop qui lui avait pourtant donné la quinte (un K à la river donna finalement full à son adversaire).

Originaire de Sedan, Benoît Dury avait remporté la sixième saison de Direct Poker, et une somme de 100 000 € en forme de sponsoring pour parcourir le circuit des tournois de PokerStars. Cet EPT de Barcelone était le dernier de son "contrat".

Nous l'avons rencontré au sortir de sa table finale et recueilli ses premières impressions à chaud :

"Je suis content, c'est comme dans un rêve, je ne réalise encore pas trop. Quand j'ai perdu le coup AJ contre KQ j'ai cru que je n'atteindrais jamais la table finale.

inside3
Aujourd'hui, c'est jour de table finale.
 

Maintenant je suis fatigué, j'ai envie de me reposer, de prendre une douche. J'ai dormi 4 heures la nuit dernière, réveillé par la femme de ménage, c'était pas top (rires).

J'aurais dû avoir beaucoup de pression comme c'était mon dernier EPT, mais j'étais confiant, ça faisait des années que je me disais que je ferais une perf' dans un gros tournoi."

Bien que sedanais c'est surtout de la côté de la Belgique que s'inscrit la vie pokéristique de Benoît :

"J'habite à côté de la Belgique et ça fait 4-5 ans que je ne joue presque que là-bas. Les joueurs sont très sympas et le niveau très élevé. J'ai beaucoup d'amis et je me suis fait connaître grâce à un forum en Belgique. Du coup je suis plus connu en Belgique qu'en France (rires). En France je dois juste être un fish qui gagné une émission de fish je pense. Sinon je joue aussi au Cercle Multicolore à Reims, c'est à une heure de chez moi."

Voici les adversaires que Benoît Gury devra dominer ce samedi pour décrocher le titre, et succéder à Jan Boubli en 2005 :


Tom Middleton (Angleterre) - 9 850 000 jetons

Chip leader pour le troisième soir consécutif.
26 ans, originaire de Leeds. Joueur à hauts enjeux en ligne. De nombreux bons résultats enregistrés sur PokerStars et Full Tilt. Est un ami de Jake Cody.
4 places payées aux WSOP dont 1 table finale en 2011. 962 000 $ de gains en tournois live.
Meilleur résultat EPT : 85ème du PCA en 2011.


Kresten Nielsen (Danemark) - 7 300 000 jetons

(A droite sur la photo avec le maillot du Barça).
Surnommé "The Killer" (tout un programme). Enregistrera pourtant ici son tout premier résultat en live.
Meilleur résultat EPT : néant


Benoît Gury (France) - 5 610 000 jetons

Gains en tournois : 19 000 $.
Meilleur résultat EPT :
néant


Luca Fiorini (Italie) - 4 610 000 jetons

Ancien agent immobilier. 42 ans, joue au poker depuis 6 ans. Quelques résultats intéressants en Italie, avec notamment une 6ème place au WPT Venise en 2011. Gains en tournois : 128 000 $.
Meilleur résultat EPT : 36ème à San Remo en 2011.


Pasi Sormunen (Finlande) - 3 070 000 jetons

Trois premiers jolis résultats dans des tournois à Helsinki en 2010 et 2012, avant une performance toute récente à l'EPT de Londres en début d'année. 191 000 $ de gains en tournois.
Meilleur résultat EPT : 15ème à Londres en 2013.


Andreas Christoforou (Chypre) - 2 560 000 jetons

Le chypriote ne connaît pas la crise avec 5 résultats encourageants depuis 2012, dont 2 places payées aux WSOP. Gains en tournois : 34 000 $.
Meilleur résultat EPT : néant.


Kimmo Kurko (Finlande) - 2 265 000 jetons

Probablement le joueur le plus expérimenté de cette table finale malgré son jeune âge, ou en tout cas celui avec le palmarès le plus fourni : des dizaines de places payées à son actif depuis 2007 et plusieurs victoires, notamment en Scandinavie, en Estonie, République Tchèque, ...
On note également 2 places payées WPT (dont une 4ème place à Baden en 2013), et déjà 3 places payées à l'EPT. Gains en tournois : 1 149 000 $.
Meilleur résultat EPT : 35ème à San Remo en 2011 (mais pas dans le même que Fiorini).


Eduard Bhaggoe (Pays-Bas) - 1 615 000 jetons

Quelques résultats dans des tournois aux Pays-Bas, une place payée au WPT National de Bruxelles, et une 65ème place dans le High Roller de Barcelone de la saison dernière. Ses gains en tournois s'élèvent à 93 000 $.
Meilleur résultat EPT : néant.


Le vainqueur repartira avec 1 067 000 €.
Les suivants avec respectivement 625 000 €, 440 500 €, 328 000 €, 253 000 €, 188 000 €, 143 000 €, 102 430 €.


A retrouver aussi :

- L'interview de Marcin Horecki
- L'(incroyable) interview d'Alex Stevic
- L'album photos des coulisses de cet EPT Barcelone


Un petit mot enfin sur le High Roller à 10 000 €, où l'international espagnol du FC Barcelone Gerard Piqué aura réalisé une belle performance, ne s'inclinant qu'en 19ème position (21 150 €), éliminé par Jonathan Duhamel.
Un High Roller qui aura battu des records, avec 180 entrées (138 joueurs + 42 ré-entrées), pour un prizepool de 1 764 000 €.

Et là aussi c'est la table finale qui se jouera ce samedi, avec parmi les 9 : Joni Jouhkimainen, le français Jean-Noël Thorel, Daniel Negreanu, Richard Yong, Jonathan Duhamel, Ole Schemion et le November 9 David Benefield.

-----

EPT Barcelone : le français Benoît Gury parmi les derniers 24

(06/09)

Benoit Gury Barcelone
Benoît Gury

L'EPT de Barcelone rentre dans sa dernière ligne droite : ils ne sont désormais plus que 24 à pouvoir viser la victoire. Et parmi eux un Français : Benoît Gury.

Plus que 2 jours de compétition et nous connaîtrons le premier vainqueur EPT de la saison.

Premier enseignement : de nombreux pays sont susceptibles de voir un des leurs remporter le trophée. Pas moins de 18 nationalités peuvent en effet être recencées parmi ces 24 joueurs restants !

Et parmi eux on retrouve le Français Benoît Gury, qualifié PokerStars. Le Sedanais affichait jusqu'alors un petit pécule de quelques 13 000 € remportés en tournois live depuis 2010. Il se classe 8ème au chip count (à retrouver en fin d'article).

Plus aucun joueur belge ou suisse en revanche.

L'Allemande Jamila Von Perger continue de bien mener sa barque en étant donc désormais la dernière joueuse encore en course (20ème au chip count).

IMG8389
Winnie l'Ourson n'aura pas suffisamment porté chance à ce joueur canadien (Parker Talbot), 26ème.
 

Chip leader la veille, l'Anglais Tom Middleton garde le cap et conserve la tête à l'issue de ce Day 4.

Il est suivi par l'Espagnol Alejandro Perez, l'une des deux dernières chances espagnoles de ramener un premier titre de l'EPT Barcelone à leur pays.
"C'est le deuxième EPT auquel je participe. L'an dernier j'avais terminé 105ème ici-même. Je suis très fier, mais je ne fantasme pas sur la table finale, je prends les jours comme ils viennent."

Avant de retrouver le classement intégral dimanche, les Français payés du jour se nomment Henri Benoni (77ème, 12700€), Clément Thumy (61ème, 14960€), Erwann Pecheux (42ème, 18200€) et Raphaël Halfon (27ème, 29270€).
Et parmi les 4 Belges, c'est Christophe De Meulder qui réussit la meilleure performance en se hissant à la 36ème place (21440€).

Un petit mot sur le High Roller à 10 000 €, mené après le Day 1 par l'Allemand Ole Schemion, suivi de... Gerard Piqué, le défenseur de l'équipe nationale d'Espagne et du FC Barcelone !

A noter également la victoire d'Alain Roy dans le tournoi à 2000€, pour 118 200 € de gains.


Le chip count complet :

IMG8407
Le chip leader Tom Middleton.
 

1- Tom Middleton (Angleterre) 3 986 000
2- Alejandro Perez (Espagne) 3 300 000
3- Anaras Alekberovas (Lituanie) 2 638 000
4- Kimmo Kurko (Finlande) 2 382 000
5- Andras Christoforou (Chypre) 2 258 000
6- Emilio Jimenez (Espagne) 2 242 000
7- Madis Muur (Estonie) 2 056 000
8- Benoît Gury (France) 1 940 000
9- Niall Farrell (UK) 1 862 000
10- Eduard Bhaggoe (Pays-Bas) 1 637 000
11- Luca Fiorini (Italie) 1 607 000
12- Stefan Kolossow (Allemagne) 1 511 000
13- Sergei Chantcev (Russie) 1 472 000
14- Valentino Konakchiev (Bulgarie) 1 331 000
15- Rens Feenstra (Pays-Bas) 1 255 000
16- Florian-Dimitrie Duta (Roumanie) 1 101 000
17- Nicolau Villa-Lobos (Brésil) 778 000
18- Lukas Berglund (Suède) 772 000
19- Pasi Sormunen (Finlande) 703 000
20- Jamila Von Perger (Allemagne) 702 000
21- Michel Eid (Liban) 560 000
22- Denis Pisarev (Russie) 319 000
23- Kresten Nielsen (Danemark) 269 000
24- Julian Thomas (Allemagne) 230 000

-----

EPT Barcelone : Ils sont dans l'argent

(05/09)

Erwann Pecheux
Erwann Pecheux mène la danse des 5 derniers français en lice.

Les places payées ont été atteintes ce mercredi dans l'EPT Barcelone. Et ils ne sont maintenant plus que 79 à pouvoir conserver le titre en tête, parmi lesquels 5 français.

Sur les 235 au départ de la journée, les éliminations auront été bon train jusqu'à un éclatement de la bulle assez inédit.

Le portugais Nuno Da Camara n'aura en effet pas assisté à son élimination à ce stade fatidique, puisque... ne s'étant jamais présenté lors de ce Day 3.
Si les joueurs éliminés faute d'être revenus jouer est somme toute fréquent, un tel scénario ne s'est presque jamais produit.

L'Anglais Thomas Middleton est le nouveau chip leader, avec 1 030 000 jetons. Son meilleur résultat (en EPT) est jusque là une 85ème place au PCA en 2011.

Le point sur le clan tricolore et nos voisins francophones :

Le compte des Français : 5/8 passent la journée : Erwann Pecheux (6è - 921000), Raphaël Halfon (14è - 765 000), Clément Thumy (36è - 473 000), Benoît Gury (39è - 445 000) et Henri Benoni (55è - 307 000). Aucun autre ne sera parvenu dans l'argent.

IMG8355
Alexander Stevic ne réussira pas l'exploit d'une nouvelle victoire 10 ans après.
 

Le compte des Belges : 4/9 : Kevin Vandersmissen (3è - 970 000), Alain-Jean Debackere (40è - 437 000), Danny Covyn (42è - 405 000), et Christophe De Meulder (52è - 334 000). Sont également dans l'argent Gaetano Dell'Aera (101ème, 11350€), et Kenny Hallaert (129ème, 10000€).

Le compte des Suisses : 0/2. Cédric Moerlen termine payé (173ème, 8680€).

Parmi les 87 qualifiés on ne retrouvera malheureusement pas Alex Stevic, qui n'écrira pas encore de nouvelle page à son incroyable parcours (interview à ne pas manquer !).
Le premier vainqueur d'un EPT termine malgré tout dans l'argent, 86ème pour 12700€.

Sont en revanche toujours là de précédents vainqueurs d'EPT (Kent Lundmark, Mikolai Pobal, Dmitry Danchev), Mike Watson, Dermot Blain, et deux anciens November 9 (Martin Staszko et Russell Thomas).

Et chez les filles ? Sur nos 4 dernières joueuses en course hier, elles ne sont plus que 2 : l'allemande Jamila Von Perger (19 - 636 000), et la slovaque Petra Hruskova (33 - 492 000).
La norvégienne Therese Gronstad (109ème, 11350€) et la chinoise Hui Chen-Kuo (115ème, 11350€) terminent elles aussi dans l'argent.

Vous pourrez retrouver un classement plus complet des joueurs payés dans notre article d'après la table finale, ce dimanche.

-----

EPT Barcelone : Que retenir du Day 2 ?

(04/09)

EPT Barcelone 2013 entree

Le Day 2 de l'EPT de Barcelone est désormais dans les livres d'histoire. PokerListings fait le point sur les qualifiés et sur les chiffres définitifs.

1234 de 64 pays : Après 6 joueurs supplémentaires ayant donc décidé de tenter leur chance en s'inscrivant en retardataire lors du Day 2 hier, il s'agit donc du nombre final de participants pour cet EPT Barcelone 2013.
Si le record pour cette étape est tombé (1082 en 2012), celui du record du plus gros EPT (1240 à San Remo 2010 en saison 6) ne sera lui finalement pas battu de très peu.

Le prizepool s'affiche à 5 984 900 €, dont 1 067 000 € qui iront au vainqueur (ainsi qu'une montre de luxe et un bracelet des partenaires). 183 joueurs seront payés (l'argent sera atteint lors du Day 3 en ce mercredi).

Curieusement la fratrie espagnole n'est pas la plus représentée ici à Barcelone : 9% du total de joueurs (105), à égalité avec la Russie, et devancée par les joueurs allemands venus en nombre (138, 11%). La France est juste derrière avec 77 (6%).

IMG8130
Clément Thumy, l'un des 8 rescapés français.
 

Ils ne sont désormais plus que 235 en course sur les 697 au départ de la journée.

Parlons justement de nos représentants ainsi que de nos voisins francophones, en ce premier tour terminé :

- 8 français restants sur les 77 au départ (10,4%).
- 9 belges restants sur les 31 au départ (29,0 % !).
- 2 suisses restants sur les 14 au départ (14,29%).

Les 8 survivants français : Raphaël Halfon, Erwann Pecheux, Clément Thumy, Benoît Gury, Henri Benoni, Jean-Philippe Rohr, Benoît Albiges, et Nicolas Oger.
Les 9 survivants belges : Gaetano Dell'Aera, Kenny Hallaert, Alain-Jean Debackere, Geoffrey Van Butsel, Danny Covyn, Kevin Vandersmissen, Christophe De Meulder, Pieter Aerts, et Noël-Eric Gaens.
Les 2 survivants suisses : Philippe Clerc et Cédric Moerlen.

Du côté des filles, elles ne sont plus que 4 en course : l'allemande Jamila Von Perger, la slovaque Petra Hruskova, la chinoise Hui Chen-Kuo, et la norvégienne Therese Gronstad (retrouvez les en album photos).

IMG8098
La chinoise Hui Chen-Kuo est l'une des 4 joueuses encore en course.
 

A l'international, un mot tout d'abord sur le chip leader : il s'agit de l'Argentin Pablo Tavitian, qui n'est pas un inconnu puisqu'il a remporté le LAPT du Chili en mars dernier.

Parmi les têtes d'affiche pouvant encore lorgner sur le titre, on retrouve le roumain Toni Judet, l'irlandais Dermot Blain, le thèque Martin Staszko, les canadiens Mike Watson et Kevin McPhee, les américains Victor Ramdin, Shannon Shorr, Russell Thomas et le November Nine David Benefield, les allemands Ole Schemion et Marvin Rettenmaier, ou encore le portugais Joao Barbosa.

Est également toujours là l'inénarrable suédois Alexander Stevic (vainqueur du tout premier EPT ici-même en 2004), dont vous pourrez retrouver l'interview exclusive ici-même sur PokerListings dans la journée !


>
A lire aussi l'interview d'ElkY : "Le poker doit redevenir global".

-----

EPT Barcelone : Que retenir du Day 1B ?

(03/09)

EPT Barca 13

Un nombre de participants encore en hausse par rapport à 2012, Ronaldo et d'autres footballeurs qui vient faire quelques crochets, des français qui rient, des français qui pleurent – retour sur les principaux faits marquants de cette deuxième journée de l’EPT de Barcelone.

Premier enseignement : avec 1228 joueurs au compteur, cet European Poker Tour de Barcelone édition 2013 affiche d’énormes statistiques (déjà 146 entrants de plus que l’an dernier). Pourquoi « déjà » ? Car ce chiffre n’est pas encore définitif, cette nouvelle saison inaugurant des inscriptions tardives pouvant se prolonger jusqu’au début du Day 2.

Ils étaient 711 hier, parmi lesquels 409 ont survécu (soit un total de 697 joueurs pour l’instant encore en course).

26 français, 9 belges et 4 suisses : c’est le compte des survivants du jour, parmi lesquels ne figurera pas notre November Nine Sylvain Loosli, ni ElkY, pas plus que Daniel Negreanu, Pierre Neuville, Steve O'Dwyer, Ilari Sahamies, Ludovic Lacay ou Manuel Bevand – entre autres –.

IMG7866
C'est déjà fini pour Sylvain Loosli.
 

Faisons justement un rapide point sur ce Day 1B.

C’est le roumain Florian-Dimitrie Duta qui a terminé la journée en tête.

On retrouve dans les qualifiés un autre November Nine : David Benefield, Liv Boeree, Luca Pagano, Theo Jorgensen, Sofia Lövgren, Hui Chen-Kuo, Jake Cody, Erik Seidel, Marvin Rettenmaier, Fatima Moreira de Melo, ou encore Maxim Lykov.

Côté Français, passent ce tour par ordre en jetons Benoît Gury, Philippe Narboni, Cyril Fabre, Benoît Albiges, Bruno Lopes, Thierry Gogniat, Raphaël Halfon, Jean-Pierre Petroli, Bernard Guigon, Jacques Der Megreditchian, Fehmi Cherif, Jean Montury, Jean Feliciaggi, Didier Pitcho, Steven Moreau, Isabel Baltazar, Nicolas Oger, Nicolas Levi, Yann Del Rey, Gaëlle Baumann, William Hani, Renaud Lejal, Paul-François Tedeschi, Emile Petit, Florence Allera.

Mais l’effervescence du jour sera née de l’arrivée de Ronaldo, l’ancien international brésilien venant désormais dispenser ses feintes sous la bannière PokerStars (voir photos en fin d'article).

Une fois esquivée la nuée de photographes, Ronaldo sera en effet venu prendre part à un évènement spécial, la « Phenomenon Table », soit un sit-and-go freeroll composé de trois qualifiés en ligne espagnols, et de membres de la Team PokerStars (ElkY, Jonathan Duhamel, Leo Margets, Andre Akkari, Vanessa Selbst). C’est cette dernière qui aura remporté les 5000€, qu’elle reversera à une association caritative.

IMG7929
Gaëlle Baumann fait elle partie des qualifiés français du jour.
 

Puis le double ballon d’or 1997 et 2002 se sera assis aux tables du tournoi de No-Limit Hold’em Turbo à 2000€ (sans réussite).

Alors Ronaldo aurait-il trouvé là un bon un moyen d’occuper sa retraite dorée ?

« Je cherche toujours à donner le meilleur de moi-même le football et dans la vie. Le poker est un nouveau challenge qui m’excite beaucoup. Pour moi il y a beaucoup de similarités entre le football et le poker, cela demande beaucoup de discipline mentale, de l’entraînement et de la pratique. »

Des chances donc de le voir à l’affiche d’un prochain Main Event cette fois, à l’instar de deux autres footballeurs ayant été vus aux tables aujourd’hui (et eux-aussi toujours en course) : Gerard Piqué et John Carew.


>
Retrouvez en début d’après-midi l’interview d’ElkY.


Quelques photos du jour avec le clan des footeux : Ronaldo, Gerard Piqué et John Carew :

RonaldoRonaldoRonaldoRonaldoGerard PiquéGerard PiquéGerard PiquéGerard PiquéJohn CarewJohn Carew

 

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page