WSOP Europe Main Event 2009 - Premier acte manqué pour Saout

Antoine Saout
La tête des mauvais jours pour Antoine Saout

Pour sa première table finale des WSOP, Antoine Saout n'aura pas réussi à décrocher la timbale. Le français aura droit à une nouvelle chance dans un mois, à l'occasion de la grande finale des World Series à Las Vegas.

Antoine Saout n'aura finalement pas attendu novembre et la finale des WSOP de Las Vegas pour refaire parler de lui. A l'occasion des WSOP Europe de Londres, le breton se sera en effet payé le luxe de rééditer la performance de parvenir en table finale.
Malheureusement ce premier acte aura été manqué pour notre français, du moins pour la gagne.

C'est Daniel Negreanu qui aura le mieux débuté cette dernière ligne droite, en doublant assez rapidement grâce à un set up (brelan contre brelan inférieur), au sein d'un démarrage collectif assez prudent.
Il aura d'ailleurs fallu près de cinq heures avant d'enregistrer la première sortie, celle de l'anglais James Akenhead, et le spectre du marathon de l'édition 2008 remportée par John Juanda (21h pour la plus longue table finale de l'histoire) pouvait refaire surface.

Mauvaise nouvelle, après s'être occupé de ce premier November Nine sur un coin-flip grâce à ses rois, Daniel Negreanu allait poursuivre sa besogne sur le second, rentrant son tirage couleur à la river face à la paire de 5 de notre français.
Et Antoine Saout de se retrouver éliminé  à la 7ème place, pour un tout de même joli pactole de 114 228 $ (124 500 € environ).

Saout et Negreanu dans le clan des déçus

Le rythme s'accélérait et c'est Matt Hawrilenko, Chris Bjorin puis Markus Ristola qui trouvaient ensuite la sortie, face à un Negreanu décidément sur un bon rush.
La lutte restait serrée entre les 4 joueurs restants, et Mercier et Negreanu commencèrent à s'asticoter pour ne finalement faire que partager un pot, avant que le champion canadien n'ait finalement raison de l'américan dans un duel de paires moyennes, 99 contre 77.

Barry Shulman
Un second bracelet pour Shulman, 8 ans après.

Praz Banzi laissait finalement un beau duel Barry Shulman - Daniel Negreanu se former pour le heads-up. Dans la première grosse confrontation entre les deux hommes, les as de Negreanu ne tinrent pas contre le tirage couleur de Schulman, malgré un bel as venu à la river.
Et c'est un final digne d'Hollywood qui scella finalement la décision quelques instants plus tard, lorsque Negreanu vit sa top paire de valets se heurter aux as adverses avant de trouver son valet à la turn... jusqu'à ce qu'un nouvel as ne tombe à la river.

Un dernier coup pour achever l'affaire (TT contre 44) et c'est Shulman qui pouvait serrer le poing.
Déjà détenteur d'un bracelet obtenu en 2001 (en plus de 13 autres places payées), l'américain vient enrichir une liste de prix déjà importantes (près de 3 millions de $ de gains en tournois grâce aux 801 603 livres - 1 320 000 $ - de cette première place).

Quant à Daniel Negreanu, à défaut de décrocher son 5ème bracelet, il se consolera peut-être de son nouveau statut de joueur le plus payé en tournois, grâce aux quelques 800 000 $ de sa deuxième place, devançant désormais « l'homme d'un coup » Jamie Gold, vainqueur décrié des WSOP 2006.

Ces WSOPE auront permis à deux autres tricolores de se distinguer, à commencer par l'autre joueur français incontournable de ces dernières semaines, Thomas Bichon, vainqueur du WPT de Chypre, qui enregistre cette fois en terres londoniennes une très belle 12ème place.
Quant à Arnaud Mattern, il complète le tableau des payés avec une sympathique 23ème place.

Main Event WSOPE 2009 : Les Résultats

Classement sélectif (344 entrants, 36 places payées)

1- Barry Shulman (USA) £ 801 603
2- Daniel Negreanu (USA) £495 589
3- Praz Bansi (GBR) £ 360 887
4- Jason Mercier (USA) £ 267 267
5- Markus Ristola (FIN) £ 200 367
6- Chris Bjorin (SUE) £ 150 267
7- Antoine Saout (FRA) £ 114 228
8- Matt Hawrilenko (USA) £ 87 074
9- James Akenhead (GBR) £ 66 533
10- Eric Liu (USA) £ 51 536
12- Thomas Bichon (FRA) £ 51 536
14- Teddy Sheringham (GBR) £ 40 481
17- Doyle Brunson (USA) £ 32 198
22- Liz Lieu (USA) £ 25 918
23- Arnaud Mattern (FRA) £ 25 918
25- Yevginiy Timoshenko (RUS) £ 25 918
26- Men Nguyen (USA) £ 25 918
28- John Kabbaj (GBR) £ 21 142
32- Steve Zolotow (USA) £ 21 142
35- David Ulliott (GBR) £ 21 142

-----

WSOPE - Interview Fabien Dunlop et Anthony Roux

(23/09/09)

WSOPE 2009
Dunlop 2ème, Roux 5ème : les WSOPE commencent bien pour le clan français.

Deux français en table finale de l'Event 1 : les World Series of Poker Europe ne pouvaient guère plus idéalement commencer pour le clan tricolore. PokerListings a retrouvé nos deux valeureux joueurs au sortir de leur tournoi.

Anthony Roux (5ème) - « L'expérience m'a aidé »

Anthony, es-tu satisfait de la manière dont les choses se sont déroulées ?
C'était ma deuxième table finale des WSOP. J'avais fini cinquième la première fois et j'aurais espéré faire mieux, mais j'ai encore terminé à cette même place. Je ne peux pas dire que je suis pleinement satisfait, mais j'étais short stack et à ce stade il n'y a pas vraiment de décisions à prendre, vous avez juste à vous lancer et à être chanceux.

Es-tu arrivé avec une stratégie différente à cette table finale après ton résultat de cet été ?
Il n'y a pas de gros mystère lorsque vous avez un petit tapis. Vous n'avez pas 10 000 options, vous choisissez simplement une main pour y aller. Et si vous êtes derrière vous devrez mettre un sale coup.

Au final tu auras été malchanceux en recevant les dix face aux rois à cinq joueurs restants. Que t'es t-il passé par la tête à ce moment-là ?
J'étais vraiment content quand j'ai entendu « call ». J'envoyais 14 grosses blinds depuis le bouton et je pouvais avoir n'importe quoi, mais j'avais les dix. Alors j'étais plutôt content d'être payé. Malheureusement en effet, en face il y avait les rois.

Indépendamment du résultat, tu as dû sentir que l'expérience d'une table finale t'as aidé cette fois-ci ?
Oui, sans aucun doute. Vous finissez par savoir comment fonctionne chaque étape, simplement parce que vous les avez expérimentées. L'expérience d'être déjà allé loin m'a en effet vraiment aidé.

La Team Winamax connaît pas mal de succès ces dernières années. Une idée du pourquoi ?
Pour être honnête ça a été un peu surprenant. Nous avons connu une très bonne première année lorsque la Team s'est lancée. J'ai pensé que c'était le bon côté de la variance et que nous avions été chanceux. Mais l'année suivante nous avons fait de même, et nous continuons aujourd'hui dans cette bonne voie.
Je pense que nous avons simplement une très bonne équipe et je pense aussi que nous allons continuer de faire de bons résultats.

Vous devez passer beaucoup de temps ensemble à discuter des mains et des stratégies. Est-ce que cela aide ?
Absolument, et c'est ce qui fait l'intérêt de faire partie d'une équipe. Il y a en plus beaucoup de soutien entre coéquipiers. Ils avaient tous sauté du tournoi de Pot Limit Omaha et ils étaient là autour de la table finale pour m'encourager.

Quel est maintenant ton programme ?
Je pars deux semaines en vacances en Thaïlande. A mon retour je dois participer à quelques tournois du France Poker Tour. Le prochain gros rendez-vous pour moi sera le WPT Marrakech, et bien sûr le circuit l'EPT. J'espère rentrer au moins une fois dans l'argent d'une épreuve de l'European Poker Tour cette année.


Fabien Dunlop (2ème) - « Je vais continuer de jouer en cash »

Tu es sûrement frustré par cette seconde place, mais es-tu satisfait de la manière dont tu as joué ?
Le truc c'est que j'étais très fatigué et que je n'ai pas pu jouer mon meilleur jeu. J'ai fait de bonnes choses jusqu'à ce que nous passions de 9 à 4 joueurs. Et puis j'ai fait quelques mauvais moves, que je n'aurais pas fait si j'avais été en meilleure forme. Je suis vraiment déçu de n'avoir pas pu jouer mon meilleur jeu.

Une deuxième place dans l'un de tes premiers tournois live est tout de même une belle réussite. Allons-nous désormais te voir plus souvent jouer des tournois ?
Les tournois ont des buy-in assez chers, il me faudrait alors trouver un sponsor parce que je ne peux pas me permettre de dépenser à chaque fois 5 000 $. Et les tournois à 1 000 $ ne sont pas si fréquents. Je l'espère évidemment mais je ne sais pas si ça va être possible.

Tu vas donc principalement continuer à jouer en cash games ?
Oui, j'aime jouer en ligne parce que vous pouvez jouer beaucoup de mains. Et j'ai bien l'intention de continuer de jouer en cash.

-----

WSOPE, E1: Dunlop et Roux proches de l'exploit

(22/09/09 - par FG)

Fabien Dunlop
Dunlop, ça tient la route !

Les WSOP ont recommencé fort pour le clan français du côté de Londres. Deux d'entre eux ont été à deux doigts de ramener le premier bracelet de la compétition.

Les WSOP, c'est (re)parti ! En attendant la finale du Main Event de novembre avec notre français Antoine Saout, Londres accueille depuis ce week-end les World Series of Poker Europe.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le succès est déjà au rendez-vous du côté du Casino at the Empire : l'Event 1 de No Limit Hold'em à 1000 £ (un peu plus de 1000 €) aura battu le record du plus gros tournoi jamais organisé outre-Manche (608 joueurs), avec un précédent record établi à 596 lors d'une étape de l'European Poker Tour en 2008, et bien loin des 401 entrants de l'an dernier.

Une bonne partie de la fine fleur mondiale était de la partie, dont les deux précédents vainqueurs du Main Event de ces WSOPE, Annette Obrestad et John Juanda.
Beaucoup des grands noms allaient en tout cas tomber dès le premier jour, notamment deux November Nine (Phil Ivey et le local James Akenhead), ou encore Antonio Esfandiari et Jeff Lisandro parmi tant d'autres.

Côté français l'aventure aura également été de courte durée pour Rémy Biechel, Tristan Clemençon, Michel Abecassis, et une Almira Skripchenko tantôt malchanceuse tantôt étourdie de son propre aveu.
Lellouche, Soulier, Mattern et de nombreux qualifiés sur Internet laissaient finalement six « froggies » poursuivre au Day 2, avec des Fabien Dunlop et Nicolas Levi bien positionnés dans le Top10.
Ce dernier sortait finalement sur un gros coup de malchance, sa paire de rois craquée par une improbable quinte runner-runner. Russer encaissait lui aussi un bad beat, avant que Perrin puis Chuzeville ne suivent un peu plus tard.

Dunlop mord le bitume

Déjà finaliste de l'Event 36 de No Limit Hold'em à 2 000 $ cet été, Anthony Roux allait ironiquement rééditer la même (très belle) performance, 5ème, pour sa déjà sixième place payée aux WSOP.
Auteur d'une belle partie, le membre de la Team Winamax devait finalement s'incliner sur une cruelle opposition de rois face à sa paire de dix.

L'autre français, l'inattendu Fabien Dunlop n'avait jusque là pas été le moins en vue, ayant revêtu le costume de large chip leader avant la constitution de la table finale, jusqu'au heads-up.
Hélas si tout s'était déroulé à merveille jusqu'ici pour l'ambitieux jeune trentenaire et ses tapis ou call imprévisibles, tout allait finalement s'écrouler sur un bluff complètement manqué de l'ancien étudiant en mathématiques, parti à tapis au mauvais moment alors que son adversaire Kelly venait de flopper sa quinte.
Jusque là exclusivement joueur de cash game, pour sa première participation à un tournoi majeur du circuit international Dunlop pourra tout de même se satisfaire d'un tel résultat malgré la déception, alors qu'il avait clairement lancé que seul le bracelet l'intéressait.

Quant à son bourreau, l'anglais John-Paul Kelly, son nom vous semblera peut-être familier si vous avez suivi notre couverture des WSOP cet été 2009.
Et pour cause, l'anglais avait déjà remporté un bracelet il y a quelques mois du côté de Vegas, celui de l'Event 20 de Pot Limit Hold'em à 1 500 $.
Mais ce nouvel accomplissement prend assurément une certaine saveur un peu spéciale pour ce joueur de 23 ans, devenant le premier britannique à s'imposer sur ses terres en cette troisième année d'existence des WSOP Europe.

L'homme aura en tout cas su se montre très patient, en ayant notamment mis près d'une heure à remporter son premier coup en finale, pour ensuite bien maneouvrer et finir par avoir raison de notre français.
« J'ai dû jouer serré assez tôt. Fabien avait un gros chip lead. Je savais que si je parvenais en heads-up je ferais quelque chose en étant meilleur que lui dans cette phase du jeu. Ce n'est pas mon style d'attendre, mais parfois vous devez savoir le faire. »

World Series of Poker Europe, Event 1 (1000 £ No Limit Hold'em)

608 entrants, 63 places payees

-  Classement final sélectif -

1- Jean-Paul Kelly (GBR) - 136 803 £
2- Fabien Dunlop (FRA) - 84 512 £
5- Anthony Roux (FRA) - 28 181 £

15- Chris Ferguson (USA) - 6 980 £
20- Stéphane Reusser (FRA) - 4 153 £
34- Sylvian Perrin (FRA) - 3 374 £

43- John Juanda (INDO-USA) - 2 803 £
60- Nicolas Levi (FRA) - 2 006 £

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page