Bio joueur : Joe Hachem

Joe Hachem

Joseph Hachem semblait venir de nulle part lorsqu'il a franchi tous les obstacles round après round lors de son tout premier Main Event des World Series of Poker en 2005, pour un premier prix de 7,5 millions de $. En l'espace d'un instant il était devenu une célébrité. Mais son avènement vers la gloire fut en fait plus graduelle qu'elle n'y paraît.

Né au Liban le 11 mars 1966, le jeune Hachem déménaga à Melbourne en Australie avec sa famille en 1972, où il s'est depuis marié et a fondé une famille. Joe a rencontré son épouse Jeanie grâce à des amis de la famille lorsqu'il avait 15 ans et elle 12.

Le néo-pro australien commence par jouer au Manila Poker durant son adolescence, juste pour le fun. Ce n'est qu'après avoir vu le film Rounders (Les joueurs) au milieu des années 90, qu'il bascule vers le Texas Hold'em et décide de tenter sa chance en live au Crown Casino à Melbourne.

C'est vers l'année 2000 qu'un problème rare de vaisseaux sanguins des mains l'oblige à abandonner sa passion première, une affaire de chiropractie qu'il gérait depuis 13 ans. Joe commence alors à travailler en tant que courtier en hypothèque, tout en dévouant un peu plus de temps au poker en tant que « semi-professionnel », jouant régulièrement des parties live à Melbourne et en ligne sur PokerStars.

Le jeu était devenu un sérieux business en 2005, lorsque Joseph se rendit à Las Vegas avec ses frère, cousin, et 10 000 $ de son propre argent, en mission pour remporter le « Big One ».
Mais Hachem tâte d'abord le terrain à Vegas en intégrant l'épreuve 37 des WSOP, un tournoi de No-Limit Hold'em à 1 000$ rebuy. Il y termina 10ème et récolta 25 850 $.

Mais ces premiers gains ne sont que broutille a comparé des millions qu'il gagne moins de deux semaines plus tard, le 15 juillet, à la table finale du Championnat du Monde de No-Limit Hold'em à 10 000 $ qu'il atteignit après avoir battu un parterre record de quelques 5600 joueurs.
Hachem s'adjuge le championnat avec un 7-3 dépareillés, l'une des pires mains de départ au poker. Il fut le premier australien à remporter l'épreuve, et l'un des quatre seuls non-américains à l'avoir gagné à l'époque.

Aujourd'hui multi-millionnaire et membre de la Team Pro PokerStars, ce dévoué père de famille pour qui « rien n'est plus important que la famille » a les ressources pour voyager de tournoi international en tournoi international avec sa femme et leurs quatre enfants.

Cette course autour du monde l'a également emmené vers d'autres places payées dans les WSOP 2006, avec deux tables finales et l'argent atteint dans plusieurs épreuves dont le Main Event.
2006 apporta également à Joe un titre du World Poker Tour au Doyle Brunson North American Poker Championship.

Avec cette victoire, il rejoint la caste des Doyle Brunson, Juan Carlos Mortensen, Scotty NGuyen, et quelques autres, comme les seuls joueurs à avoir remporté un Main Event des WSOP et un titre de champion WPT.

Depuis, Hachem a de nouveau réalisé une jolie performance dans le Main Event 2009 (103ème sur plus de 6000 joueurs), ainsi qu'une belle 15ème place à l'EPT de Londres 2010.
Ses gains en tournois atteignent presque les 11 millions de dollars à fin 2010.

Mais le poker ne régit cependant pas la vie de Hachem. Cette richesse lui a aussi donné le temps d'apprécier ses autres activités favorites : jouer au golf, manger un bon repas dans un bon restaurant, et fumer un bon cigare dans un joli bar.

Divers et anecdotes

* L'un des huit joueurs à être à la fois Champion WSOP et WPT.
* Auteur d'une tirade célèbre « Pass the sugah ! » (passe-moi le sucre !) lors de la table finale du Championnat WSOP 2005.
* Ancien chiropracteur.
* Champion du Main Event des WSOP 2005.

Derniers Blog Posts »