Chronique d’un Grinder ordinaire

Durant une semaine, nous avons suivi le quotidien de Guillaume Da Silva, joueur de poker online devant l’éternel, qui à 22 ans écume les pokerrooms du net depuis déjà six années. Ce grinder originaire du 94 nous raconte ses journées souvent décalées, entre épiques sessions de cash-game, tournois marathons et vie marginale.

~ Lundi 28 février ~

Débuts tranquilles avec un matos de pro !


« Je viens de finir un bon mois, du coup je démarre mars tranquillement.
Je n’ai joué que 2 heures, parce qu’il y a des travaux chez moi, je n’ai pratiquement pas fermé l’œil la nuit précédente. J’ai joué entre 7 et 9 tables en Heads-up Omaha 200-400 (blinds 1/2€ et 2/4€), pour un profit d’environ 500€. Dans cette variante, j’essaie de me limiter à 10 tables, alors que je joue jusqu'à 20 tables en simultané en Texas Hold’em.

Au niveau matériel, je dispose d’un ordinateur portable, relié à un écran externe 19 pouces. Ca me suffit, car je joue toujours avec des tables en cascades. Je préfère jouer à mon bureau, c’est mieux que lorsque je m’affale sur mon lit.
Je ne fais rien d’autre à coté quand je joue, à part écouter la radio, généralement Virgin. Ca me permet de rester dans le rythme. Et j’ai une bouteille d’eau à côté de moi pour la journée.

Pour m’aider, j’utilise Holdem Manager, qui est très utile voire carrément obligatoire lorsque l’on multitable. C’était particulièrement vrai sur les .com, où je retrouvais souvent les mêmes joueurs. Sur le .fr, il y a plein de nouveaux joueurs, le logiciel permet de voir tout de suite s’ils sont bons ou mauvais.
Je m’intéresse au VPIP (Volontary $ Put In the Pot), à la fréquence de relance pré-flop, de 3-bet, de continuation-bet, et du pourcentage de fold sur les C-bets.
Je me sers des mêmes stats pour le cash-game et les tournois, c’est un logiciel vraiment complet à ce niveau.

J’utilise aussi TableNinja, un logiciel pour multitabler : ça permet de faire des raccourcis claviers pour les actions courantes, du style fold, call et raise. Aujourd’hui, je ne pourrais pas m’en passer, je m’y suis trop habitué !
Pour le cash-game, je vais parfois consulter les stats des joueurs sur PokerTableRatings, mais c’est moins fiable pour les pokerrooms françaises, car seulement un tiers des mains sont recensées.

Je prends aussi pas mal de notes, pour m’adapter aux leaks des joueurs contre qui je joue. Par exemple sur Pokerstars, mes fishs sont entourés en bleu ciel, et les très bons joueurs en orange. »

~ Mardi 1er mars ~

Avantages et inconvénients du .fr


« Je run good ! J’ai pris 3500 euros sur des tables d’Omaha 2/4€, en Heads-up et en 6-Max, le tout lors d’une session de trois heures en fin d’après-midi.
J’ai pris un gros pot à plus de 2000€, contre un reg, à un moment où nous étions assez deep. Il avait les As et moi le tirage couleur max, tout est parti au flop, nous étions quasiment à 50/50 à ce moment.
Ce genre de pot peut conditionner la réussite d’une session. Sur le .com, j’ai pris des pots à 4000$, et j’en ai perdu deux à 10 000$, sur des tables à 25/50$ en Texas. J’y allais tout de suite quand il y avait un fish : c’est toujours intéressant de lui prendre tout son argent ! Mais s’il n’y a que des gros regs à la table, je réfléchis, car on sera tous sur lui. Généralement, je ne me cave pas dans ce cas-là.

Depuis le passage au .fr, il n’y a pas photo, le niveau est plus faible. Les "regulars" sont moins forts, et il y a beaucoup de fishs qui déposent de l’argent et se brokent très rapidement.

Le meilleur jour pour jouer, c’est le dimanche soir, c’est le moment où le niveau est le plus faible avec tous les gros tournois. Vendredi soir, c’est pas mal non plus.

En Omaha, le niveau est hétérogène. J’arrive généralement à ouvrir jusqu'à 9 tables sur Pokerstars, sinon, je vais sur Winamax, et plus rarement sur FullTilt. Le problème, c’est que sur les tables de cash-game en 3/6€ ou 5/10€, il n’y a pas beaucoup de trafic.

Malgré tout, je ne serais pas prêt aujourd’hui à prendre le risque de me créer un compte sur les salles en .com malgré l’interdiction. On peut le faire : il suffit de payer un VPN (réseau privé local) pour 20€ par mois, ce qui te donne une adresse IP de n’importe quel pays. Je voulais essayer de déposer 500$ sur Cakepoker, pour tester pendant deux mois, mais bon...
Pour rejouer sur les .com, je déménagerais plutôt à l’étranger. J’y pense vraiment, par exemple pour une coloc’ en Thaïlande ou à Malte. »

~ Mercredi 2 mars ~

Chronique Grinder DaSilva

Variance, brokage et tilt


« J’ai fait deux sessions, pour environ 5h de jeu, toujours en grindant entre 7 et 9 tables d’Omaha.
Ça s’est encore pas mal passé, puisque j’ai gagné environ 2500€. Bon, j’ai quand même pris un coup assez sick, où j’ai full max au flop alors que mon adversaire possède un brelan. Nous partons à tapis au flop, et il touche un carré à la turn. Mais pour moi, ça reste un coup comme un autre, ce n’est pas si rare...

Je n’ai pas encore connu de gros bad run depuis le passage au .fr, tout au plus entre 3 et 5 jours. Sur les .com, il m’est arrivé plusieurs fois de connaître des mauvaises périodes qui duraient entre 3 semaines et un mois.
Je me suis déjà broke deux fois sur le .com, la dernière fois fin 2008, en partant en tilt sur les tables de cash-game : j’avais joué full bankroll sur des tables d’Omaha en 25/50$. Mais ça n’a jamais marché, je n’ai jamais doublé lors de ce type de sessions...

Dans ces moments-là, je pensais carrément à arrêter le poker online, ça me foutait dans un sale état ! Pour me rattraper, je redémarrais avec 100 euros. Une fois, je suis reparti uniquement avec les Frequent Player Points de Pokerstars. J’ai gagné un ticket pour un Sit’n Go à 40$, et puis j’ai monté 10000 $ en deux semaines en jouant uniquement en heads-up !

Aujourd’hui, j’arrive à gérer ces périodes de bad run, et j’arrête de jouer dès que je pars en tilt.
Parfois, je change aussi de variante, c’est une bonne solution et ça permet de décompresser. J’ai déjà fait des pauses de 2-3 jours, juste pour repartir ensuite sur de bonnes bases. C’est indispensable pour être plus serein et rester un joueur gagnant.
J’utilise maintenant mes FPP et mon statut Supernova sur PS pour acheter des bonus en argent réel, c’est plus pratique. »


~ Jeudi 3 mars ~

Quand la lassitude guette…


« J’ai joué pendant 5 heures, de 23h jusqu’à 4h du mat’ sur Pokerstars. C’est plus tard que d’habitude, car il n’y avait pas assez de tables l’après-midi.

J’ai runné assez bad, mais j’ai gagné 300€ en jouant uniquement en heads-up Omaha à mes limites habituelles.
J’ai joué assez longtemps contre un joueur que j’ai eu du mal à décaver, mais je lui prends finalement 800 euros.
Je n’ai pas touché beaucoup de jeu, c’est dommage car il ne jouait pas super-bien post-flop. Il venait de prendre 13 000 euros en gagnant un tournoi deux jours avant. Dans ce cas-là, tu as parfois tendance à jouer un peu large, et tous les regs du site voulaient l’affronter en heads-up. Du coup, je l’ai joué jusqu'à tard dans la nuit.

Mon hygiène de vie craint un peu… Je me couche à pas d’heure, je me réveille tard. Je ne fais pas d’efforts particuliers sur la bouffe ou le sport. Mais bon, j’essaye d’éviter de jouer quand je suis fatigué, et quand je ne suis vraiment pas en état, je fais l’impasse.

Généralement, je fais de bonnes nuits de 9h se sommeil. Je n’ai pas d’horaires fixes, mais c’est sûr que je joue plus en fin d’après midi et en soirée, car il y a plus de trafic. Je mets quand même un réveil au cas où, ça me saoule de me lever trop tard quand la journée est déjà finie...

Et puis quand j’en ai assez du poker online, je vais jouer en cercle, une fois par mois en moyenne.
A un moment, j’étais lassé du Texas Hold’em, je me suis donc mis à l'Omaha. Le jeu en full ring, ça me faisait chier, et les sommes à gagner ne me faisaient pas kiffer. J’avais fait le tour, j’avais le sentiment que je  ne pouvais plus vraiment progresser. En Omaha, il faut beaucoup plus réfléchir, savoir pourquoi on va miser...
Avant, j’avais l’objectif de monter de limite, de m’installer en 25/50$. Avec le .fr, ce n’est plus possible, c’est en stand-by pour l’instant. »


~ Vendredi 4 mars ~

Chronique Grinder Guillaume DaSilva

L’art de rester incognito en conservant une vie sociale


« Je n’ai joué que 2 heures 30, de 17h à 19h30, encore une fois parce qu’il n’y avait pas assez de tables.
Je suis gagnant de 1000€ sur la session, grâce notamment à un gros pot de 1600€ gagné contre Gabriel Nassif, un très bon joueur français : mon tirage couleur max devient une quinte max backdoor et bat son overpaire !

Il ne me connaît pas, mais moi je sais qui il est : le passage au .fr m’a permis de changer de pseudo. J’ai d’ailleurs 4 pseudos différents sur les différents sites pour ne pas me faire "repérer". Mais je peux reconnaître un joueur sur toutes les rooms où je joue. D’ailleurs, je n’ai pas trop de rapports avec les joueurs online : en live, je rencontre plus de monde. Quand je jouais au Cercle Concorde (aujourd’hui Cercle Cadet) il y a quelques années, j’avais une bande de potes, des joueurs parisiens que je retrouvais souvent là-bas, car on y jouait tout le temps.

Après avoir été actif sur Clubpoker et sur un chat IRC de grinders, je ne poste quasiment plus sur les forums. J’y vais surtout pour me tenir au courant de l’actu et des sujets intéressants concernant la stratégie en Omaha. En plus, je ne veux pas trop dévoiler mes "thinking process" aux autres joueurs.

Concernant ma vie quotidienne, il m’est parfois arrivé de passer plusieurs jours devant mon écran sans voir personne. Mais il faut éviter de s’enfermer, sinon tu n’as pas de vie sociale. Quand je vois des amis du monde du poker, on ne parle pas de jeu : on est plus dans la déconne, il vaut mieux en profiter pour décompresser !
Faire partie d’une team ? Ça ne m’intéresse pas spécialement, c’est plutôt bénéfique pour des joueurs de tournois. »


~ Samedi 5 mars ~

Bankroll management et mental : des qualités indispensables


« Le bilan de la journée est mitigé : j’ai joué sur Winamax, FullTilt et Pokerstars une longue session de 20h30 jusqu’à 3h30, mais je ne gagne que 350€.

Généralement, je cashout une fois tous les deux mois en évitant les gros transferts d’argent, pour ne pas avoir de problèmes vis-à-vis du fisc : je mets entre 4000 et 5000 euros de côté.
Sur Pokerstars, j’ai quasiment 100 caves de cash-game sur mon compte. J’ai retenu les leçons du passé, même s’il m’arrive de faire des shots sur des limites supérieures.

Je ne suis pas trop dépensier, ce qui me permettra d’assumer un gros bad run et pourquoi pas de créer ma boite à l’avenir, dans le poker ou ailleurs. Mais pour l’instant, je n’y pense pas trop, je n’ai pas de diplôme et je pense jouer pendant encore très longtemps.

Je pense posséder quelques qualités indispensables pour être un joueur gagnant en cash-game online, et en premier lieu un très bon mental : je pars très rarement en tilt. C’est capital en cash-game : en une session, on peut foutre en l’air une semaine de grind !

Il est également très important de savoir multitabler, faire du volume est indispensable. Si tu ne peux jouer que deux tables, tu mettras cinq fois plus de temps pour gagner la même somme. Ce n’est pas forcément compliqué : en Texas Hold’em, j’ai mis 6 mois pour passer de 6 à 20 tables. Il ne faut cependant pas se fixer d’objectifs en terme de gains, sinon ton jeu se dégrade. J’ai plutôt des objectifs de volume, environ 2000 mains par jour au minimum. Et quand j’ai perdu 10 caves, j’arrête de jouer. »


~ Dimanche 6 mars ~

Guillaume Da Silva

Tournois et style de jeu


« Je joue généralement les tournois online du dimanche deux fois par mois en moyenne. Aujourd’hui, j’ai joué 7 tournois sur 4 sites différents, pour un bilan de 3 places payées : 60ème du Main Event sur Winamax pour 350€, 50ème du tournoi à 100 000 € garantis sur PartyPoker pour 400€, et la table finale d’un 50€ rebuy sur Pokerstars (7ème pour 768€, j’ai pris un rebuy et l’add-on).

C’est une journée banale pour moi, mais c’est déjà bien de finir gagnant. En plus, j’ai sorti Elky ! Mais à l’heure actuelle, je n’ai plus la motivation de grinder les MTT comme avant. Les journées duraient 10h, sans pause, c’est trop long et éprouvant, je n’ai plus la patience.
Je jouais 9 ou 10 tournois en même temps, en mangeant à l’arrache...
Et la variance est dure, c’est brutal. Pour perfer, t’es obligé d’avoir de la chance. Si tu vas loin, c’est que les setups t’ont été favorables et que tu as gagné tes 80-20 et la majorité de tes coinflips.

Mon plus gros gain reste une 2ème place pour 16 000$ sur un 100$ freezeout en juin 2009.
Aujourd’hui, j’ai trouvé mon rythme en cash-game. D’ailleurs, grosse journée ce dimanche, j’ai gagné 3500€ en 8 heures de jeu, sur mes tables habituelles d’Omaha.
Je jouais aussi à la table d’Elky, il faisait un peu n’importe quoi, il n’était pas en mode grind sérieux, je pense lui avoir pris 1200€ ! Enfin bon, il peut se le permettre... Maintenant, il doit avoir peur de moi ! (rires).
Je n’ai pas de difficultés pour passer du cash-game aux tournois, la transition est assez naturelle.

Globalement, je pense posséder un jeu solide et assez complet.
Généralement, en Omaha, je suis plutôt serré pré-flop et très agressif sur le flop et la turn. Je suis d’ailleurs abonné à des sites de coaching pour connaître d’autres styles de jeu en Omaha, comme deucescracked ou les Limpers : j’aime beaucoup les vidéos de Renaud Desferet ou Alexandre Luneau par exemple. Quand tu vois leurs résultats...

Sinon, en Texas Hold’em, je suis vraiment une serrure ! J’ai fait un peu de HORSE sur les .com, mais je n’étais pas très bon.
J’aurais bien essayé l’Omaha High-Low, mais ce n’est plus possible aujourd’hui.
Quand je mixe cash-game et tournois, j’ai tendance à jouer plutôt serré en tournoi, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose. J’ai beaucoup perdu dans ce domaine depuis l’époque où je grindais les MTT : je ne suis pas assez patient et j’ai tendance à faire trop de bluffs. »


~ Bilan ~

Une semaine très prolifique !


« Ça a été une très bonne semaine ! J’ai pris pas loin de 11 000 euros, alors que je tourne en moyenne à 6500 euros de gains en un mois ! Pour moi, c’est très rare de gagner autant sur une si courte période. D’ailleurs, je crois qu’il s’agit de ma meilleure semaine depuis le passage au .fr !
Il faut dire que j’ai quand même runné super good et que j’ai joué un peu plus que d’habitude, environ 14 000 mains. En EV (espérance mathématique de gains), je n’aurai dû gagner que 3000 euros !
A croire que tu m’as porté chance ! Du coup, je vais peut-être commencer à jouer plus souvent en 5/10€. Ça va se faire petit à petit... »


Feuilleton réalisé par Maxime Arnou


Merci à Guillaume de s’être prêté au jeu durant cette semaine !

Commenter sur ce sujet

Votre message est en attente d'approbation