Ryan Riess vainqueur du Main Event des WSOP 2013

Ryan Riess Wins 2013 WSOP Main Event 14
Ryan Riess, le nouveau champion du monde de poker 2013.

Il l'avait annoncé, il l'a fait. Ryan "The Beast" Riess a ce matin remporté le Main Event des World Series of Poker, en dominant son compatriote américain Jay Farber.

C'est donc un Ryan Riess en pleine confiance qui a réussi à refaire son retard sur le chip leader de la veille Jay Farber (86 millions de jetons contre 105), en quelques 3 heures de jeu et 90 mains dans ce heads-up final. L'Américain de 23 ans alors 5ème au démarrage de la table finale, remporte 8,3 millions de dollars, et son premier bracelet WSOP, le plus prestigieux d'entre tous.

Cette énorme confiance en lui, certains pourront aussi y voir un certain excès de présomption, lorsque par exemple le nouveau champion du monde aura déclaré au micro de Kara Scott pour ESPN : "Je pense que je suis juste le meilleur joueur du monde." Rien que ça.

Natif de East Lansing dans le Michigan (retrouvez sa présentation plus bas - Les November Nine 2013), Riess ne joue pourtant au poker que depuis un peu plus de 2 ans. Et il avait donc aussi annoncé qu'il allait remporter cette table finale des November Nine avant qu'elle ne débute ce mardi (résumé de l'action d'hier et de la belle 4ème place obtenue par notre Français Sylvain Loosli à retrouver plus bas).

Jay Farber 4
Jay Farber
 

Jay Farber, manager et organisateur de soirées et évènements VIP à Las Vegas, aura été l'une des surprises de cette année, amateur de son état s'étant donc frayé un chemin jusqu'à cette table finale d'un Main Event aux 6352 participants.

Riess, logiquement

Malheureusement pour lui, son adversaire aura connu plus de réussite tout en étant parvenu à tirer le meilleur de ses bonnes situations. Et Riess aura définitivement repris l'avantage durant la première heure du heads-up (à la 29ème main), pour ne plus jamais le lâcher.
La main en question : Farber relance au bouton, payé par Riess pour voir le flop J J 3. Riess checke, Farber mise, Riess paye. Sur la turn 3, Riess checke et paye à nouveau la mise de Farber. Puis sur la river T, c'est cette fois Riess qui prend l'initiative, et Farber se couche.

Puis Riess allait définitivement s'envoler à partir de la 33ème main : Farber relance au bouton, Riess sur-relance, et Farber 3-bet. Riess paye. Flop : 8 4 3. Riess checke, Farber mise, et Riess paye. Sur la turn 2, Riess checke puis paye la mise de Farber. Montant du pot : 58,5 millions. Les deux joueurs checkent sur la river 7, avant que Riess ne montre J J pour s'adjuger ce pot monstre.

Courbe Riess Farber WSOP 2013

Farber se sera ensuite bien battu mais n'aura jamais pu rattraper ce désavantage.

La main finale (la 261ème de cette table finale) aura vu Farber partir à tapis au mauvais moment avec Q 5, vite attrapé par Riess avec A K, sans que rien ne vienne accomplir de miracle pour sauver l'outsider.

Farber se consolera avec un bien joli gain de 5,1 millions de dollars, bien qu'il ait annoncé qu'il ne quitterait pas son travail (qu'on imagine avec de nombreux avantages) pour autant.
Pour l'anecdote, on notera que Farber est décidément abonné aux deuxièmes places : rappelez-vous, il avait déjà terminé sur cette même marche du podium à l'occasion de notre course de karting entre joueurs pros que PokerListings avait organisée à l'occasion des WSOP Europe il y a quelques semaines.

Ryan Riess devient pour sa part l'un des plus jeunes champions du Main Event des WSOP de l'histoire, et le premier à être né dans années 90.


Résultat de la Table Finale du Main Event des WSOP 2013 :

1- Ryan Riess (USA) - 8 361 570 $
2- Jay Farber (USA) - 5 174 357 $
3- Amir Lehavot (Israël) - 3 727 023 $
4- Sylvain Loosli (France) - 2 791 982 $
5- JC Tran (USA) - 2 106 893 $
6- Marc-Etienne McLaughlin (Canada) - 1 601 024 $
7- Michiel Brummelhuis (Pays-Bas) - 1 225 356 $
8- David Benefield (USA) - 944 640 $
9- Mark Newhouse (USA) - 733 224 $


Le Classement complet et Toutes les infos sur ce Main Event 2013

- 6352 joueurs (648 payés) -

(Day 1A : 943 joueurs / Day 1B : 1942 joueurs / Day 1C : 3467)
(Day 2A-B : 1880 joueurs / Day 2C : 2306)
(Day 3 : 1753 joueurs (794 + 959))
(Day 4 : 666 joueurs)
(Day 5 : 239 joueurs)
(Day 6 : 68 joueurs)
(Day 7 : 27 joueurs)
(Day 8 (TF) : 9 joueurs)
Prizepool : 59 708 800 $

riess

Vainqueur : Ryan Riess (USA), 23 ans
Français payés (25) : Sylvain Loosli, Clément Tripodi, Benjamin Pollak, Nicolas Le Floch, Vincent Robert, Estelle Denis, Bruno Lopes, Patrick Sacrispeyre, Emile Petit, Romain Gravisse, Sarah Herzali, Yann Migeon, Ludovic Lacay, Bertrand 'ElkY' Grospellier, Nicolas Pons, Leon Phung, Nicolas Levi, Grégory Benac, Benjamin Ane, Valentin Grenier, Maxence Dupont, David Susigan, Michel Abecassis, Guillaume Jenner, Jean-Pierre Besançon.

et : La Présentation des November Nine

Classement sélectif :

1- Ryan Riess (USA) 8 361 570 $
2- Jay Farber (USA) 5 174 357 $
3- Amir Lehavot (ISR) 3 727 023 $
4- Sylvain Loosli (FRA) 2 791 982 $
5- JC Tran (USA) 2 106 893 $
6- Marc-Etienne McLaughlin (CAN) 1 601 024 $
7- Michiel Brummelhuis (PBS) 1 225 356 $
8- David Benefield (USA) 944 640 $
9- Mark Newhouse (USA) 733 224 $
/
10- Carlos Mortensen (ESP) 573 204 $
12- Rep Porter (USA) 573 204 $
14- Sergio Castelluccio (ITA) 451 398 $
17- Fabian Ortiz (ARG) 357 665 $
20- Anton Morgenstern (ALL) 285 408 $ - chip leader Day 6
21- Maxx Coleman (USA) 285 408 $ - chip leader Day 3
22- Yevgeniy Timoshenko (USA-UKR) 285 408 $
23- Clément Tripodi
(FRA) 285 408 $ - chip leader  Day 1B
24- Steve Gee (USA) 285 408 $ - November Nine 2012
27- Benjamin Pollak (FRA) 285 408 $
31- Jackie Glazier (AUS) 229 281 $ - meilleure joueuse du tournoi
35- Nicolas Le Floch (FRA) 229 281 $
39- Sami Rustom (USA) 185 694 $ - chip leader Day 5
46- Vitaly Lunkin (RUS) 151 063 $
51- Jim Collopy (USA) 151 063 $
52- Noah Schwartz (USA) 151 063 $
55- Brett Richey (USA) 123 597 $
60- Andrea Dato (ITA) 123 597 $
66- Yann Dion (CAN) 102 102 $
70- Josh Pollock (USA) 102 102 $
89- Annette Obrestad (NOR) 71 053 $
94- Jonathan Lane (USA) 59 708 $ - chip leader Day 4
99- Marvin Rettenmaier (ALL) 59 708 $
118- Ashton Griffin (USA) 50 752 $
124- Ronnie Bardah (USA) 50 752 $
126- Alex Bilokur (RUS) 50 752 $
127- Vincent Robert (FRA) 50 752 $
129- Zhiwei Zhou (BEL) 50 752 $
131- Max Steinberg (USA) 50 752 $
133- Ramzi Jelassi (SUE) 50 752 $
135- Alexander Kuzmin (RUS) 50 752 $
151- Luca Moschitta (ITA) 50 752 $
163- Jean-Yves Malherbe (BEL) 42 990 $
167- Greg Merson (USA) 42 990 $ - vainqueur 2012
175- Nicholas Eddie Blumenthal (USA) 42 990 $
176- Kyle Julius (USA) 42 990 $
186- Estelle Denis (FRA) 42 990 $
197- Vivek Rajkumar (USA) 42 990 $
200- Krusty Gazes-Green (USA) 42 990 $
201- Bruno 'Kool Shen' Lopes (FRA) 42 990 $
223- Patrick Sacrispeyre (FRA) 42 990 $
226- Greg Mueller (CAN) 37 019 $
232- Emile Petit (FRA) 37 019 $
234- Daniel Laming (SUI) 37 019 $
248- Romain Gravisse (FRA) 37 019 $
249- Luke Schwartz (ANG) 37 019 $
254- Sarah Herzali (FRA) 37 019 $
261- Marcel Luske (PBS) 37 019 $
262- Yann Migeon (FRA) 37 019 $
275- Matt Stout (USA) 37 019 $
280- Ivan Demidov (RUS) 37 019 $
286- Adam Friedman (USA) 37 019 $
293- Ludovic Lacay (FRA) 32 242 $
295- Bertrand 'ElkY' Grospellier (FRA) 32 242 $
300- Dick Van Luijk (BEL) 32 242 $
301- Melanie Weisner (USA) 32 242 $
306- Russell Thomas (USA) 32 242 $ - November Nine 2012
311- Nicolas Pons (FRA) 32 242 $
322- Leon Phung (FRA) 32 242 $
323- Giuseppe Zarbo (ITA-FRA) 32 242 $
329- Matt Marafioti (CAN) 32 242 $
331- Allen Cunningham (USA) 32 242 $
355- Robert Salaburu (USA) 32 242 $ - November Nine 2012
356- Nicolas Levi (FRA) 32 242 $
358- Simon Charette (CAN) 32 242 $
363- Grégory Benac (FRA) 28 063 $
370- Matt Affleck (USA) 28 063 $
387- Lauren Kling (USA) 28 063 $
395- Dutch Boyd (USA) 28 063 $
400- Jake Cody (ANG) 28 063 $
409- Doyle Brunson (USA) 28 063 $
411- Tuan Le (USA) 28 063 $
435- Katherine Bowen (USA) 24 480 $
438- Benjamin Ane (FRA) 24 480 $
452- James Bord (ANG) 24 480$
455- Isaac Haxton (USA) 24 480 $
458- Marc Kroon (USA) 24 480 $ - chip leader Day 1 et Day 2
461- Valentin Grenier (FRA) 24 480 $
466- Maxence Dupont (FRA) 24 480 $
473- Michael Mizrachi (USA) 24 480 $
478- Rupert Elder (ANG) 24 480 $
493- Paul Wasicka (USA) 24 480 $
503- David Susigan (FRA) 24 480 $
543- Steve Zolotow (USA) 21 495 $
559- Blair Rodman (USA) 21 495 $
560- Erik Seidel (USA) 21 495 $
570- Michel Abecassis (FRA) 21 495 $
572- Guillaume Jenner (FRA) 21 495 $
584- Humberto Brenes (COS) 19 106 $
589- Mike Watson (CAN) 19 106 $
590- Hui Sam (SRL) 19 106 $
615- Lawrence Chung (COR-S) 19 106 $
619- Jean-Pierre Besançon (FRA) 19 106 $
642- Michael Schurpf (SUI) 19 106 $

Faits marquants, Statistiques et Anecdotes

- 6352 joueurs : c'est la plus faible affluence depuis 2005. L'évolution depuis : 5616 (2005), 8773, 6358, 6844, 6494, 7319, 6865, 6598, 6352.
- 83 nations auront été représentées dans ce Main Event.
- La moyenne d'âge des participants est de 38,1 ans. Le plus vieux participant ? William Wachter, 92 ans. Le plus jeune ? Rayan Chamas, 21 ans et 8 jours.
- 298 joueuses auront pris part à ce Main Event, soit 4,7% du field, contre 211 l'an dernier.
- 31ème de ce Main Event, l'Australienne Jackie Glazier succède à Tiffany Michelle (17ème en 2008), Leo Margets (27ème en 2009), Bree Zuckerman (121ème en 2010), Erika Moutinho (29ème en 2011), et Gaëlle Baumann (10ème en 2012) au rang de meilleure joueuse du Main Event.
- En plus des 25 français payés dans ce Main Event, on retrouve 3 belges et 2 suisses. A titre de comparaison, en 2012 ils avaient été 34 français payés, 4 belges et 4 suisses.
- 8ème place payée aux WSOP pour Benjamin Pollak (sa 4ème cette année), 3ème pour Estelle Denis (qui bat sa précédente 203ème place dans ce même Main Event en 2009), 4ème pour Bruno Lopes (qui lui fait mieux que sa 468ème place en 2012), 5ème pour Patrick Sacrispeyre, 2ème pour Emile Petit, 3ème pour Sarah Herzali, 4ème pour Yann Migeon, 11ème pour Ludovic Lacay (il avait terminé 16ème de ce Main Event en 2009), 24ème pour ElkY (qui reprend seul la tête du classement français au nombre de "cashes"), 13ème pour Nicolas Levi (sa première dans le Main Event), 3ème pour Maxence Dupont (455ème l'an dernier), 15ème pour Michel Abecassis (sa première dans le Main Event lui aussi), 3ème pour Guillaume Jenner.
- (plus à venir)

 


> Voir aussi : Tous les résultats de ces WSOP 2013

---

WSOP : Sylvain Loosli 4ème du Main Event, Farber et Riess se disputeront le titre

05/11/13

Sylvain Loosli
Pas de titre mais une satisfaisante 4ème place pour Sylvain Loosli.

Le Français Sylvain Loosli termine finalement 4ème du Main Event des WSOP 2013. Jay Farber et Ryan Riess se disputeront eux le heads-up pour le titre. Résumé complet et tous les coups marquants.


Sylvain Loosli
ne sera pas le premier Français à remporter le Main Event des WSOP, mais le toulonnais peut cependant être fier de sa performance ; après avoir démarré la table finale en sixième position (sur 9), il termine finalement 4ème, pour un gain de 2 792 533 $.

Après un début de table finale délicat où il semblait un peu tendu et limité par son petit tapis, Loosli aura fini par sortir la tête de l'eau et remonter dans la hiérarchie, pleinement remis dans la course alors repositionné en troisième position et sur une bonne dynamique. Mais un mauvais coup l'aura notamment fait replonger, avant de devoir subir la loi des petits tapis.

Après Antoine Saout 3ème en 2009, puis Gaëlle Baumann 10ème (bien que non-finaliste) l'an dernier, la France aura une nouvelle fois fait bonne figure dans ce Main Event sur ces 5 dernières années.

Plus de 8 heures de jeu et 171 mains pour passer à 2 joueurs

Cette table finale se sera montrée d'un excellent niveau, avec beaucoup de grosses mains, mais finalement un rythme assez prudent avec même de gros laydowns, et quasiment aucune grosse envolée en bluff.

Final Two Ryan Riess Jay Farber 2013 WSOP S10K Main Event Final Table Giron 7JG9604
Ryan Riess et Jay Farber, les deux derniers candidats au titre et au bracelet suprême.
 

Du côté des autres November Nine 2013, JC Tran aura déçu. Chip leader et gros favori, il s'incline finalement en 5ème position, bien que peu servi en jeu il est vrai a comparé de certains de ses adversaires.

Même chose du côté d'Amir Lehavot qu'on attendait plus actif. Deuxième en jetons au démarrage de la table finale, l'Israélien aura finalement vite reculé puis passé la majeure partie de sa finale à défendre son petit tapis, avant de s'incliner toutefois sur la 3ème marche du podium, un bien joli résultat au final.

Troisième au chip count, le Canadien Marc-Etienne McLaughlin aura connu des hauts et des bas. Sans doute l'un des meilleurs joueurs de cette table finale, il aura pourtant commis des erreurs notamment face à Loosli. Un temps revenu dans la course, il s'incline finalement en 6ème position.

Les deux plus petits tapis David Benefield et Mark Newhouse auront sans trop de surprise été les deux premiers à sortir (en sens inverse), suivis par Michiel Brummelhuis.

Ce sont finalement les quatrième et cinquième tapis au début de cette table finale, Jay Farber et Ryan Riess, qui se retrouveront cette nuit pour le heads-up final, le dernier coup de collier pour voir le grand champion 2013 sacré.
Le premier aura su laisser passer l'orage de ses adversaires profitant parfois de son inexpérience, avant de peu à peu monter un énorme tapis sur notamment plusieurs éliminations.
Quant à Riess il aura su mettre à profit son style agressif tout en se montrant patient quand il le fallait.


Le graphe de l'évolution des tapis :

Evolution tapis November Nine 2013


Revivez les coups et moments les plus marquants de cette table finale :


Le Résumé

Main 1 : Lehavot remporte la première main de cette finale, avec un vol de blinds au bouton avec 7 5.

Main 2 : Déjà une paire d'A-A dès la deuxième main, pour McLaughlin qui sur-sur-relance Tran et remporte le pot. Ce dernier aura hésité, passant proche de la bêtise.

Main 3 : Premier all-in, pour l'un des short stacks, Benefield, avec A 6.

Main 5 : Premier coup de tonnerre de cette table finale. McLaughlin relance avec K K, Newhouse part à tapis avec Q Q. Une Q au flop et Newhouse double tandis que McLaughlin chute en 5ème position.

Main 8 : McLaughlin prend un bon pot à Newhouse grâce à brelan de 5 trouvé à la river.

Main 12 : Tapis de Benefield avec K 9, payé par Loosli avec K J. On pense voir notre première élimination, mais Benefield touche sa couleur sur le flop J 7 3 2 2.
Benefield double à 9 millions mais reste avant-dernier, Loosli tombe à 14 millions.

Main 13 : Gros fold de Benefield après longue réflexion avec paire de 10 face à la sur-sur-relance de Brummelhuis avec... paire d'A-A.

Main 14 : C'est cette fois Riess qui se couche face au pourtant petit tapis de Benefield, avec AQ ! Là encore un bon lay-down...

Main 18 : Enfin Sylvain Loosli à l'oeuvre pour sa première relance, et un premier pot remporté à la turn.

Main 22 : Loosli paie juste la relance de Lehavot avec A-K, puis check-fold à la turn. Lehavot prend la tête, Loosli est 6ème mais décroché.

Main 29 : Premier gros pot et première grosse rencontre, sur un flop 4-6-K J K. Lehavot pense être bien à la river avec son A-K, mais McLaughlin avait K-J, pour le full.
McLaughlin passe 2ème avec 35m, tandis que Lehavot chute en 5ème place avec 23m.

Main 32 : Loosli tente d'attraper ses adversaires de blinds en payant juste au bouton avec A-A, sans succès.

Main 36 : Elimination de Mark Newhouse pour la dernière main avant la pause. 9 9 contre A K pour Riess. Le K tombe au flop, et Mark Newhouse termine 9ème pour 733 224 $.
A ce stade JC Tran est toujours en tête avec 41,5 millions, suivi par Riess avec 37,8.

Main 38 : Benefield part à tapis sur une relance initiale de Tran, avec K 2, payé par Farber avec A K. Malgré son tirage couleur pique trouvé à la turn, rien ne viendra sauver David Benefield qui termine 8ème pour 944 650 $.
Farber passe lui deuxième au chip count derrière Tran et devant Riess. McLaughlin et Lehavot sont un peu plus loin, tandis que Loosli et Brummelhuis commencent à souffrir.

Main 41 : Lehavot relance, Loosli sur-relance au bouton. Lehavot part à tapis avec paire de K-K. Loosli paie et ne peut rien faire avec 8-7 et tombe avant-dernier avec 10 millions.
Farber passe lui chip leader pour la première fois la main d'après.

Main 44 : Premier et seul partage de cette finale, entre Riess et Tran.

Main 45 : Riess passe chip leader en 5-bet de McLaughlin avec A-K. Le jeune joueur devient de plus en plus actif, mais en ayant aussi du jeu.

Main 53 : Brummelhuis est all-in avec 9 9, et ça tient pour doubler face à l'A Q de Riess. Loosli passe dernier avec 8,5 millions.

Main 54 : Tran relance, pour rencontre le premier all-in de Loosli, avec K Q, non payé.

Main 55 : Brummelhuis relance à la petite blinde, relancé par Riess à la grosse blinde. All-in et call. 9 9 chez Brummelhuis qui tombe sur un os avec A A en face ! RAS au flop, et Michiel Brummelhuis termine 7ème pour 1 225 356 $.
Riess est chip leader avec 55,8m, suivi par Farber avec 40,8.

* Depuis que le jeu est passé en 6-handed (à 6 joueurs), Sylvain Loosli se montre plus actif. *

Main 70 : Joli call de Loosli avec A J sur un flop hauteur J mais avec de nombreux tirages, face à McLaughlin. Loosli remonte à 19 millions et se rapproche de Lehavot, McLaughlin tombe à 12,8.

Main 73 : Loosli dépasse pour la première fois les 20 millions après une sur-relance avec K-K sur Tran.

Main 80 : Gros "value bet" courageux de Loosli avec paire de 3-3 contre l'A-K de McLaughlin sur un flop T T 2 5 2. Ca passe et Loosli passe en troisième position au classement avec 30,5 millions (Riess 60,6 - Farber 39,4 - Tran 27 - Lehavot 22,7 - McLaughlin 10,4).

Main 93 : McLaughlin bénéficie d'un "walk" (tout le monde se couche sur sa grosse blind), ce qui a pour effet... de le voir aller célébrer ça bruyamment avec son clan comme s'il avait remporté le Main Event !
Sans doute un petit délire, car le Canadien répétera l'opération plusieurs fois.

* Le jeu se ralentit un peu. *

Main 95 : Lehavot se faire sur-relancer par Tran et passe dernier avec moins de 10 millions.

Main 107 : Festival de relances entre Farber et Tran. A ce petit jeu Tran finit par coucher A-Q, alors que Farber avait 6-6. Grâce à ce coup fumant, Farber revient presque au contact de Riess (60,8 millions contre 68,1). Tous les autres sont loin derrière (Loosli 20,5 ; Tran 14,7 ; McLaughlin 10,6 ; Lehavot 9,2).

Main 113 : Tran sur-relance McLaughlin qui part à tapis avec A K. A 7 chez Tran. Le flop ne changera rien, et McLaughlin double à 19 millions (Loosli 17, Tran 14).

* Loosli cherche beaucoup à jouer Farber, sur-relançant souvent l'Américain (mais parfois avec du jeu, Q-Q lors de la main 130, et K-K lors de la main 133 - malheureusement Farber reste zen et ne tombe pas dans le piège).

Main 132 : Premier all-in pour JC Tran.

Main 141 : Le coup où Loosli perd gros et une bonne partie de son tapis bien remonté jusque là. Loosli relance, payé par McLaughlin en grosse blind. Flop 8 5 K. McLaughlin opte pour un check-raise. Loosli semble vouloir payer mais avance trop de jetons et est obligé de relancer du minimum. Une erreur (ou erreur calculée ?) à laquelle McLaughlin répond par un tapis (avec 9 7 en mains et couleur floppée). Loosli ne paie pas avec son 8 6 et retombe à 14 millions en quatrième (puis rapidement cinquième) position.
McLaughlin remonte lui à 37,6 millions.

Main 157 : La rencontre ! McLaughlin et Farber se relancent et sur-relancent jusqu'à partir tous deux à tapis. K K chez le premier, A A chez le second, et après plusieurs heures sans sortant, Marc McLaughlin termine 6ème pour 1 601 024 $.
Farber lui s'envole à 94 millions, devant Riess à 62,9. Derrière on est très loin, avec Loosli à 12,6, Tran à 11,5, et Lehavot à 8,8.

Main 160 : Tout s'accélère... Au tour de Tran de partir à tapis avec A 7, payé par Farber avec K Q. Le K tombe au flop et c'en est fini du chip leader de début de journée : JC Tran termine 5ème pour 2 106 893 $.
Farber dépasse lui pour la première fois les 100 millions de jetons (103,1).

Main 164 : Lehavot est all-in avec J J, payé par Riess avec A 6. Mais ça tient pour Lehavot, qui double à 23,4 millions. Mauvaise opération pour Loosli qui espérait gagner un palier de plus, désormais à 10,7 millions de jetons et 10 blinds...

Main 170 : Loosli part à tapis avec Q 7, payé par Riess avec A T. Le flop 9 K 8 9 A n'apportera rien de bon à notre Français. Sylvain Loosli termine 4ème pour 2 792 533 $.
A peine le temps de dresser le nouveau chip count (Farber 105,1 millions, Riess 64,3, Lehavot 21,3) que la journée se termine finalement dès la main suivante...

Main 171 : Lehavot est à son tour all-in avec 7 7, payé par Riess avec T T. RAS au flop, et Amir Lehavot termine 3ème pour 3 727 823 $.


Chip count au démarrage du heads-up ce soir :

Panda monium at November Nine
Le clan des pandas va t-il porter chance jusqu'au bout à leur poulain Jay Farber ?
 

Jay Farber - 105 000 000
Ryan Riess - 85 775 000

soit respectivement 105 et 86 big blinds, de quoi voir venir pour un duel final qui s'annonce disputé et intéressant !
(si vous l'avez manqué, retrouvez leur portrait dans notre section de présentation des November Nine 2013)

Le heads-up sera à suivre en direct live streaming à cette adresse, à partir de 3h du matin heure française : http://www.wsop.com/2013/live-video/

Prix restant à distribuer : 8 361 570 $ et 5 174 357 $.

-----

Sylvain Loosli : « Aborder la table finale sans pression »

(09/09/13 - par FG)

Sylvain Loosli itw

Premier finaliste français du Main Event des WSOP depuis Antoine Saout en 2009, Sylvain Loosli n'est plus qu'à deux mois de sa table finale des November 9. Le nouveau membre de la Team Winamax revient pour nous sur ce grand challenge.

 

Sylvain, on doit d'abord de te demander comment est-ce que tu vis cette célébrité naissante ?

Au début j'ai trouvé ça vraiment sympathique. Tous les messages d'encouragement, tous les soutiens, ça fait plaisir. Je trouve toujours ça sympathique, mais c'est vrai que ça met aussi un peu de pression une fois qu'on réalise vraiment.

Globalement, je suis quand même très content, ça fait plaisir d'être reconnu surtout quand, comme moi, on joue principalement online et qu'on est donc un peu dans l'ombre.

Tu as fait un peu le buzz du côté de Toulon ?

Un peu, oui. Il y a eu quelques articles dans les journaux locaux, j'ai reçu quelques messages d'inconnus sur Facebook. Ça fait vraiment plaisir.

IMG8387
 

J'imagine que tu as déjà commencé à étudier tes futurs adversaires. Comment t'y prends-tu ?

Oui, tout à fait. J'ai surtout regardé les différents coverages du Main Event ou de tournois précédents auxquels ils ont participé. Et puis il y a quand même des mecs connus dans le lot, comme J.C. Tran, donc il y a de quoi travailler.

À ton avis, qui est ton adversaire le plus dangereux ?

Le niveau de la table est globalement très très relevé. Selon moi, il n'y a que des bons joueurs, donc il va vraiment falloir être à la hauteur.

Je dirais quand même que J.C. Tran semble être au-dessus, d'autant qu'il a le plus gros tapis. Lehavot est apparemment un joueur très solide qui ne fera pas de cadeaux. Et puis il y a le Canadien aussi, McLaughlin, avec qui j'ai joué et qui est assez bon.

Est-ce que tu as discuté un peu avec Antoine Saout, qui avait participé à la table finale en 2009 ?

Oui, on s'est vus juste après le Main Event quand on est allés boire un coup entre Français. On a pu discuter un peu et il m'a expliqué comment il avait abordé sa table finale. Il avait voulu l'aborder en étant très relâché, sans pression, et simplement jouer son jeu. C'est une bonne idée et ça a plutôt bien marché vu qu'il n'est vraiment pas passé loin de la victoire (il avait terminé 3ème NDLR, après avoir souffert de bad beat contre le futur vainqueur Joe Cada NDLR).

C'est très intéressant pour moi de pouvoir profiter de son expérience. Là, je vais profiter d'un peu de temps libre d'ici la table finale pour travailler mon jeu et surtout mes adversaires.

Pour ElkY c'est mon colocataire à Londres mais on ne se croise pas trop. Peut-être que je pourrai aussi échanger avec lui qui connaît bien certains joueurs de la table finale, je pense notamment à Tran.

IMG8454
 

Avant les WSOP, tu avais notamment terminé 24ème à Deauville en 2011, mais tu n'as pas disputé tant de tournois que cela finalement ?

C'est vrai. J'ai participé à deux EPT au début de l'année, Deauville et Londres. J'ai pas très bien joué, j'étais pas dedans. Mais c'est vrai que je fais assez peu de tournois, je suis plutôt un joueur de cash games.

C'est quand même un format que j'apprécie, notamment le côté compétition. Et puis ça change.

Pourquoi as-tu choisi Winamax ? Tu avais déjà pu échanger avec des membres de la team ?

Oui, oui. Je connaissais déjà pas mal de joueurs de la team, certains sont même des amis. Et puis Guillaume de la Gorce est mon coloc', et c'est un ancien de chez Winamax. En fait je connais beaucoup de joueurs qui sont passés chez Winamax et je savais qu'il y avait une bonne ambiance.

En plus la team fait de très bons résultats ces deux ou trois dernières années, la structure est excellente, notamment grâce à Stéphane Matheu : il y a un coach sportif, un coach mental,... Bref, tout est fait pour tirer la team vers le haut.

Que va changer pour toi la somme que tu vas gagner, tant sur le plan matériel que sur le plan du poker ?

Ça risque effectivement de changer beaucoup de choses, même si pour l'instant je n'ai pas de projets particuliers. En fait j'essaye de ne pas encore trop y penser pour ne pas trop matérialiser tout ça et rester concentré sur le tournoi.

Je vais certainement investir une bonne partie de l'argent et peut-être m'acheter un appartement sur Londres.

Après, si je termine dans le top 3 ou que je gagne, je pense que j'essaierai d'aller jouer plus haut, de faire des high-rollers et de faire encore progresser mon jeu pour continuer à faire des bons résultats.

C'est aussi pour ça que j'ai signé chez Winamax : je veux continuer à jouer des tournois et à remporter des titres. C'est quand même super excitant.

Je jouerai aussi sûrement plus gros online. Bref, beaucoup de nouveaux challenges.

Peux-tu nous parler un peu de Sylvain Loosli quand il ne joue pas au poker ? Quels sont tes autres passions, tes passe-temps, etc. ?

Beaucoup de sport ! Je joue pas mal au tennis, je fais de la course à pied, de la natation, et je suis assez fan de sports de glisse comme le surf et le snowboard. Je m'y suis mis il y a quelques années, donc j'en fais à fond dès que j'ai l'occasion.

IMG7865
 

En dehors de ça, je suis un mec plutôt posé. Je dirais que j'ai les pieds sur terre, notamment par rapport à d'autres joueurs du circuit qui ont peut-être une vie quotidienne un peu plus folle que moi. Je ne fais pas beaucoup la fête, je ne claque pas de sommes monstrueuses en soirée, même si ça peut m'arriver à l'occasion.

J'ai lu que tu avais passé une année Erasmus à Ljubjana et que c'était là-bas que tu avais potassé le poker...

En partie, oui.

Il n'y avait vraiment rien d'autre à faire là-bas ?

Ah, non, non ! C'est une ville plutôt sympa et très jolie. C'était dans le cadre d'une année Erasmus, donc on sortait beaucoup et on en a profité pour voyager pas mal en Europe de l'Est. J'avais pas vraiment le temps de m'ennuyer, même si mon emploi du temps à la fac était assez léger.

Mais c'est vrai que j'ai commencé à grinder un peu là-bas et puis j'ai joué de plus en plus jusqu'à la fin de mes études.

Tu es passé du poker online au live. Qu'est-ce qui est le plus difficile dans cette transition ?

Surtout le stress, la pression. Quand tu es à table avec de très bons joueurs, tu sais que la moindre petite erreur et le moindre indice physique seront repérés et exploités.

Pour moi c'est ça le plus gros défi : avoir confiance en son jeu et ne donner aucun indice. Se détacher du contexte et jouer à fond.

-----

Main Event : La Présentation des November Nine 2013

04/11/13

November Nine 2013
Ils ont survécu à 6343 autres joueurs, mais un seul sera sacré Champion du Monde dans la nuit du 4 au 5 novembre.

La grande finale c'est ce soir ! Qui sont les 9 finalistes du Main Event des WSOP 2013 ? PokerListings vous dresse le portrait des November Nine 2013 et 9 prétendants au bracelet de Champion du Monde. (Mise à jour au 3/11)

5 Américains, 1 Canadien, 1 Néerlandais, 1 (américano-)Israélien, et 1 Français.

Moyenne d'âge : 29 ans et 7 mois.

Palmarès cumulé : 3 bracelets WSOP, 87 places payées dont 13 tables finales, 2 titres WPT, plus de 15 millions de dollars de gains en tournois live.

PokerListings vous présente en détail les nouveaux November Nine des WSOP, finalistes de ce Main Event 2013. Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Qui est favori ?
Suivez le guide !

Comment suivre la table finale en direct ?
(à partir de 2h du matin heure française)
- sur ESPN sur votre bouquet satellite ou Internet
- sur le site des WSOP : http://www.wsop.com/2013/live-video/  

Nuit de lundi à mardi : de 9 à 3 joueurs
Nuit de mardi à mercredi : de 3 joueurs au dénouement

 

Justin Cuong Van Tran "JC Tran"

(Etats-Unis), 36 ans
38 000 000 jetons - siège 7
Originaire de :
Sacramento, Californie, USA.
Palmarès sélectif : 2 bracelets WSOP (2008, 2009), 39 places payée WSOP dont 7 finales, 1 titre WPT (World Poker Challenge Reno 2007) pour 5 finales.
Gains en tournois live : 8 835 149 $
Pseudo en ligne :
area23JC
Twitter : @jctran23

IMG3392
JC Tran, le chip leader et favori.
 

On ne présente plus JC Tran, le joueur le plus célèbre et le plus confirmé de cette table finale. Originaire du Vietnam (sa famille à émigré aux Etats-Unis alors qu'il n'avait que 2 ans), Tran a accumulé les succès notables au fil des ans.

Outre ses deux bracelets WSOP (1500$ No-Limit Hold'em à 2718 joueurs et en 2500$ Omaha à 436 joueurs), cette finale n'est pas moins que son 40ème cash aux World Series (dont 6 dans le Main Event). Ses gains en tournois s'élèvent à plus de 8 millions de dollars (Main Event 2013 non compris).
L'américain possède également 1 titre WPT (ainsi qu'un titre de Joueur de l'Année du WPT pour ses 3 finales - 6è, 2è, 1er - cette même année), une victoire dans la PartyPoker Premier League, ou encore en ligne un titre des WCOOP en 2006 (dans un tournoi à 2610 joueurs), pour un gain de 670 000 $.

S'il a reconnu un relatif passage à vide en 2012, JC Tran est bel et bien de retour, avec 6 places payées lors de ces Series. Une année qui commence à être comparable à celle de 2008 où il avait enregistré 7 places payées, 3 tables finales et 1 victoire.
En novembre il ne manquera pas d'être soutenu par ses compères Nam Le, Danny Wong et Quinn Do. Mais en attendant il ira sans doute se ressourcer avec sa femme et ses enfants.

Depuis juillet : Tran a terminé 2ème du WPT Alpha8 à 100.000 $ du Seminole Hard Rock Casino (à seulement 21 joueurs) fin août, pour 526 000 $ de plus dans sa besace.


Amir Lehavot

(Israël), 38 ans
29 700 000 jetons - siège 5
Originaire de :
Weston, Floride, USA.
Palmarès sélectif : 1 bracelet WSOP (2011), 12 places payées WSOP dont 2 finales, 4 places payées WPT dont 1 finale.
Gains en tournois live : 1 611 453 $
Pseudo en ligne : AmirSF

IMG4417
Amir Lehavot, le doyen.
 

D'origine israélienne, Amir Lehavot a pour sa part émigré aux Etats-Unis à l'âge de 16 ans. Diplômé de l'Université du Texas à Austin, Amir devient ingénieur. Mais en 2004 il décide de faire un break et de voyager, voyage au cours duquel il découvre le poker.

Depuis Amir a lancé son site d'entraînement poker (pokerwit.com), gagné son premier bracelet WSOP (en 2011 dans une épreuve de Pot-Limit Omaha à 10.000$ et 249 joueurs), et accumulé environ 3 millions de dollars de gains live et online cumulés.
Son meilleur résultat dans le Main Event avait jusque là été une 226ème place en 2009. A son actif également une table finale du WPT en 2011 (4ème / 681 au L.A. Poker Classic).

Joueur le plus âgé de cette table finale, il fait lui aussi partie des grands favoris.

Depuis juillet : Lehavot a terminé 16ème sur 2384 d'un tournoi de No-Limit Hold'em à 5.300 $ également au Seminole Hard Rock Hotel & Casino fin août, pour un gain de 69 810 $.


Marc-Etienne Mc Laughlin

(Canada), 25 ans
26 525 000 jetons - siège 6
Originaire de :
Brossard (Montréal), Québec, Canada.
Palmarès sélectif : 7 places payées WSOP. 30ème du Main Event 2009.
Gains en tournois live : 697 315 $
Pseudo en ligne : Captain Irish
Twitter : @Go_Irish_Go

IMG5866
Marc McLaughlin, la touche franco-canadienne.
 

Il n'y a pas que du côté du clan de Sylvain Loosli que l'on risque d'entendre parler français lors de cette table finale. Marc McLaughlin fait en effet partie de cette liste de plus en plus longue des joueurs franco-canadiens à succès aux côtés des Duhamel, Ladouceur, Duval, ou McClung.

Professionnel depuis 6 ans, McLaughlin est plutôt un habitué des cash games, mais a tout de même déjà accumulé plus de 650 000 $ de gains en tournois live. Et d'ailleurs il réussit plutôt bien aux WSOP, avec une 3ème place notable dans un tournoi de No-Limit Hold'em à 1500$ et 2828 joueurs en 2011, pour 292 634 $ de gains. On notera également que Marc se comporte généralement bien dans le Main Event auquel il participe pour la cinquième année : il avait terminé 30ème en 2009, et 86ème en 2011.

Autres signes distinctifs ? Passionné de football et de tennis de table, et un joueur agressif à la table. A surveiller.

Depuis juillet : McLaughlin vient juste de terminer 16ème (sur 140) de l'Event de No-Limit Hold'em à 5.300€ des WSOP Europe remporté par le Français Darko Stojanovic, pour 14 905 € et surtout une place payée WSOP de plus à son palmarès.


Jay Farber

(Etats-Unis), 28 ans
25 975 000 jetons - siège 9
Originaire de :
Doylestown, Pennsylvanie / Santa Barbara, Californie, USA.
Palmarès : 1 place payée WSOP.
Gains en tournois live : 27 371 $
Pseudo en ligne : -
Twitter : @Jay_Farber_LV

IMG3321
Jay Farber, l'amateur.
 

L'invité surprise de cette table finale, si l'on peut dire. Son palmarès en tournois live était jusque là vierge avant ce mois d'octobre, encore que l'on trouve trace de deux petits gains à 1000$.

Bien qu'il ne soit donc pas joueur de poker à temps plein, Jay Farber est proche du monde du jeu puisqu'il travaille en tant qu'animateur VIP de boîtes de nuits de célèbres établissements, notamment l'Hakkasan au MGM Grand, et le Spearmint Rhino. C'est son deuxième Main Event.
Posteur régulier sur le forum anglophone twoplustwo (avant d'en être banni), Farber est un personnage. Il se décrit lui-même comme "organisateur VIP, joueur de poker, joueur invétéré, et aficionado des nightclubs et restaurants". Ce diplômé en études de commerce aime aussi le sport, les voitures, et voyager.

Parmi ses supporters il pourra compter sur le soutien de Ben Lamb et Chance Kornuth.
Bien qu'il soit le 4ème tapis, c'est l'une des grosses cotes de cette table finale. D'autant plus que son tempérament (un poil mauvais perdant et sujet au tilt) pourrait lui jouer des tours.

Depuis juillet : Farber vient juste de terminer payé dans le Main Event des WSOP Europe à Enghien (34ème sur 375) pour 20 250 € de gains, et surtout une première ligne officielle à son palmarès live.


Ryan Riess

(Etats-Unis), 23 ans
25 875 000 jetons - siège 4
Originaire de :
East Lansing, Michigan, USA.
Palmarès sélectif : 3 places payées WSOP (toutes en 2013). 10 places payées sur le WSOP-Circuit.
Gains en tournois live : 318 306 $
Pseudo en ligne : -
Twitter : @RyanRiess1

IMG3292
Ryan Riess, le benjamin.
 

Les WSOP, Ryan aime ça. Enfin jusque là surtout le WSOP-Circuit, les petits frères des World Series sur le territoire américain. Il y a enregistré 10 cashes, dont une 2ème place à Hammond, pour 239.063$ (soit le plus gros de ses gains en tournois live jusque là).

Mais 2013 a marqué ses premiers scores sur le circuit des "vrais" WSOP, avec ses 3 premières places payées cette année (4 en comptant le Main Event). Il a terminé 11ème de l'Event 30 à 2108 joueurs. Ryan avait jusque là plutôt l'habitude de rentrer dans l'argent de nombreux tournois entre 75 et 550$ (parfois 1675$ avec les WSOP-C) entre Los Angeles et Las Vegas où il réside. C'est son premier Main Event.

Du haut de ses 23 ans Ryan est diplômé en études de commerce à l'Université du Michigan. S'il venait à gagner, il deviendrait le premier vainqueur né dans les années 90.
Il pourra en tous les cas compter sur le soutien de l'un des groupes de supporters les plus bruyants.

Depuis juillet : Riess a fini payé d'un tournoi à 3.500$ au Borgata Casino à Atlantic City, 68ème sur 1189 pour un petit gain de 8 828 $.


Sylvain Loosli

(France), 26 ans
19 600 000 jetons - siège 1
Originaire de :
Toulon / Résidence : Londres, Angleterre.
Palmarès sélectif : 1 place payée dans un side event de l'EPT Deauville 2011, 2ème du Winamax Poker Open de Dublin.
Gains en tournois live : 84 164 $
Pseudo en ligne : Patrick8313
Twitter : @SylvainLoosli

IMG5163
Sylvain Loosli, le porte-drapeau tricolore.
 

Avec Farber, notre français Sylvain Loosli est l'autre plus petit palmarès de cette table finale, insignifiant... du moins peut-être pour ses adversaires. Car ce qu'ils ne sauront peut-être pas, c'est que le toulonnais est l'un des meilleurs joueurs de poker en ligne français, en cash games (jusqu'aux limites 25€/50€) sur PokerStars et Winamax.

C'est durant ses études en école de commerce que Loosli aura découvert le poker. Ses gains online s'élèveraient aujourd'hui à près d'1 million de dollars. Exilé à Londres depuis deux ans, Sylvain Loosli y partage une colocation avec Guillaume de la Gorce... et ElkY.
Parmi ses hobbies : jouer au tennis, le surf, le snowboard, et voyager.

Sa première réaction à chaud au micro de Winamax : "Ca va plutôt bien, mais je n'arrive pas vraiment à réaliser. La fatigue n'est pas vraiment retombée, je suis un peu sur mon nuage. (...) J'ai touché des mains magnifiques, mais j'ai su jouer sur mon image et me montrer plus patient que pas mal de joueurs."

Sylvain essaiera de faire mieux qu'Antoine Saout, 3ème du Main Event 2009 après avoir été particulièrement malchanceux face au futur vainqueur Joe Cada. Pour cela il pourra notamment compter sur deux de ses forces : son mental et son calme.
Pour la petite histoire, "Loosli" est un sobriquet d'origine alsacienne signifiant... "chanceux". Un patronyme prédestiné ?

A voir aussi : l'interview de Sylvain en vidéo (en anglais) ; l'interview de Sylvain à l'EPT de Barcelone (en français)

Depuis juillet : Loosli a terminé 2ème (sur 1086) du Winamax Poker Open de Dublin à 550€, battu par un autre Français, Jérôme Guermeur, pour un gain de 60 000 €. Il a également participé aux WSOPE, sans succès.


Michiel Brummelhuis

(Pays-Bas), 32 ans
11 275 000 jetons - siège 7
Originaire de :
Amsterdam, Pays-Bas.
Palmarès sélectif : 7 places payées WSOP dont 1 finale. 18ème EPT Dublin 2007, 27ème EPT Berlin 2012, 1 titre WCOOP.
Gains en tournois live : 683 718 $
Pseudo en ligne : Utreg
Twitter : @brummel2

IMG3390
Michael Brummelhuis, l'outsider néerlandais.
 

Michiel Brummelhuis a commencé sa carrière en jouant des petites parties de Limit Hold'em en ligne, avant de devenir l'un des 15 plus gros gagnants de l'histoire aux Pays-Bas.

Parmi ses faits d'arme on retrouve une victoire aux WCOOP dans un Event à 1000$ (pour 144 000 $ de gains). On l'avait également retrouvé en finale d'une épreuve des WSOP en 2009 (7ème du tournoi de Limit Hold'em Championship à 10.000$ pour 67 647 $ de gains). Egalement à son crédit 2 belles places payées sur le circuit EPT, ainsi que sur le circuit de l'Unibet Poker Open.
Michiel a d'ailleurs fait partie d'une équipe de jeunes joueurs néerlandais sponsorisés lors de la saison 4 de l'EPT, Hotels.nl.

Ce passionné de tennis et de hockey doit sa survie dans ce Main Event à notre français Loosli, sur lequel il a réussi à se refaire. C'est sa 4ème participation au Main Event, et la première fois qu'il rentre dans l'argent. C'est aussi le premier néerlandais finaliste du Main Event.

Sa rentrée risque d'être excitante à plus d'un titre puisqu'il attend son premier enfant en septembre.

Signe particulier : aime porter des lunettes de soleil old school.
L'un des bons outsiders de cette table finale.

Depuis juillet : Brummelhuis a terminé 5ème sur 129 du modeste Main Event à 1.000€ des Breda Series of poker au Pays-Bas, pour un gain de 8 863 €.


Mark Newhouse

(Etats-Unis), 28 ans
7 350 000 jetons - siège 3
Originaire de :
Chapel Hill, Caroline du Nord, USA.
Palmarès sélectif : Vainqueur du WPT Poker Open Borgata 2006, 6 places payées WSOP dont 1 finale, 5 places payées WPT dont 1 finale.
Gains en tournois live : 2 042 949 $
Pseudo en ligne : Newhizzle
Twitter : @mark_hizzle

IMG3363
Mark Newhouse, l'ancienne jeune gâchette.
 

Mark Newhouse fait partie de la jeune génération post-Moneymaker. Cet autre américain a explosé sur le devant de la scène grâce à sa victoire au WPT Borgata Poker Open en 2006 (545 joueurs) pour un gain d'1,5 million de dollars.

Malheureusement pour lui, il alla ensuite faire un tour au Commerce Casino de Los Angeles, et a "perdu la tête", avec une série de mauvaises décisions et mauvaise gestion de son argent.

Depuis il navigue entre Los Angeles et Las Vegas, et peut souvent être trouvé aux tables de cash games du Commerce. Ses résultats en tournoi sont rares (rien en 2012) mais souvent bonnes, avec 5 places payées aux WSOP dont 1 finale (5ème d'un tournoi de Limit Hold'em à 3000$ en 2006). Il avait terminé 182ème du Main Event l'an dernier, auquel il participe chaque année depuis 2006.
En 2011 il se trouvait même dans le Top 10 en jetons lors du Day 5, avant de perdre un énorme pot contre le futur vainqueur Pius Heinz.

Comme Brummelhuis, lui aussi aura eu besoin des jetons de Sylvain Loosli pour rester dans la course.

Depuis juillet : Newhouse a ajouté deux bonnes places payées à son tableau de marche : une 54ème place sur 604 dans le Main Event de l'EPT de Londres début octobre, pour 11 425 £, et une 12ème place sur 140 (pour 14 905 €) dans le même Event de No-Limit Hold'em Mixed Max à 5.300€ des WSOP Europe où McLaughlin a lui même terminé 16ème (voir plus haut).


David Benefield

(Etats-Unis), 27 ans
6 375 000 jetons - siège 8
Originaire de :
Fort Worth, Texas, USA.
Palmarès sélectif : 12 places payées WSOP dont 2 finales. 73ème du Main Event 2008.
Gains en tournois live : 1 217 221 $
Pseudo en ligne : Raptor
Twitter : @DWBenefield

IMG5889
David Benefield, le requin à gueule d'ange.
 

Malgré son jeune âge, cela fait déjà pas mal d'années que David Benefield fait partie de la scène du poker mondial, autant live qu'online. Un jeu qu'il a découvert dans sa dernière année de lycée, et alors qu'il jouait également au baseball en compétition.

Connu sous le pseudonyme "Raptor", Benefield a notamment été coach chez Cardrunners.com, membre des "Ship It Holla ballas" avec notamment Tom Dwan et Andrew Robl, et un joueur de cash game online à succès (près de 5 millions de dollars de gains en ligne). Ce avant d'annoncer qu'il arrêtait le poker en 2009 pour démarrer un nouveau chapitre de sa vie.
David repris des études (sciences politiques, et chinois), ... mais finit par retourner aux tables. Il réside aujourd'hui à New York, où il aime aussi lire et jouer au basket.

Il a depuis ajouté 7 places payées aux WSOP à son palmarès (12 au total) dont 2 tables finales (6ème NLHE à 5000$ en 2010 et 8ème NLHE/PLO H-U à 3000$ en 2012), et enregistré son plus gros score dans le Majestic High Roller à 50.000€ des WSOP Europe de Cannes l'an dernier également (8ème / 60 pour 115 000 €).
Son meilleur résultat dans le Main Event remonte à 2008 (73ème).

Short stack à 27 joueurs restants, Benefield a survécu mais reprendra cette table finale avec le même statut. Un tel désavantage lui rendra forcément la tâche délicate, mais si David parvenait à doubler puis remonter, il faudrait alors grandement compter sur lui.

Depuis juillet : Benefield aura été le plus "productif" et se sera montré le plus en forme de nos November Nine. L'Américain aura notamment consacré son temps (et sa bankroll) aux tournois High Roller, avec succès.
Au final il aura enregistré 4 lucratives places payées dans cette période, lui permettant désormais de dépasser le million de dollars de gains sur le circuit : 5ème sur 40 du Super High Roller de l'EPT de Barcelone à 48.000€ (gain 208 150 €), 110ème sur 1234 du Main Event de ce même EPT de Barcelone (gain 11 350 €), 8ème sur 180 du High Roller re-entry à 10.000€, toujours sur cette même semaine à Barcelone (!) (gain 47 850 €), et enfin 7ème sur 57 du Super High Roller de l'EPT de Londres à 48.500£ (gain 139 600 £).

 

Rendez-vous désormais le 4 novembre (aux USA, soit dans la nuit du 4 au 5 pour nous européens) pour le début de cette table finale 2013.

L'échelle des gains restante :

Vainqueur : 8 359 531 $
2ème : 5 173 170 $
3ème : 3 727 023 $
4ème : 2 791 983 $
5ème : 2 106 526 $
6ème : 1 600 792 $
7ème : 1 225 224 $
8ème : 944 593 $
9ème : 733 224 $

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

Meilleurs Sites de Poker 2019
888poker
Détails Bonus: 888 $ Faites votre premier dépôt sur 888poker et le site vous offrira un bonus de 100% à hauteur de $888.
Critique Jouer
PokerStars
Détails Bonus: 600 $ Faites votre premier dépôt sur PokerStars et le site vous offrira un bonus de 100% à hauteur de $600.
Critique Jouer
Tiger Gaming
Détails Bonus: 1 000 $ Faites votre premier dépôt sur Tiger Gaming et le site vous offrira un bonus de 100% à hauteur de $1,000.
Critique Jouer
Party Poker
Détails Bonus: 30 $ Faites votre premier dépôt sur Party Poker et le site vous offrira un bonus de $30
Critique Jouer
Full Tilt
Détails Bonus: 600 $ Faites votre premier dépôt sur Full Tilt et le site vous offrira un bonus de 100% à hauteur de $600.
Critique Jouer
Plus de Sites de Poker

 

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page