5 Erreurs psychologiques qui vous font perdre

CHiPs!

Les erreurs de raisonnement sont les principaux facteurs qui font la différence entre une perte ou un gain minimal et un gros gain d'argent sur une session de poker.

Bien sûr il reste toujours possible de dominer la partie, mais vous ne prendrez jamais conscience de votre potentiel si vous faites régulièrement les cinq erreurs suivantes.


1) Jouer trop longtemps quand vous êtes dans une mauvaise période

Vous ne seriez pas un vrai joueur de poker si vous n'aviez jamais joué avec rien qui ne fonctionne comme prévu. Quand vous perdez, vous voulez juste essayer de récupérer vos pertes, vous forcez les choses, et vous jouez trop longtemps.

Le problème est que lorsque vous perdez et que vous essayez de remonter la pente, votre jeu perd en qualité. Il est très facile de déraper sur de longues sessions, et même les meilleurs joueurs de poker sont susceptibles de partir en tilt.

Quand vous perdez, tout ceci est démultiplié, vous n'avez pas l'impression d'être en tilt mais il est clair que vous ne jouez pas votre meilleur poker. Et si c'est le cas, c'est que vous êtes en train de tilter.


2) Quitter la partie trop tôt

A l'opposé de l'erreur précédente, existe le fait de vouloir prématurément mettre en boîte sa victoire. Si vous sortez à peine d'une mauvaise période, connaître le succès peut certes être très positif pour votre confiance. Mais si vous quittez la table régulièrement dès que vous avez récupéré un peu d'argent, c'est que vous avez un problème.

Si vous combinez cela au fait de jouer trop longtemps quand cela ne va pas, vous avez vraiment un gros souci. Vous allez jouer 2000 mains et perdre de l'argent en jouant moyennement, puis enregistrer une simple petite session positive de 300 mains quand vous gagnez et que vous jouez votre meilleur poker.

Ce qu'il se passe est que vous finissez par jouer moins bien bien plus souvent que vous ne jouez votre meilleur poker ?

Dans n'importe quel sport, la confiance est votre meilleure amie. Le poker n'est pas très différent en soi. Si vous jouez à votre meilleur niveau, que vous gagnez, et que la partie est bonne, continuez de jouer. Il s'agit de la situation optimale pour jouer un poker gagnant.

Si vous quittiez la table à cet instant, vous laisseriez pas mal d'argent et de gains potentiels à la table.


3) Une mauvaise sélection de tables

Au poker, vous n'aurez jamais à battre les meilleurs du monde pour gagner de l'argent. Vous n'avez pas besoin non plus d'être le meilleur joueur de la table, vous avez juste besoin d'être meilleur que la majorité de vos adversaires.

Si vous ne prenez pas le temps de trouver une bonne table, vous faites une erreur à chaque fois que vous prenez place.

Il n'y a aucune raison pour ne pas le faire. Recherchez des tables potentiellement intéressantes dans le lobby de votre salle favorite, et asseyez-vous. Et n'ayez pas peur de quitter la table pour en trouver une autre si celle-ci ne vous correspond pas.

Ne pas se rendre compte du fait que la table a mal tourné peut vraiment tuer votre espérance de gains. Prêtez toujours attention au jeu pratiqué à la table et ne soyez jamais effrayé de devoir la quitter pour en trouver une qui vous correspondra mieux.

4) Jouer de façon EV- contre votre propre jugement

 

money
Moins d'erreurs de raisonnement = plus d'argent.
Voilà votre véritable ennemi.

Cela arrive généralement à la fin de ces longues sessions où vous êtes épuisé de ne pas gagner, et que vous ne jouez pas votre meilleur poker.

Vous vous retrouvez en face d'une grosse mise, vous savez que votre adversaire est très rarement en train de bluffer ici, mais vous payez quand même pour essayer de l'attraper en plein bluff.

Quel est donc le mécanisme qui en fait arriver là ? Qui sait ! Mais si vous désirez progresser en tant que joueur de poker, vous devez devoir éliminer ce type d'erreurs de votre jeu.

Faites confiance à vos tripes, ne payez pas juste pour voir si vous aviez raison. Prenez une bonne inspiration, pensez à son éventail de mains, et si vous pensez que vous êtes battu, alors vous êtes battu : jetez votre main.

Faire des calls EV- (à espérance de gains négative) est l'une des raisons qui font que beaucoup de joueurs se retrouvent coincés à jouer en basses limites.

5) Mauvais bluffs

Le bluff représente une grosse partie du jeu. Les mauvais bluffs ne devraient pas faire partie du vôtre.

Quand vous bluffez vous devez représenter une main. Si vous ne le faites pas, un bon adversaire va probablement s'en rendre compte et vous attraper.

Ne bluffez pas sans réfléchir ; prenez du temps pour réfléchir à la main que vous essayez de représenter et regardez si votre ligne de bluff est crédible. Si tout est réuni, c'est parfait. Et si vous avez une solution de secours comme un tirage quinte ventrale ou des cartes supérieures, c'est encore mieux.

Le bluff devient encore meilleur quand vous avez un plan de repli. De cette façon, si vous êtes payé, vous pouvez toujours toucher votre jeu venu de loin et quand même finir par gagner la main.

Si vous êtes en plein bluff avec un plan B et que vous avez bien réfléchi à la main que vous êtes en train de représenter, vous allez éliminer de façon certaine les mauvais bluffs.


Un Dernier Mot

Les erreurs de raisonnement sont meurtrières pour vos espérances de gains. Restez toujours affuté à la table de poker. Restez concentré, prenez des pauses fréquentes, évitez de discuter sur le net, de regarder la télé ou de vous éparpiller.

Le poker gagnant est un business - traitez-le comme tel.