Gagnez en Omaha : Les Mauvaises Mains rendent la Vie Impossible

IMG510
Rendez-vous les choses plus faciles en évitant les mauvaises mains de départ comme la peste.

5ème leçon de notre série sur l'Omaha pour les débutants. Aujourd'hui nous vous disons pourquoi les mauvaises mains de départ sont une vraie plaie pour vous.

L'Omaha n'a pas réellement de recette toute faite ni de formule concernant les mains de départ, celles qu'il faut jouer et celles qu'il ne faut pas jouer.

Ce n'est en fait pas aussi simple que ça.

Vous devez être capable d'évaluer chacune des mains que vous recevez, afin de décider si elle peut être profitable ou non.

Les facteurs restent constants, bien que les cartes elles-mêmes peuvent changer.

Comme nous l'avons déjà abordé dans les leçons précédentes, vous voulez une main qui a une bonne "flopabilité", une main qui peut faire le jeu max, et qui a quelque chose d'autre pour aller avec.
C'est le meilleur scénario.

Le reste des mains que vous pouvez recevoir en Omaha sont sur une échelle mobile, et c'est à vous de les analyser pour déterminer quelle est leur vrai intérêt.

Partir avec les Rois face aux As est une Erreur

Les rois sont une autre main piège pour les joueurs qui passent du Hold'em à l'Omaha.

Les rois sont faibles pour la même raison que les as sont faibles - une paire gagne rarement à l'abattage, et il est même dur d'aller jusque là juste avec.

A l'inverse des as cependant, vous allez rarement vouloir partir au flop avec les rois, même si vous pouvez réussir à vous engager.

Si le plus gros de votre argent va au milieu alors que vous avez les rois, vous êtes probablement en gros danger.

Au Hold'em, les rois face aux as est considéré comme un "cooler" (une mauvaise rencontre).

1078 Ben Lamb
Ben Lamb sait comment assurer au PLO.
Avec 4 cartes en Omaha, les as sont distribués bien plus souvent, et voir des rencontres as contre rois n'est pas un "cooler", c'est une erreur.

Les rois devraient être joués avec précaution avant le flop, à moins qu'il ne s'agisse de rois extrêmement forts - par exemple quelque chose comme

  • A K K Q ou
  • K K Q J

Comparez K K 4 9 aux rois ci-dessus. Ces rois faibles n'ont rien pour eux.

S'ils veulent gagner un abattage dans une partie à tapis profond, ils vont devoir flopper un brelan, sinon ils ne valent quasiment rien.

Grosses Cartes Assorties et Cartes Doublement Assorties

On l'a déjà dit, mais on va continuer de le marteler : les meilleures mains en Omaha ont plus d'une chose pour elles.

Il vous faut être capable de faire le jeu max, et d'avoir un plan de secours.

Les cartes hautes assorties et les cartes doublement assorties ne floppent pas souvent les nuts (le jeu max), mais elles floppent souvent des mains à deux grosses paires, qui peuvent ensuite devenir un full.

Les mains à grosses cartes telles que AKJT, AQT9, KTJ9, etc, sont bonnes en elles-mêmes, mais elles sont excellentes quand elles sont assorties et doublement assorties.

A J T 9 est une main excellente et probablement meilleure qu'un AKQJ non-assortie, parce qu'elle a deux couleurs pour aller avec, dont la couleur max.

Avoir une couleur max est extrêmement puissant car les scénarios de couleur contre couleur sont fréquents en Omaha.

ben grundy 33776
La position est tout particulièrement importante en Omaha.
Avec la couleur max dans votre main, vous avez un "cooler" sur des couleurs plus petites.

Jouer Hors de Position est Pratiquement Impossible en Omaha

La position est importante au Hold'em, mais est primordiale en Omaha.

L'Omaha est un jeu où le joueur qui tient (en tête) change pratiquement à chaque nouvelle carte distribuée.

Il est souvent difficile de savoir où vous en êtes dans une main, et être hors de position rend les choses encore pire.

Si jouer hors de position au Hold'em est difficile, en Omaha c'est pratiquement impossible.

Pour vous adapter, vous devriez jouer extrêmement serré quand vous êtes hors de position - particulièrement si vous débutez juste.

Quand vous aurez commencé à apprendre le jeu et à comprendre toutes les subtilités, vous pourrez commencer à ouvrir un peu plus votre jeu.

Mais même les meilleurs joueurs d'Omaha jouent aussi rarement que possible hors de position, parce que c'est très, très difficile.

La Clé à Retenir

Quand vous jouez serré avant le flop et que vous évaluez avec grand sérieux votre main de départ, vous vous rendez la suite du coup bien plus facile à jouer.

Il peut être très facile de se prendre au jeu dans le feu de l'action et de jouer trop de mains en Omaha, mais les meilleurs joueurs sont capables de s'en tenir à leur plan de jeu et de jouer un poker rentable.

Apprendre ce qui fait une bonne main d'Omaha et ce qui fait la différence entre une bonne main et une main excellente peut sembler une courbe d'apprentissage abrupte, et ça l'est.

Mais une fois que vous avez compris toute cette logique et que vous êtes en mesure d'évaluer la force et les faiblesses de votre main à la volée, les choses deviennent plus faciles et vous commencez à devenir... un bon joueur de Pot-Limit Omaha.


Toute la Série :