Guide des débutants en Pot-Limit Omaha, 2ème partie

Pocket kings
Quelles mains de départ jouer en Omaha, et comment les jouer ?

Deuxième partie de notre guide détaillé pour les débutants en Pot-Limit Omaha. Cette seconde partie aborde la question des meilleures mains de départ à jouer, et d'autres réflexions pré-flop.



Première partie : Théories de base, conseils clés et erreurs communes à éviter



Mains de départ

Idéalement, vous allez vouloir quatre cartes qui travaillent ensemble, ce que beaucoup de débutants (qui ont l'habitude de jouer au Texas Hold'em) ne réalisent pas. L'erreur qu'ils vont en effet souvent faire est de jouer n'importe quelles quatre cartes contenant une ou deux bonnes mains de Hold'em. Par exemple, il sur-évaluent souvent des mains telles que :

J J 2 7 ou A Q 8 8

Bien que ces deux mains contiennent des combinaisons de cartes faisant partie du Top 10 des mains de Hold'em, ce ne sont pas des mains de départ excessivement puissantes en Omaha. Vous devez toujours garder à l'esprit que l'Omaha est un jeu de nuts (jeu max). Or ces mains ont très peu d'opportunités de faire le jeu max en dehors de si elles floppent un full house.

La plus forte main de départ en Omaha est l'as-roi doublement-assorti : A K A K.

Avec cette main, vous avez AA et KK comme mains de départ faites, deux opportunités de couleur max, et un A-K pour un potentiel de quinte broadway (valet à l'as).

Les mains doublement assorties avec de hauts connecteurs et paires sont toujours les meilleures mains de départ en Omaha. Voici quelques exemples de mains de départ de qualité en Omaha :

A A J T (la seconde plus forte main de départ en Omaha)

K Q J T

Q Q J T

A A 7 6

Vous allez souhaiter des mains de départ avec des potentiels de quinte, couleur, et brelan. Par exemple, imaginez la force que conférerait A A T J sur un flop A K Q, vous donnant le brelan max, la quinte max, et le tirage couleur max.

Remarquez que le J vous donnera également la quinte flush royale. Cela vous donne donc l'actuel jeu max, avec deux tirages pour des jeux max supérieurs. C'est là l'une des situations où les chances que vous avez de perdre le pot sont proches de zéro. Vous devriez alimenter et aspirer ce pot autant que possible.

Un autre exemple : avoir Q Q K T sur un flop Q J 7, vous donnarait le brelan max, un tirage couleur, et un tirage quinte par les deux bouts.

Rang des mains

Ci-dessous, les 30 meilleures mains de départ en Pot-Limit Omaha (toutes les mains dans la liste du top 30 doivent être double-assorties) :

1. A-A-K-K

2. A-A-J-T

3. A-A-Q-Q

4. A-A-J-J

5. A-A-T-T

6. A-A-9-9

7. A-A-x-x

8. J-T-9-8

9. K-K-Q-Q

10. K-K-J-J

11. K-Q-J-T

12. K-K-T-T

13. K-K-A-Q

14. K-K-A-J

15. K-K-A-T

16. K-K-Q-J

17. K-K-Q-T

18. K-K-J-T

19. Q-Q-J-J

20. Q-Q-T-T

21. Q-Q-A-K

22. Q-Q-A-J

23. Q-Q-A-T

24. Q-Q-K-J

25. Q-Q-K-T

26. Q-Q-J-T

27. Q-Q-J-9

28. Q-Q-9-9

29. J-J-T-T

30. J-J-T-9

Qu'elles soient double-assorties, assorties, ou non-assorties, ce sont dans tous les cas toutes de fortes mains de départ.

Les mains pièges

Une main piège est une main qui peut toucher le tableau suffisamment fort pour vous donner la deuxième meilleure main. Lorsque vous avez le deuxième meilleur jeu avec un pseudo-monstre, il peut être difficile de ne pas perdre tout votre stack. L'Omaha possède trois types de mains piégeuses :

  • Les mains à petites paires ;
  • Les mains "wrap" faibles (4 cartes consécutives ou quasi) ;
  • Les mains à couleur faible.
michael mizrachi 22475
Attention : beaucoup de mains peuvent vite devenir piège en Omaha.

Petites Paires : L'un des premiers concepts à apprendre au poker est de faire chaque chose pour une bonne raison. C'est incroyable comme vous verrez souvent des amateurs payer pour un tirage, pour se voir le coucher lorsqu'il rentre. Une fois que vous aurez appris cette leçon, vous pouvez commencer à voir pourquoi c'est une sorte d'erreur de jouer une main telle que :

6 6 4 3

Si vous jouez cette main, l'un de vos tirages prometteurs est celui qui vous fait trouver un brelan (ou full).

Flop fictif : Q J 6

Mais sur un tel flop, vous vous embringuez vers la perte de votre stack. Les cotes pour se heurter à un scénario de set/over-set (brelan contre brelan supérieur) au Hold'em sont suffisamment faibles pour rendre le jeu profitable avec 6 6. Mais En Omaha, vous allez vous retrouver face à un brelan supérieur bien plus souvent. Il n'y a ici presque aucun flop que vous toucheriez avec votre troisième 6 qui serait bon pour vous.

Mains Wrap faibles : Si vous avez quelque expérience de jeu de Hold'em, vous serez conscient du danger à jouer la fin « attrape-couillon » d'une quinte.

En jouant des mains wrap faibles telles que 5 4 3 2, vous vous préparez à vous mettre dans une telle situation. A moins de toucher la "roue de vélo" (A-2-3-4-5), la seule suite que vous toucherez avec ce type de main est la quinte basse.

Si le flop vient avec 6-7-8, il sera très probable que quelqu'un d'autre soit sur un 9-10. Il n'y a rien de pire que de toucher votre main mais d'avoir déjà perdu...

Petites couleurs : Comme précédemment entrevu, l'Omaha est un jeu de nuts (jeu max). Si vous avez une bébé-couleur, vous allez plus souvent perdre votre stack que l'inverse. A moins que vous n'ayez la capacité de faire de bonnes lectures et de coucher une main forte lorsqu'elle est battue, vous ne devriez jouer que les couleurs hauteur as en Omaha.

Limper ou Relancer avant le Flop

Comme précédemment établi, la meilleure main de départ en Omaha est AA-KK double-assortie. Les cotes pour se voir distribuer cette main sont quand même de... 50 000 contre 1. Et pourtant même avec une main si prestigieuse en possession, elle n'est favorite qu'à 3 contre 2 contre quelque chose comme 8-7-6-5 doublement assortis.

Avec toutes les possibilités de tirages et retirages, les écarts entre les mains de départ en termes de force sont bien moindres qu'au Hold'em. Sachant cela, la question qui se pose est de savoir si vous devriez relancer ou non pré-flop avec une main de départ premium.

Les raisons de relancer ou de ne pas le faire en Omaha, sont identiques à celles du Hold'em. Vous relancez pour isoler, vous informer, et augmenter la taille du pot avec le plus d'équité.

Comme tous les joueurs sérieux le savent, vous voulez investir votre argent lorsque vous avez un avantage, quel que soit sa force. Etre favori à 3 contre 2 est une situation favorable pour vouloir faire augmenter la taille du pot.

sam farha
En tant que débutant, commencez par vous contenter de ne jouer que le Top 30 des meilleures mains de départ.

Comme au Hold'em, si vous ne relancez qu'avec les toutes meilleures mains, votre jeu va devenir très prévisible. Varier votre jeu en Omaha est tout autant crucial. Pour une explication plus approfondie à ce sujet, jetez un œil à notre article « Suivre contre Relancer ».

Avec quelles mains relancer

Pour les débutants, une bonne stratégie de relance pré-flop est de ne relancer qu'avec l'une des 30 meilleures mains mentionnées plus haut, avec au moins deux cartes assorties.

Une fois que vous voulez ouvrir un peu votre jeu, vous pouvez ajouter n'importe quelles quatre cartes d'un rang qui soient doublement assorties, à partir de 6 ou plus haut, et toutes les simple et double-assorties A-K-x-x avec au moins un des x étant un 10 ou mieux. Des mains telles que Q-J-9-8 ou J-T-9-7 double-assorties sont également bonnes pour relancer.

La logique est assez similaire à la relance avec des connecteurs assortis ou des pocket paires intermédiaires au Hold'em. Vous allez faire cela pour varier un peu plus votre jeu et rentabiliser.

En Résumé, relancez avec :

1. Toutes les 30 meilleures mains avec au moins un assortiment, sinon la plupart du temps lorsque non-assorties.

2. Tous les A-K-x-x assortis avec au moins un x qui soit une carte égale au 10 ou mieux.

3. Toutes les mains à quatre cartes qui se suivent, double-assorties, à partir de 5 ou plus haut.

4. Toutes les mains connectées doublement assorties, à partir de 5 ou plus haut, avec un écart maximum de un entre les deux plus hautes cartes et les deux plus basses, ou entre la plus basse carte et les trois plus hautes. Exemples : K-Q-T-9 double-assortis et J-9-8-6 double-assortis.

5. Tous les K-K-x-x double-assortis.

Avec quelles mains limper

1. Tous les A-Q-x-x  avec au moins un x égal ou supérieur au 10, et l'as assorti.

2. Toutes les combinaisons de quatre cartes qui se suivent, à partir de 4.

3. Tous les A-x-x-x  avec au moins deux cartes x qui soient connectées, et l'as assorti.

4. Toutes les combinaisons de quatre cartes consécutives, à partir de 5 ou mieux, avec un écart maximum de un qui ne soit pas entre la plus haute et les trois plus faibles cartes de la main.

Comme pour tout conseil de poker, il ne s'agit cependant que de règles de conduite pour vous donner une base de départ. Les mains avec lesquelles vous relancerez et limperez changeront selon votre table, votre image, vos compétences et celles de vos adversaires.


La troisième partie de ce guide détaillé posera son regard sur le jeu post-flop, et quelques autres aspects de fin de partie en PLO.

N'oubliez pas non plus de commencer à mettre en pratique tous ces conseils en vous entraînant sur une salle de poker en ligne.