Bio joueur : Gus Hansen

Gus Hansen

Les joueurs qui se plaignent que Gus Hansen est juste bourré de chance ont probablement été sortis par lui. Sans l'ombre d'un doute, son jeu est souvent agressif, erratique et large. Mais ne vous-y méprenez pas : "The Great Dane" est un brillant joueur de poker.

Hansen est l'un des trois seuls joueurs inscrit au Hall of Fame du World Poker Tour pour avoir gagné trois épreuves WPT depuis 2002. Ses gains en tournois atteignent les 8 millions de $ à ce jour (fin 2010).
Et depuis les World Series of Poker Europe 2010, le voilà enfin en possession d'un bracelet en or des WSOP !

Mais il existe encore de farouches esprits chagrins. Certains experts de forums le cataloguent comme un chasseur de tirages large et chanceux. Les pros maugréent sur les légendaires bad beats qu'il inflige, et les novices le regardant à la télé tournent frénétiquement les pages de leur guide du comment-jouer au Hold'em pour trouver où il est dit que l'on doit relancer avec 2-7 dépareillés.

Même Hansen admet faire quelques coups discutables à l'occasion.

« J'ai relancé avec des cartes moins attractives que ce qu'il y a dans mes WC après que j'y ai eu posé ma pêche » a t-il ainsi pu dire de manière... triviale.

Cette désormais marque de fabrique d'un style fantasque, Hansen l'a affinée durant ses jeunes années à Copenhague, au Danemark. Né Gustav Hansen le 13 février 1974, dans une ville à l'extérieur de la capitale, il grandit et vécut une enfance heureuse et passée en bonne partie à pratiquer des sports de compétition, dont le football et le tennis. Et en dehors de l'école il fréquenta un camp d'été, là où Hansen toucha pour la première fois à un jeu de cartes. Jouer avec ses compères campeurs pour des pièces de cinq et dix cents, faisait partie de l'amusement avoue t-il.

En plus de la compétition du jeu, les mathématiques du poker séduirent Hansen. Les nombres le fascinaient, et lorsqu'il fut initié au backgammon durant ses années en grande école, il s'y mit et s'y adonna fiévreusement.

En 1993 Hansen quitte le Danemark pour vivre à Santa Cruz, en Californie, où il trouve trace du jeu de poker dans un casino local. Il observe alors le style personnel des autres joueurs, et modèle le sien d'après un joueur assez particulier, qui semblait toujours faire quelque chose de non-conventionnel à la table de poker.

Cette approche à la va comme je te-pousse gratifia Hansen d'une réputation large dans le casino local. Mais même si ils avaient pu le faire, les réguliers de la salle de poker n'auraient pas eu le temps de capter la stratégie d'Hansen.
En 1995, le danois dût ensuite retourner sur ses terres pour faire face aux obligations du service militaire national et à sa "loterie" dédiée.

Au moment en question, Hansen fut chanceux ; il tira un bon numéro et se vit devoir choisir la branche de l'armée dans laquelle il voulait servir. Il choisit alors le service civil et passa ses neuf mois de temps militaire à s'exercer aux premiers secours et au sauvetages d'urgence.

Après s'être acquitté de ses devoirs civiques, Hansen retourna aux Etats-Unis - cette fois sur la Côte Est - pour faire le tour des clubs de backgammon et de gin rummy de New-York. Il y rencontra les futurs pros de poker Huckleberry Seed et Phil Laak, et potassa sur de nouvelles formes de poker. La connaissance et la pratique lui donnèrent la confiance pour jouer dans sa première épreuve des World Series of Poker en 1996.

Cependant, Hansen se retrouva à court de jeu et d'expérience dans l'épreuve de No Limit Hold'em. Il n'avait jamais joué à cette variante de poker auparavant et fut mis k-o rapidement dans la journée. Cet incident commença à le faire cogiter à propos de son jeu, et bientôt Hansen pratiqua le Hold'em en adaptant celui-ci pour définir son style personnel.

Ce jeu commença à lui faire gagner de l'argent, et finalement il transféra son attention du backgammon vers le poker. Hansen voyagea ainsi fréquemment de New-York à Las Vegas pour jouer, et parfaire son image quasi illisible à la table.

Au moment de la première du World Poker Tour en 2002, Hansen était prêt pour le feu des projecteurs. Il finit premier dans l'épreuve de No Limit Hold'em à 10 000 $ au Five Diamond World Poker Classic à Las Vegas, où le prix était de plus d'un demi-million de dollars. Ce tournoi fut une première belle indication sur le fait qu'Hansen était l'un de ces nouveaux joueurs sur lequel compter.

L'année suivante il empocha son second titre WPT au L.A. Poker Classic de 2003, décrochant un premier prix de 532 490 $. Quelques mois plus tard il était invité à participer à l'événement des Bad Boys of Poker à Las Vegas et remporta également ce tournoi. Ce fut une bonne année pour lui, puisque Hansen finit également troisième dans l'épreuve du Championnat WPT.

Le PokerStars.com Caribbean Adventure de 2004 complète le trio des titres WPT d'Hansen et le paya près de 500 000 $. Mais ses plus gros gains étaient encore à venir : En 2005 Hansen gagna le Poker Superstars Invitational pour un bon prix de 1 million de $ ; et même mieux, il améliora ce score aux Aussie Millions de 2007, où il remporta le Main Event et 1,5 millions de $.

Enfin en 2010, Hansen remporte à Londres l'Event 4 de Heads-Up Championship High Roller, et par la même son premier bracelet WSOP !

Rien n'est dit, cependant, sur combien Hansen a gagné et perdu dans les parties de cash game et dans les paris sportifs. Le danois est un régulier du Big Game du Bellagio, où il bataille sec sur le tapis avec les plus grands et les plus respectés noms du poker.

Hansen a donc aussi avoué une vraie malchance aux paris sportifs, couplée à une grosse propension aux paris, paris qui ont pu le ruiner à l'occasion. Doyle Brunson aurait d'ailleurs prêté 4 millions de $ à Hansen, dont Doyle dit qu'il lui aurait remboursés presque immédiatement.

Hansen joue également en ligne, avec désinvolture et décontraction, sur Full Tilt Poker dont il représente la marque sur le circuit live, où il concourre en Pot-Limit Omaha ou Omaha Eight-or-Better, et de temps en temps en Limit Hold'em et Razz à faibles enjeux.

En dehors du poker, Hansen entretient toujours son allant pour les sports, tels que le golf et le football, et travaille la gym avec son camarade pro Howard Lederer. Son physique athlétique a peut-être aidé Hansen à recevoir une distinction du People Magazine en 2004, ce dernier nommant le professionnel l'un des 50 hommes les plus sexy de la planète.

Néanmoins, Hansen est un célibataire endurci qui prend plaisir à sa vie de jet-setteur solitaire, voyageant à travers le monde pour jouer au poker, depuis son camp de base à Monaco.

Et bien qu'il est peut-être l'un des plus talentueux joueurs du monde à la table de poker, peut-être est-il finalement plus rassurant de dire qu'Hansen est définitivement un mec chanceux.

Divers et anecdotes

* A appris l'anglais en écoutant les albums des Pink Floyd
* Ancien joueur de backgammon
* L'un des trois joueurs introduit au Poker Walk of Fame du World Poker Tour
* Désigné comme l'un des hommes les plus sexy de la planète par le People Magazine en 2004

 

Derniers Blog Posts »