Bio joueur : Howard Lederer

Howard Lederer

Né en 1964 à Concord dans le New Hampshire, Howard Lederer a grandi dans une famille d'universitaires avec un penchant pour le jeu. Aux côtés de ses sœurs Annie et Katy, enfant il fut initié à tous types de jeu par ses parents et notamment les cartes, ces derniers ayant vu là une bonne façon pour la famille de passer du temps ensemble.

Sa nature de compétiteur, Howard l'aura acquise dès le plus jeune âge, via un père qui ne lui aura jamais fait de cadeau au cours de chaudes confrontations familiales. Richard, auteur américain bien connu, enseignant et linguiste, fut donc le premier adversaire d'Howard dans ce jeu qui allait finalement devenir sa passion de toute une vie.

A son adolescence ce n'est pourtant pas le poker qui intéressait le plus Howard, mais les échecs. Après avoir obtenu son diplôme au lycée, il décide de laisser tomber sa carrière universitaire pour suivre son amour du jeu à New York. Il y découvre pour la première fois le jeu sous ses côtés underground, à travers échecs, bridge, backgammon, et bien sûr le poker.

Ce n'est que peu de temps après être arrivé à Big Apple qu'il découvre une partie de cartes dans l'arrière-salle de l'un de ses clubs favoris. Howard prend aussitôt du recul avec les échecs pour jouer au poker à plein temps.
Mais comme de nombreux joueurs qui ont aujourd'hui réussi, Howard était un joueur constamment perdant durant ses premières années passées aux tables. Et cela se tramait même si mal qu'il devait payer les buy-in de ses parties nocturnes en faisant des courses pour les autres joueurs du club.

La meilleure période pour Howard, peut-être la plus formatrice, fut celle qu'il passa au célèbre Mayfair Club de New York. Avec nombre de grands joueurs tels que Dan Harrington, Erik Seidel et Steve Zolotow, il passa beaucoup de temps à développer sa compréhension du jeu et de toutes ses complexités. C'est à peu près à cette époque que le No-Limit Hold'em traça son chemin jusqu'à New York. Le groupe devint vite fasciné par ce jeu qui était récemment devenu la variante phare à travers le monde.

Durant ses journées passées à jouer et à analyser le poker à New York, Howard commence à enseigner à sa plus jeune sœur Annie Duke les points les plus subtils du jeu. La suite de l'histoire ? Annie allait elle aussi finir par jouer toute la journée et à passer ses soirées à démystifier les problèmes stratégiques avec son grand frère.
Avec l'aide d'Howard et à la force de beaucoup de pratique, il ne fallut pas longtemps avant qu'Annie n'ait appris tout ce qu'elle pouvait du professeur et qu'elle ne devienne une force vive totalement autonome.

L'autre sœur d'Howard, Katy, n'est elle pas une superstar du poker, mais a gagné une autre forme de notoriété en tant qu'écrivain. A en juger par sa publication d'un recueil de poésie ainsi que d'un mémoire sur sa vie au sein d'une famille de joueurs, il semble que le talent se bouscule dans le clan Lederer.

Après avoir joué et partagé réflexions stratégiques avec quelques-uns des meilleurs joueurs du monde au Mayfair Club durant le plus gros des années 80, Howard franchit le pas vers Vegas en 1993 et débute sa carrière de poker pour de bon. Et en jouant aux tables de cash aussi bien que dans des tournois de No-Limit Hold'em à gros buy-in, Howard s'affirme rapidement comme l'un des plus grands.

Au fil des ans Howard est devenu une figure emblématique dans le monde du poker. Membre à part entière de la Team Full Tilt, membre de la vile « Corporation » qui a joué contre le banquier du Texas Andy Beal dans une partie disputée aux plus hauts enjeux de l'histoire du poker, et autorité stratégique aux nombreuses vidéos d'apprentissage, Lederer a gagné le surnom de « The Professor ». Célèbre pour son calme et ses bonnes manières à la table, en plus de son talent de calculateur hors pair, Howard a joué un rôle dans plus d'une fameuse histoire dans celle du poker.

Son palmarès est riche d'un impressionnant nombre de 45 places payées dans les WSOP depuis 1987, dont deux victoires pour un bracelet en 2000 (Limit Omaha Hi/Lo à 5 000 $) et 2001 (Deuce to Seven à 5 000 $), deux titres WPT dans le World Poker Finals à 10 000 $ de 2002 et le Party Poker Million II Cruise en 2003, ainsi qu'une première place aux Aussie Millions 2008. Ses gains s'élèvent fin 2010 à plus de 6 millions de dollars.

Lederer, végétarien depuis un pontage gastrique pour combattre son problème de poids, a un jour été l'enjeu d'un pari de 10 000 $ de la part de David Grey, selon lequel il ne pourrait pas avaler de viande. Alors assis à une table à hauts enjeux du Bellagio, Lederer commanda -et engloutit bel et bien- un cheeseburger, forçant Grey à tousser pour ses dix bâtons.

Dans un autre de ces fameux « prop bet » ayant fait parler, ces défis dont les pros sont friands, la légende du backgammon Mike Svobodny paria à Howard et à son compère Huck Seed 50 000 $ chacun que leurs poids ne pourraient jamais se croiser au cours de l'année à venir. A cette époque Lederer culminait à plus de 136 kilos tandis que Seed et ses deux mètres pesait un peu moins de 91 kilos. Mais ce pari là, Howard était destiné à le perdre. Ses tentatives pour perdre du poids battirent de l'aile, tout autant que celles de Seed qui en perdit finalement lui aussi en tentant de grossir.

Howard possède un grand amour pour le jeu, même à comparé de certains autres joueurs dont le poker est toute leur vie. Et le "Professeur" continue de gagner dans les tournois bien que son temps soit aussi largement pris en dehors de la table par de nombreuses autres occupations liées au poker, dont celle de brillant commentateur.

Howard vit actuellement à Las Vegas avec sa femme Suzie, son fils Matti, et trois chiens.

Divers et anecdotes

* Dirige le Howard Lederer Poker Fantasy Camp
* Fils de l'auteur et linguiste Richard Lederer
* A fréquenté l'Université de Columbia
* Frère d'Annie Duke, professionnelle de poker
* Ancien excellent joueur d'échecs
* A joué avec succès dans les parties de cash game à plus hauts enjeux pendant dix ans
* A gagné 9,3 millions de $ contre l'homme d'affaires Andy Beal en 2004
* A assisté à plus de 125 concerts de Grateful Dead
* Végétarien de longue date (bien qu'il ait un jour gagné 10 000 $ pour avoir mangé un cheeseburger suite à un pari)

 

Derniers Blog Posts »