Gus Hansen : « Je n'arrive pas à me sortir de ma mauvaise passe. »

gushansenlondon2
Gus Hansen lors du challenge de heads-up Full Tilt contre PokerStars lors de l'EPT de Londres.

Après 15 ans, plus de 11 millions de dollars de gains en tournois, des dizaines de millions de dollars de hauts et bas en ligne, et quelques-unes des mains les plus mémorables de l'histoire du poker télévisé, est-il même possible d'imaginer un monde du poker sans Gus Hansen ?

L'un des joueurs de poker les plus populaires de l'histoire, Hansen est resté fidèle à son style kamikaze, pour le meilleur ou pour le pire. Mais une chose est sûre, il rend toujours les choses intéressantes à la table.

Sa plus récente grosse perte online fait définitivement partie du pire, mais cela ne l'empêche jamais de revenir, encore et toujours. Au plus grand plaisir de ses fans.

A Londres à l'occasion du Main Event de l'EPT et du challenge Fullt Tilt vs PokerStars, le danois a pris un peu de temps pour répondre aux questions de notre collègue de PokerListings Danemark, Thomas Hviid.


Tu es de retour sous les couleurs de Full Tilt Poker. Comment tu te sens ?

C'est vraiment génial d'avoir retrouvé Full Tilt. C'est toujours eux qui ont offert le meilleur logiciel et la meilleure expérience de jeu. Après, comme tout le monde ou presque le sait, cela fait quelques mois que ça se passe très mal pour moi online. Disons que ça calme un peu mon enthousiasme.

En décembre tu nous disais que si cela se passait si mal pour toi ces derniers temps, c'était parce qu'il y avait trop de distractions qui t'empêchaient de te concentrer pleinement sur le poker. Ça va mieux ?

Manifestement, non, ça ne s'est pas vraiment arrangé puisque je ne suis pas encore arrivé à me sortir de cette mauvaise passe.

IMG3943
"Le manque de concentration me plombe."

Je n'ai pas fait assez d'efforts et toujours ce manque de concentration qui me plombe. Disons que je prends un peu les choses à la légère, et ça, ça ne pardonne pas contre les tout meilleurs joueurs du monde. J'espère quand même que le vent va tourner.

Si tu devais comparer avec le Full Tilt Poker d'il y a deux ans, dirais-tu que le jeu a évolué ? Dans quelle mesure ?

Comme je n'ai absolument pas joué sur Internet pendant un an et demi, c'est un peu difficile d'évaluer cela. Je dirais que globalement les joueurs se sont améliorés, ce qui est normal.

Les choses évoluent. En sport, les gens sautent plus haut, courent plus vite, en poker c'est la même chose. Les joueurs ont de plus en plus d'outils à leur disposition pour améliorer leur jeu : il y a énormément de livres, de forums où s'informer et échanger, et tout ça permet aux joueurs d'être en constante progression. Il n'y a pas photo avec la façon dont on jouait il y a dix ans, et c'est bien possible que ce soit également vrai par rapport à il y a deux ans.

Quels aspects de ton jeu penses-tu devoir travailler ?

IMG97
"Je continue de penser que j'ai encore de bonnes idées pour les différents jeux."

Le problème c'est que j'ai l'impression d'avoir beaucoup de très bonnes idées à tous les niveaux, mais vu ma mauvaise passe, je n'arrive pas du tout à les mettre en pratique. Je crois qu'il va falloir que je me remette au boulot et que je fasse un travail d'analyse plus profond que ce que j'ai fait jusque là pour me remettre dans le droit chemin.

Est-ce que tu connais bien les outils d'analyse dédiés au poker, comme Holdem Manager ?

J'en ai entendu parler, dire que je les connais bien serait probablement une exagération. J'ai vu un ami à moi en utiliser, mais je n'ai pas encore franchi le pas. Apparemment, tout le monde s'y met, alors peut-être que je devrais me lancer.

Est-ce que tu parles beaucoup stratégie avec tes coéquipiers Viktor Blom et Tom Dwan ?

Ça dépend. Je crois que c'est plutôt le style de la team PokerStars. Je dirais que leurs gars (ElkY, Haxton et Negreanu) sont plus du genre à analyser et ont énormément préparé le match. Alors que nous, on est plus dans le concret. On s'assoit et on joue.

Ceci dit, c'est vrai que la préparation est importante, et évidemment qu'on parle de stratégies et des mains avec Dwan et Isildur, mais simplement moins que nos adversaires.

Est-ce que tu connais bien tes deux coéquipiers ?

Je connais Tom Dwan depuis... je ne me souviens même plus quand il est arrivé, mais ça fait bien quelques années.

Quant à Viktor, disons qu'on vient presque du même coin – il est suédois, je suis danois mais je parle suédois, donc ça facilite la communication. On parle en suédois ou en anglais.
C'est un mec sympa. On a d'ailleurs évoqué l'idée de pousser un peu plus loin l'analyse de notre jeu.

chris ferguson 31050
"Chris Ferguson est l'un des mecs les plus gentils que j'ai jamais rencontré."

Est-ce que tu as définitivement tourné la page de "l'ancien" Full Tilt ?

Le jour où PokerStars a annoncé qu'ils rachetaient FTP et allaient rembourser tout le monde, c'était une vraie bonne nouvelle. Il y a encore quelques questions en suspens aux États-Unis, mais je crois que la Justice américaine doit clarifier les choses. Aujourd'hui, ce chapitre est clos pour moi. Même s'il faut en tirer des leçons et ne pas l'oublier, il faut aussi savoir aller de l'avant.

Lors d'une interview avec PokerListings lors des WSOP l'été dernier, tu déclarais ne pas penser que Howard Lederer et Chris Ferguson avaient eu de mauvaises intentions. Tu le penses toujours ?

Oui. Je crois que ce que j'avais dit à l'époque c'est qu'ils avaient été trop négligents. Bien que n'ayant jamais assisté à un CA et n'étant qu'un partenaire silencieux, peut-être que moi-même j'aurais pu et dû être plus attentif. Je me considère aussi, dans une certaine mesure, coupable de négligence. Donc oui, pour moi les actionnaires ont pêché là-dessus.

Mais il y a une grande différence entre être négligent ou ne pas prêter assez attention et agir consciemment de manière criminelle. Chris Ferguson est l'un des mecs les plus gentils que je connaisse, et je connais Howard Lederer depuis longtemps, donc cette situation est vraiment étrange pour moi.

Vas-tu être plus présent sur l'EPT maintenant que tu fais partie de la Team Full Tilt Poker ?

Là je suis à l'EPT Londres, je serai aussi à Berlin et à Monaco, où j'habite. Pour l'instant je n'ai rien prévu d'autre, mais on verra. C'est clair que si je fais un bon résultat ici, je vais peut-être m'enflammer un peu, mais si je me fais sortir tôt, je vais peut-être me dire "tant pis, j'aime pas ces tournois". On a souvent tendance à plus jouer quand cela se passe bien.

Participeras-tu aux WSOP cet été ?

gus hansen 19724
"Le poker, c'est ma vie."

Oui. Je n'ai pas encore regardé le programme, ni décidé quels tournois je jouerai, mais je serai là.

Est-ce qu'on te verra aussi du côté de Macao ?

Je n'ai rien de prévu pour l'instant, mais ça serait étonnant que je n'y aille pas à un moment ou à un autre. J'y suis déjà passé brièvement en début d'année.

On sait que tu aimes beaucoup le racketlon et le tennis. On t'a également vu jouer au bridge avec le Prince Henrik du Danemark, et tu aimes aussi le backgammon. Est-ce que le poker tient toujours une place aussi importante dans ta vie ?

Oui, le poker c'est ma vie, je suis membre de la team Full Tilt Poker. Je fais d'autres trucs, certes, mais c'est vraiment en tant qu'amateur.

Est-ce que tu te vois faire comme Theo : vivre à Greve (banlieue de Copenhague) avec une famille et un chien ?

Certainement pas à Greve vu que je suis plutôt du centre-ville de Copenhague ! Mais il est très probable que je retourne vivre au Danemark d'ici cinq ans, oui. C'est là que je suis né, que j'ai grandi, et beaucoup de mes amis sont là-bas. On risque donc de me voir revenir au Danemark d'ici peu.

Joueras-tu toujours au poker dans 5 ans ?

Le contraire serait étonnant.

 

Derniers Blog Posts »