Gus Hansen : « Je devrais peut-être m'éloigner un moment du poker. »

Gus2

Depuis quelque temps, Gus Hansen fait plus parler de lui pour ses incroyables pertes que pour ses victoires au poker. PokerListings l'a rencontré en ces premiers jours de l'EPT de Vienne pour en savoir plus.




PL :
Tu nous avait confié à Galway l'an dernier que tu te posais de plus en plus de questions sur ton jeu et sur toi-même. Est-ce que c'est toujours le cas, et peut-être même encore plus ?

Gus : Oui définitivement. J'ai connu une bonne semaine la semaine dernière, suivie par une très mauvaise. J'ai besoin de trouver le moyen de voir si cette introspection fait partie du problème ou non. Mais je dois agir pour sûr.

Tu utilises des logiciels trackers quand tu joues en ligne ?

Non, mais il semble que je devrais. Je ne connais pas grand chose à vrai dire à propos d'Holdem Manager et Poker Tracker, mais je devrais sans doute m'y pencher dessus.

Beaucoup d'observateurs disent que ta plus grosse faille est la sélection des parties. Tu es un grand joueur mais il semble que ton désir de t'assoir avec n'importe qui à n'importe quelles limites est en train de te tuer, non ?

C'est vrai que j'ai probablement la pire sélectivité de parties au monde.

Jouer à hauts enjeux demande une énorme force mentale, particulièrement quand les choses vont mal. Peux-tu nous dire qu'est-ce que tu ressens justement, et comment tu fais pour rester positif et continuer à jouer ?

Eh bien pour dire vrai, en ce moment je ne vois vraiment pas les choses de manière positive, je peux vous le dire ! J'ai encore connu une session perdante la nuit dernière. Il faut que je dorme et que je fasse un peu d'exercice.

Ca fait un moment que je suis sur une série négative, il faut que je regarde autre chose que les résultats, et voir plutôt comment me gérer et comment jouer. Je dois beaucoup creuser et trouver un moyen de surmonter tout ça. Cela peut vouloir dire faire une longue pause, loin du poker, juste pour me nettoyer l'esprit.

Gus6
"Le backgammon peut être une source de revenus mais à partir d'un moment je ne peux plus compenser mes pertes."

Il est difficile d'imaginer un monde du poker sans toi. Est-ce même possible ? Mais si tu continues de perdre, pourrais-tu envisager quitter le poker définitivement ?

Je ne vois pas ça arriver, mais j'ai toujours été un joueur. Il est difficile d'imaginer que je prenne un recul définitif de la scène du poker. Je pourrai en revanche y être un peu moins présent que maintenant.

Quel est ton avis sur la dernière initiative qui a un peu fait couler d'encre dans le milieu, les "shot clocks" (chronos) en tournois, pour limiter le temps de décision des joueurs ? Combien de temps penses-tu qu'il est nécessaire de donner ?

L'un dans l'autre je pense que c'est quelque chose de bien. En général je ne demande jamais la montre envers quelqu'un qui doit prendre une grosse décision. Si tu mises à la river et que je sur-relance gros, ça ne me dérange pas que tu prennes 20 minutes pour prendre ta décision, si celle-ci peut te coûter tout ton argent et que tu joues pour ta vie.

Après si c'est fait tout le temps, c'est mauvais pour le jeu. La montre systématique accélererait le jeu, ce qui serait bon pour l'action, et aussi pour la télé. Avant quand je jouais beaucoup au backgammon, on avait également une horloge.

Je pense que les joueurs devraient avoir 30 à 60 secondes, à la discrétion des organisateurs. Mais quand il y a un temps défini, on devrait d'y tenir. Il ne devrait pas y avoir d'autres "boutons" ou réserves de temps et tout ça. Cela ne ferait que rendre les choses encore plus compliquées.

Quelle est ta vision sur le futur du poker ? Les parties deviennent-elles imbattables ? Est-ce que Macao devient le seul endroit où il est possible d'avoir un avantage ?

Evidemment, c'est toujours possible. Tu as juste besoin d'être meilleur que les autres à ta table. Bien sûr après les joueurs sont devenus meilleurs et encore meilleurs. On est plus en 2003, et encore moins en 1995.

Vas-tu à Macao justement pour jouer des parties avec un avantage ?

J'ai plutôt bien réussi à Macao, ce qui ne fait jamais de mal. J'y suis allé quelquefois récemment, mais je ne prévois pas d'y retourner dans un futur proche. Mon planning est plutôt constitué de l'EPT Grand Final et des WSOP.

A Macao le poker peut être comme partout, mais il y a aussi des parties pour lesquelles tu as besoin d'être invité. C'était d'ailleurs comme ça que j'y ai joué la première fois.

Gus Hansen macau
Vraiment sûr de ne pas vouloir retourner à Macao, Gus ?

Ils ont aussi des règles un peu différentes à Macao, mais ça me va.

Par exemple, il y a quelques années, moi et Sammy Farha voulions jouer en heads-up à Vegas, mais les casinos ne voulaient pas parce que cela devait être une table de partie d'argent ouverte à tous.
A Macao, si toi et moi jouons en heads-up, et que quelqu'un veut rejoindre la partie, il ne peut le faire que si on le veut bien. C'est d'ailleurs comme ça que ça marche au backgammon.

On a eu des parties à "straddle" absolument incroyables à Macao, avec des pots de plusieurs millions de dollars. Et je n'ai même pas joué dans les plus hautes parties.

Jean-Philippe Rohr nous avait dit à Enghien que tu avais gagné 2,5 millions de dollars en jouant des parties de backgammon à hauts enjeux lors de l'EPT Grand Final il y a quelques années. La partie aurait été si lucrative que tu aurais manqué le Jour 2 du High Roller. Les parties de backgammon se jouent-elles à des enjeux si hauts ?
Est-ce d'ailleurs de là que vient le plus gros de tes revenus et de ton capital ?

Au Grand Final il y avait en effet une partie de backgammon high stakes, et oui il y en a toujours ici ou là. A cette époque je gagnais un montant à 7 chiffres, et puis je le reperdais derrière.

J'essaie d'en faire ma source de revenus, mais le problème c'est qu'à un moment je ne peux plus compenser mes pertes. Et puis il n'y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent se permette de jouer pour autant d'argent.

Un petit mot sur la Coupe du Monde de football qui arrive. Quelle équipe vas-tu supporter, et qui penses-tu qui va gagner ?

Je vais encourager l'équipe sur laquelle je vais parier.

Qui est ?

Bonne question, je n'ai pas encore décidé. Je pense que le Brésil a l'avantage de jouer à domicile, et ils vont être durs à battre, même s'ils ne sont pas aussi forts que quelques-unes des autres équipes.

Je pense que les joueurs espagnols commencent à vieillir, bien que l'Espagne soit toujours l'une des meilleures équipes. L'Allemagne a probablement encore suffisamment de force de frappe pour aller loin. Avec le Bayern de Munich ils ont probablement la meilleure équipe au monde, avec des joueurs de l'équipe nationale en leur sein.

Penses-tu avoir toujours une chance d'être à nouveau dans le classement des 50 hommes les plus sexy de la planète ?

Non ! Je commence à ne plus être si jeune, et pour ne serait-ce que m'en approcher, il faudrait que je change deux-trois choses, et notamment déjà de revenir en forme.

 

Derniers Blog Posts »