Loïc Perrin : « Le poker offre des sensations qu’on ne retrouve pas forcément dans le foot. »

ASSE 147 jpeg
Le capitaine de l'AS Saint-Etienne, Loïc Perrin. (photos Winamax)

Quatrième et dernier volet de nos interviews des joueurs de l'AS Saint-Etienne réalisées dans le cadre du Winamax ASSE Poker Live. 4 jours après un derby remporté par les Verts et qui restera dans les mémoires, c'est au capitaine Loïc Perrin de conclure cette série.




Loïc, quand as-tu commencé à jouer au poker ?

Ca fait déjà un bon bout de temps, peut-être une dizaine d'années, quand le poker est un peu devenu à la mode. On jouait un peu entre joueurs ou avec des amis, je me rappelle on faisait quelques soirées. Maintenant j'ai un peu décroché, mais j'aime bien participer à ce genre de soirées.

Qu'est-ce qui te plaît dans le poker ?

Déjà, j'aime bien les jeux de cartes en général. Après au poker il y a aussi cette adrénaline, le bluff, des sensations qu'on ne retrouve pas forcément ailleurs, dans le foot par exemple. Je trouve ça sympa.

On sait que vous êtes très tarot aussi dans le groupe, groupe qui semble peut-être moins porté sur la Playstation que d'autres équipes. Est-ce l'un des éléments importants de la cohésion dans l'équipe ?

C'est vrai que c'est important. On se retrouve pour jouer avant les entraînements, pendant les mises au vert, donc ça nous permet de passer du temps ensemble et c'est quelque chose de bien.

Surtout que maintenant on est nombreux... On remplit trois tables de tarot, donc on est au moins douze à jouer !

ASSE 112 jpeg
"L'expérience de sportif de haut niveau me permet de mieux gérer les émotions."

Qu'est-ce que les cartes apportent et que les jeux vidéo n'apportent justement peut-être pas selon toi ?

Au niveau de la convivialité, certainement. Autant on peut jouer tout seul aux jeux vidéo, autant aux cartes c'est un peu plus compliqué... Là en plus on se retrouve tous à douze dans la même pièce en général, c'est sympa, ça chambre. On veut toujours gagner parce qu'on est des compétiteurs mais ça reste bon enfant.

Du coup est-ce que celui qui perd porte les ballons, ou ce genre de choses ?

Non, on ne fait pas ce genre de gages ! (rires)

Avez-vous essayé de mettre le coach au poker (ou au tarot) ?

Le coach joue au tarot avec nous de temps en temps, quand il manque quelqu'un. Au poker, je ne sais pas.

Mais en l'occurrence il y avait beaucoup de joueurs qui ne jouaient pas au tarot et qui s'y sont mis. La plupart ne connaissaient pas les règles et maintenant tout le monde joue.

Est-ce que ton expérience de sportif de haut niveau t'apporte quelque chose une fois que tu te retrouves à une table de poker ?

Peut-être quand il s'agit de gérer les émotions, mais je pense quand même que c'est très différent. Je ne sais pas si c'est bien comparable. Le bluff, le fait de ne pas montrer ses émotions, c'est quand même particulier au poker et différent d'être sur un terrain de foot.

Et inversement, est-ce que tu penses que le poker peut apporter quelque chose à un sportif, sur le plan mental par exemple ?

Encore une fois je pense que c'est très différent. Mais c'est difficile de répondre, il faudrait voir avec quelqu'un qui joue plus au poker que moi !

Est-ce que les joueurs du Winamax ASSE Poker Live vous jouent différemment ?

ASSE 123 jpeg4
Souvent impérial sur le carré vert, Loïc avoue avoir plus de mal à lire ses adversaires à la table de poker.

Il y a un peu de tout c'est normal. Certains sont un peu intimidés, d'autres qui sont plus agressifs... Surtout que ce soir il y avait des maillots à gagner, donc à chaque fois qu'on allait au tapis, il y en avait au moins un qui suivait pour voir ce que ça allait donner.

Comment définirais-tu ton style de jeu ? Est-ce qu'en tant que défenseur ton jeu au poker est-il un peu le même, plutôt prudent et serré ?

Ça dépend des fois en fait ! Pour mon premier ASSE Poker Live, j'avais vraiment joué agressif, et j'avais eu un gros tapis rapidement. Mais ce soir je n'ai pas beaucoup bluffé, il faut dire que je n'ai pas trop eu de mains intéressantes.

Après il faut avoir les cartes aussi. Mais certains joueurs savent jouer au bon moment, et ça me fait peut-être un peu défaut, je n'ai pas aussi cette expérience-là.
Et puis les joueurs sont de plus en plus forts, ceux qui ont l'habitude de jouer, et qui lisent peut-être plus rapidement le joueur d'en face.

Quel est ton meilleur atout au poker ?

Oula là je n'en sais rien. Il y a des qualités à avoir au poker ? (rires) Je suis fair-play ? (rires)

Au fait, tu as une main favorite ?

Pas particulièrement, non. Ce soir j'ai eu trois fois une paire de 10, mais ça ne m'a pas toujours réussi ! Sinon, deux as c'est toujours bien. (rires)

Qui est le meilleur au poker dans l'équipe ? Et pas de bluff !

En fait je n'ai jamais vraiment joué contre mes coéquipiers. Lors du dernier ASSE Poker Live, Jérémy (Clément) avait gagné et Jonathan (Brison) avait terminé deuxième le lendemain comme il y avait deux tournois coup sur coup. Je suppose que c'est un des deux, mais on va dire Jérémy alors !


> Retrouvez les 3 premiers volets :
- Jérémy Clément : « J'aime le côté convivial du poker. »
- Romain Hamouma : « Au poker je suis un joueur prudent. »
- François Clerc : « Le poker reste un jeu bien différent du foot. »
 

> A revoir aussi : ASSE vs Winamax - Quand les pros du foot et du poker s'affrontent


Derniers Blog Posts »