Les Essentiels du Sit-and-Go Partie 1: Le jeu en petites blindes

Empire Casino, London

Voici la première partie d'une série en quatre parties soulignant tout ce dont le joueur de poker moyen a besoin pour passer du statut de débutant du sit-and-go à celui de requin. Celle-ci se consacrera au jeu aux petites blindes.

Le type de poker qui a réellement gagné en popularité sur le net est celui des tournois à simple table (single-table tournament, ou STT), communément connu sous le nom de « sit-and-go ».

Les sites en ligne en ont qui se déroulent en permanence. Un nouveau démarre aussitôt qu'il a suffisamment de joueurs enregistrés, il n'y a ainsi jamais de pénurie d'action.

Le jeu de sit-and-go est un univers totalement différent du jeu de cash-game. Il est plus proche des tournois multi-tables dans la mesure où le montant de jetons que vous avez est arrêté. Il n'y a pas de rebuys et une fois que vos chips se sont envolés, vous vous êtes envolé. Vous devez ainsi protéger les jetons qui vous sont donnés au départ.

Au cours de la leçon de cet article en plusieurs parties, nous allons vous emmener d'un statut de bleu du sit-and-go à celui de requin de ces tournois.

Les bases

Lorsque les blinds sont faibles, vous devriez employer une stratégie très conservatrice. Il n'y aucun besoin de se fourvoyer et de risquer des tonnes de jetons lorsque les blinds sont encore basses.

Si vous avez quelques bricoles à faire à travers la maison, permettez-vous de démarrer un sit-and-go ou deux puis d'aller nettoyer la cuisine, passer l'aspirateur dans les escaliers et mettre votre rôti à cuire. Le temps de revenir, vous devriez être prêt à jouer.

Bon, évidemment c'est un raisonnement un peu extrême, mais c'est une meilleure ligne de conduite que d'entrer agressivement dans les débats trop tôt.

Evitez les confrontations prématurées

Dans les premiers rounds d'un sit-and-go, vous allez vouloir éviter les grosses confrontations. Il n'y a pas besoin de conduire des gros bluffs ou de sur-jouer des mains marginales. Il y aura bien du temps et d'autres occasions pour se montrer agressif plus tard, alors ne vous-en faites pas.

Ce que nous essayons de faire est de rester loin de l'action au début. Lorsque je vous conseille de jouer très serré, ça ne vous empêche pas de devoir toujours jouer les mains fortes de manière agressive. Si vous avez une main premium, dans tous les cas rentrez avec une relance. Je ne prônerais jamais autre chose.

Shannon Shorr
Ne soyez pas trop agressif en début de partie.

Ce que je suis en train de dire est qu'il n'y a pas vraiment de raison pour essayer d'exploiter de faibles avantages tôt dans la partie.

Par exemple :

Stacks effectifs de 1500$. Vous avez 9 9 à la grosse blind. Les blinds sont 20$/40$. Il y a 4 limpers jusqu'à vous.

En cash game, la relance est presque facilement évidente. En sit-and-go, je dirais que c'est un check. Si vous voulez relancer cette main, vous aurez à le faire d'au moins 5 ou 6 grosses blinds dans la mesure où vous serez hors de position pour le reste de la main et qu'il y a 4 limpers en face de vous.

Pour illustrer cet exemple, disons que vous relancez le pot de 240$. Les deux premiers limpers se couchent, et le cut-off ainsi que le bouton suivent. Le flop vient : Q 4 2.

Ce flop est assez décent pour votre main. Une seule overcard et vous avez pris l'initiative pré-flop, vous allez donc devoir faire un continuation bet sur ce flop.

Vous misez deux tiers du pot soit environ 500$. Le cut-off se couche et le bouton suit.

Nouveau coup d'œil à la situation dans laquelle vous êtes. Vous avez juste mis la moitié de votre stack dans le pot. Qu'allez-vous faire à la turn ? Le pot est maintenant de 1 800 $. Si vous tirez une nouvelle cartouche sur le turn, ce sera pour tous vos jetons. A quel point aimez-vous votre main ?

La réponse est probablement pas tant que ça ; bien que checker et folder soit également un plutôt mauvais move, avec la moitié de votre stack dans le pot. C'est pourquoi je prône le check pré-flop lorsque les blinds sont basses. Cela vous permet d'éviter de poisseuses situations dans le genre.

Il y a beaucoup de situations comme celle-là. Avec des mains spéculatives qui sont probablement bonnes maintenant mais sans être énormément favorites, il n'y a pas besoin d'aller considérablement augmenter un pot pour exploiter un faible avantage que vous pouvez avoir comme ne pas avoir.

La quantité de jetons que vous devez mettre en jeu pour voir si vous avez en effet cet avantage est bien trop risqué lorsque votre stack n'est pas extensible. Plutôt que d'essayer de pousser sur vos petits avantages, il est meilleur de conserver vos jetons pour les tours aux blinds plus élevées.

david sklansky 7218
N'oubliez jamais le gap concept.

Jouez votre position

Tout comme en cash game, vous devriez jouer serré en position avancée. En jouant serré pré-flop, vous simplifiez vos décisions après le flop (voyez l'article sur l'importance de Jouer en position). Ce que vous cherchez à éviter en début de parole dans les sit-and-gos, sont les situations difficiles.

Comme vous le savez, les situations difficiles vous conduisent à perdre des jetons, alors évitez ces situations autant que vous pouvez. L'une des manière de le faire est de jouer d'autant plus serré en position de début de parole. Vous devez préserver ces jetons en votre possession, car lorsqu'ils sont partis, vous êtes parti avec. Alors évitez de jouer les mains faibles hors de position -vous seriez juste en train de brûler de l'argent.

Si vous êtes en début de parole, vous devriez jeter toutes les mains dominées. Des mains telles que A-T, A-J, K-Q et pires doivent partir à la défausse. Elles peuvent paraître des mains décentes, mais elles sont piégeuses pour la plupart des joueurs. Comme je l'ai dis plus haut, vous voulez protéger vos jetons alors dirigez-vous du côté de la prudence.

Vous devriez toujours entrer avec une relance sur vos mains premium. C'est l'ABC du jeu TAG (tight-aggressive, serré-agressif). Vous cherchez à jouer serré, mais si vous avez une grosse main, devenez agressif. N'ayez pas peur de relancer AA à JJ, A-K, A-Q, etc. Si la table a joué passivement, vous pouvez aussi essayer de limper les pocket paires décentes (TT-66).

En position intermédiaire, vous devriez jouer un jeu serré similaire. Vous ne voulez toujours pas être coincé dans des batailles hors de position avec des mains marginales. Bien sûr, vous allez toujours relancer vos mains premium pour rentabiliser.

Vous pouvez aussi ajouter des mains telles que AJo, AJs, et KQs à votre liste de relances. Vous pouvez commencer à ouvrir un peu plus votre jeu en limpant les pocket paires et les bons connecteurs assortis, mais vous ne voulez pas vous mettre dans des situations où vous joueriez des gros pots avec des mains marginales.

blindes
Ce n'est pas parce que les blindes sont petites que ce moment du tournoi est à négliger.

En position tardive et au bouton, vous n'avez guère besoin d'ouvrir plus votre jeu que vous ne l'avez fait en position intermédiaire. Vous avez un peu plus de liberté, mais vous ne devriez pas relancer vos petits as ou JTs pour le moment.

Vous pouvez cependant commencer à ajouter quelques mains à votre éventail pour le limp. Si vous pouvez rentrer à moindre coût dans un pot multi-way avec de bons connecteurs assortis ou une pocket paire, c'est un move excellent.

Vous devriez chercher des occasions où vous pouvez voir un flop pas cher et peut-être toucher un monstre et doubler. Si vous pouvez faire cela tôt, cela rendra les stages plus tardifs d'un sit-and-go un peu plus faciles pour vous.

Au milieu de tout ça, vous devez toujours être conscient de la « gap theory ». En résumé, la « gap theory » (qui pourrait se traduire par théorie de l'écart), c'est cela : si la main a été relancée avant que l'action n'arrive à vous, vous avez besoin d'une meilleure main pour suivre que celle dont vous auriez eu besoin si vous étiez celui qui faisait la relance.

Ainsi si vous êtes en position intermédiaire vous pouvez relancer avec A-J, mais vous ne devriez pas suivre une relance avec. Pour simplifier, vous devriez jouer d'autant plus serré que le pot est ouvert avant vous.

Rendez-vous maintenant en Partie 2, dans laquelle nous discuterons du jeu aux niveaux de blinds intermédiaires.