Quand les politiques jouent au poker... à l'Assemblée

A croire que nos hommes politiques cherchent toujours de nouveaux moyens pour se ridiculiser un peu plus. Dernier exemple en date : des députés pris en flagrant délit de jouer au poker en ligne... sur les bancs de l'assemblée nationale.

Mais retour tout d'abord sur la conjoncture qui les entoure. Car le poker en ligne et la politique ne font en général pas très bon ménage.

Depuis tous temps, le jeu a été vu comme une poule aux oeufs d'or, avec comme premier exemple les casinos et leur empire, dont celui de Las Vegas n'en est qu'un parmi tant d'autres. Et même s'ils mettent parfois un peu de temps, les gouvernements ont eux aussi tôt fait de comprendre tout le bénéfice qu'ils pouvaient en retirer.

Mais lorsque l'Etat y met son nez, ce sont bien souvent les joueurs qui trinquent.
L'ouverture du marché français dans sa forme régulée a ainsi fait naître de nombreuses contestations : cloisonnement entre joueurs français (même si une mutualisation des liquidités avec l'Espagne et/ou l'Italie sont à l'étude), disparition de variantes en argent réel (Omaha Hi-Lo, Stud, 5-Draw, ...), prélèvements trop importants sur les mises...

Même les opérateurs ne sont pas épargnés, par des taxes qu'ils jugent trop élevées. A défaut d'avoir eu les reins suffisamment solides, beaucoup de salles de poker en ligne ont ainsi dû fermer depuis cette ouverture du marché français régulé en 2011.

La dernière polémique est née du débat posé sur l'imposition des joueurs de poker en ligne, dont certains en ont depuis longtemps fait leur activité principale.

prize money 311
En gros pourvoyeur d'argent, le poker n'échappe pas aux convoitises.
 

Pourtant, puisque les institutions considèrent le poker comme un jeu de hasard (ce qu'il est loin d'être comme les puristes le savent), celui-ci devrait être exempt de toute tentative de récupération, comme le sont toute la panoplie des jeux de (vrai) hasard de la Française des Jeux. Même si on notera qu'un député socialiste du Cher a récemment proposé qu'une nouvelle taxe de solidarité soit prévue pour les gros gagnants (au-dessus de 30000€) aux jeux de grattage et de loterie. Vous avez dit vaches à lait ?

Le fisc en chasse

La nouvelle chasse du fisc (matérialisée par des courriers envoyés aux gros joueurs) n'est d'ailleurs pas une exclusivité française. Ces derniers jours, plusieurs joueurs suédois ont signalé avoir reçu des e-mails de la Swedish Tax Authority, les informant qu'ils avaient été identifiés comme joueurs sur des sites de jeu en dehors de l'Union Européenne, et qu'ils devaient déclarer leurs gains.

On ne compte ainsi plus les joueurs s'expatriant dans des pays où il est possible de jouer sur toutes les salles internationales, et sans craindre (a priori) de devoir payer de lourds impôts, comme l'Angleterre (Londres), Malte, voire la Thaïlande.

Mais revenons-en à notre sujet du jour si vous voulez bien.

Cela ne date pas d'hier, mais nos chers (?) hommes politiques ont souvent été montrés du doigt pour leur assiduité parfois digne de cancres du lycée sur les bancs de l'assemblée (alors que rappelons-le, ils sont aussi grassement payés pour ça).

Mais même lorsque ceux-ci sont présents, certains semblent tout autant désintéressés de ce qu'il se passe dans l'hémicycle.

hemicycle2
Le futur Isildur français se trouve t-il dans l'assistance ?
 

Pour preuve, le quotidien britannique The Telegraph a récemment pointé du doigt les députés (dont des ministres), pris en photo avec leurs tablettes en train parcourir des catalogues ou commander en ligne, visionner des dessins animés... pour adultes, et donc jouer au poker en ligne !

Votes de lois entre deux All-in

Il ne faut certes pas tout jeter dans les nouvelles technologies et même dans leur usage lors de ces rassemblements politiques. D'abord parce que ce genre de pratique ne date pas d'hier, et d'autre part parce que ces nouveaux outils technologiques restent de formidables outils de travail.

Si ces activités "annexes" semblent tolérées, elles ne sont pas du goût de tout le monde, notamment l'ancien leader de la majorité Jean-Louis Debré qui avait mis en place des brouilleurs de connexion, et pour qui « Nous n’élisons pas des représentants du peuple pour qu’ils viennent (à l’Assemblée) pour jouer aux cartes. Franchement je préférerais qu’ils ne viennent pas du tout. C’est exécrable pour la démocratie. »
On est bien d'accord.

Ne faut-il y voir qu'une extension des âmes d'écolier ou d'étudiant qui ont pu sommeiller en chacun d'entre nous au moins une fois ?

Pourtant, même si on imagine l'ennui que doit parfois représenter d'assister à ces séances, on est en droit de réclamer un peu plus de sérieux et d'implication de la part de ces personnes qui nous gouvernent et pour qui c'est pourtant le travail, ne serait-ce que pour donner l'exemple.

L'histoire ne dit maintenant pas qui sont les joueurs gagnants, ou perdants, et s'ils préfèrent des sit-and-go à 20€ sur PokerStars ou des parties de cash games à 1€/2€ sur Winamax.
Par contre au moins maintenant vous saurez que derrière ce pseudo bizarre avec un avatar de petit chiot à votre table, se cache peut-être un homme politique en train d'assister à un débat pour une nouvelle loi et l'avenir de notre pays...

 

assets/photos/_resampled/croppedimage6060-fred2.jpg
A propos de Fred Guillemot
Tombé dans la marmite du poker lors des tous débuts du boom en France en 2005, Fred a rejoint PokerListings en 2007 duquel il est aujourd'hui rédacteur en chef pour la France, après avoir fait ses premiers pas de journaliste dans la presse locale et sportive. Il a couvert de nombreux grands tournois partout à travers le monde (de Las Vegas à Prague en passant par Londres, Madrid ou Barcelone), avec pour spécialités les longues interviews et les reportages photo sur les coulisses des tournois.

Vous pourriez aussi Aimer

assets/photos/_resampled/croppedimage12580-viktor-blom-london.JPG

Management : le Principe de Peter appliqué au poker

Le désir de maximiser ses profits ne s'applique pas qu'au poker : on le retrouve dans l'économie, la politique et bien d'autres domaines.

16 Avril 2014
assets/photos/_resampled/croppedimage12580-ulihoenesssatisfied.jpg

Pourquoi Uli Hoeness devrait se reconvertir dans le poker

L’ancien président du Bayern Munich vient d’être condamné à 3 ans et demi de prison. Pas un bon candidat pour devenir une star du poker...

20 Mars 2014
assets/photos/_resampled/croppedimage12580-hellmuth-cesar.jpg

Les Mains de Poker gravées dans l'Histoire

La longue histoire du poker est jalonnée de nombreuses mains qui ont fait son histoire. Coups rentrés dans la légende, mains mythiques, bad beats terribles, bluffs courageux ou...

14 Mars 2014
assets/photos/_resampled/croppedimage12580-SkrillBrandingEPT8BARNeilStoddart.jpg

Quand la Publicité et les Marques s'emparent du Poker

La popularité du poker en fait un secteur de choix pour les annonceurs de tous bords. Retrouvez notre dossier en forme de tour d'horizon de...

10 Mars 2014

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Commentaire ajouté. Merci !

Aucun commentaire