Main Event : La Présentation des November Nine 2015

November Nine 2015  2
Le Club des 9, ayant triomphé de 6411 autres joueurs.

Qui sont les 9 finalistes du Main Event des WSOP 2015 ? PokerListings vous dresse le portrait des November Nine 2015, les 9 prétendants au bracelet de Champion du Monde. Chacun est déjà assuré d'un prix d'1 million de dollars.

Nationalités : 6 Américains, 1 Israélien, 1 Belge, 1 Italien.

Moyenne d'âge : 35,3 ans.

Palmarès cumulé : 53 places payées WSOP dont 5 tables finales et 1 victoire (Steinberg), 15 places payées EPT dont 3 tables finales (à 90% Neuville), 3 places payées WPT dont 1 table finale. 7 184 807 $ de gains en live.

PokerListings vous présente en détail les nouveaux November Nine des WSOP, finalistes de ce Main Event 2015. Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Qui est favori ?
Suivez le guide !


Position à la table :



Le jeu reprendra au niveau 35 avec des blindes de 200 000 / 400 000, antes 50 000.

McKeehen : 158 grosses blindes ; Stern : 74 grosses blindes ; Blumenfield : 55 grosses blindes ; Neuville : 53 grosses blindes ; Steinberg : 50 grosses blindes ; Cannuli : 31 grosses blindes ; Beckley : 29 grosses blindes; Chan : 16 grosses blindes ; Butteroni : 15 grosses blindes.

A voir aussi : L'évolution des tapis des November Nine lors du dernier jour

 

Joe McKeehen

USA2

Etats-Unis, 24 ans


- 63 100 000 jetons -


Originaire de :
North Wales, Pennsylvanie
Palmarès sélectif : 8 places payées WSOP dont une finale (2è), 1 place payée WPT.
Gains en tournois live : 1 995 070 $
Plus gros résultat :
820 863 $ (2è du Monster Stack des WSOP 2014).
Pseudo en ligne : dude904
Twitter : @dude904

Joe McKeehen
Joe McKeehen, le gros chip leader.

Joe McKeehen est de ces joueurs discrets, de ceux qui ne font pas de bruit mais savent tracer leur route jusqu'aux dernières encablures des tournois.

Le public français a d'ailleurs déjà pu apprendre à le connaître, puisque c'est McKeehan qui s'était incliné face à Hugo Pingray dans le tournoi du Monster Stack à 7832 joueurs l'an dernier.

McKeehen a appris à jouer au poker au moment du boum du poker en 2003, mais aura dû attendre ensuite d'avoir la majorité pour pourvoir jouer officiellement. Deux ans plus tard, il remportait son premier chèque à 6 chiffres, dans un tournoi annexe du PCA. Ce qui ne l'aura pas empêché d'ensuite poursuivre ses études en mathématiques.

Avec un chip lead très conséquent (plus de deux fois le total de son premier poursuivant), ce professionnel se positionne naturellement comme le gros favori, d'autant que l'Américain sait garder la tête froide, comme il le confiait à PokerListings la nuit dernière :

"C'est plutôt amusant. J'essaie juste de prendre du plaisir et de jouer de mon mieux. C'est à peu près tout de la manière dont il faut voir les choses. J'essaie de ne pas me laisser submerger par le moment."

Et McKeehen se définit également comme un bon lecteur de tells.

Autre chose que l'on sait moins : Joe McKeehen est un ancien champion du monde du jeu Risk (vainqueur de l'Annual Risk Classic Tournament en 2010) !
De quoi l'aider à prendre possession des jetons adverses restants ?

> L'interview exclusive de Joe McKeehen

 

Zvi Stern

ISR3

Israël, 36 ans


- 29 800 000 jetons -


Originaire de :
Herzilya
Palmarès sélectif : 1 place payée WSOP.
Gains en tournois live : 49 595 $
Plus gros résultat : 44 540 $ (34è High Roller à 25.000$ du PCA 2015).

 

Zvi Stern3
Zvi Stern, celui qui réfléchit beaucoup (trop).

Deuxième en jetons, l'Israélien Zvi Stern est sans doute l'un des joueurs les plus méconnus de cette table finale.

Vivant près de Tel-Aviv (à Ramat), il est pourtant de ces joueurs qui courent la planète pour jouer au poker.

D'apparence mystérieuse sous sa capuche, Stern pourrait aussi avoir pour technique de déstabilisation de prendre beaucoup de temps pour réfléchir, trop longtemps, de quoi irriter ses adversaires, ce que certains ne se sont pas privés de déjà exprimer.

Il espèrera en tout cas faire mieux que son dernier compatriote à avoir atteint cette table finale, Amir Lehavot, 3è en 2013.

 

Neil Blumenfield

USA3

Etats-Unis, 61 ans


- 22 000 000 jetons -


Originaire de :
San Francisco, Californie
Palmarès sélectif : 3 places payées WSOP.
Gains en tournois live : 130 468 $
Plus gros résultat : 38 453 $ (285è Main Event 2012).

 

Blumenfield
Neil Blumenfield, le vieux renard embusqué.

Petit à petit, l'oiseau fait son nid. Telle pourrait être la devise de Blumenfield. A moins que ce ne soit "pour vivre heureux vivons cachés", si l'on en juge aussi par son look.

Neil Blumenfield était en effet plutôt dans le bas du classement la majeure partie du Jour 7, même tombé à 3 millions de jetons, avant de peu à peu revenir dans la course grâce notamment à deux "double up". Au point d'entrer dans cette table finale troisième au chip count.

Joueur habitué du Reno Casino et du Heartland Poker Tour, l'autre doyen de la table finale avec Pierre Neuville possédait jusque là un palmarès modeste, même s'il avait tout de même remporté le premier championnat de l'état du Nevada en 2008.

Diplômé en sciences politiques de l'Université de Californie à Berkeley, Blumenfield travaille sur le marché des logiciels. Il est actuellement Directeur d'exploitation de la société Elastic Intelligence Inc.

> L'interview exclusive de Neil Blumenfield

 

Pierre Neuville

BEL2

Belgique, 72 ans


- 21 075 000 jetons -


Originaire de :
Knokke-Heist
Palmarès : 19 places payées WSOP dont une finale (2è), 14 places payées EPT dont trois finales (dont 2è Vilamoura 2009 et 2è Copenhague 2012).
Gains en tournois live : 2 174 187 $
Plus gros résultat : 385 041 $ (2è Event 24 des WSOP 2014).
Pseudo en ligne : Zoutechamp
Twitter : @pierre_neuville

 

Pierre Neuville
Pierre Neuville, le vétéran.

Doit-on encore présenter Pierre Neuville, l'un des joueurs belges les plus connus et les plus appréciés du circuit ?

Ancien vice-directeur d'une célèbre société de jeux de société après avoir conduit la sienne pendant 13 ans, Pierre Neuville a vécu une vie extrêmement riche, et qui l'aura emmené jusqu'en Chine, comme il aime souvent à le raconter.

Son palmarès est des plus conséquents, mais Pierre est pourtant toujours en quête de sa première victoire majeure. Celle-ci aura été très proche à plusieurs reprises, avec notamment deux 2è places sur l'EPT (au Portugal et au Danemark), et une aux WSOP l'an dernier dans une épreuve de No-Limit Hold'em 6-max à 5.000$.

Parmi ses faits d'arme, "Zoutechamp" est aussi célèbre pour s'être qualifié en ligne pour 23 EPT consécutifs, un record. D'où son autre surnom : le "serial qualifier" !
Il nous avait d'ailleurs fait l'honneur de publier une série d'articles de stratégie sur PokerListings.

En 2013, il avait en outre remporté le premier trophée des légendes du poker lors de la première édition des PokerListings Awards. Plus tôt cette année il avait aussi reçu le trophée pour l'ensemble d'une carrière aux European Poker Awards.

Cette table finale vient en tout cas récompenser également une belle partie tout du long : 16è au chip count à la fin du Jour 2 notamment, et même le siège de chip leader à la fin du Jour 5 !
Pas un hasard lorsque l'on sait que l'homme qui a commencé à jouer au poker en 1957 se prépare très sérieusement pour ses tournois.

Actuel deuxième au classement des joueurs belges ayant gagné le plus d'argent en tournois live derrière Davidi Kitai, il devra à présent gagner ou finir au pire 2è s'il voudra prendre la première place.

En attendant, Neuville peut s'enorgueillir d'être le plus vieux joueur à avoir atteint cette table finale des November Nine (le précédent record appartenait à Steve Gee, 57 ans en 2012). Et il compte bien ne pas en rester là - pour le plus grand plaisir de ses nombreux supporters :

"Le meilleur est toujours à venir, et il n'est jamais trop tard pour gagner. Merci beaucoup, mais je suis désolé de vous dire que ce n'est pas terminé."

> L'interview exclusive de Pierre Neuville

 

Max Steinberg

USA4

Etats-Unis, 27 ans


- 20 200 000 jetons -


Originaire de :
Washington, DC / Réside à : Oakland, Californie
Palmarès sélectif : 1 bracelet WSOP (2012), 10 places payées WSOP, dont trois finales et une victoire, 1 place payée WPT dont une finale (2è du Legends of Poker 2012), 1 place payée EPT.
Gains en tournois live : 1 936 457 $
Plus gros résultat : 440 238 $ (vainqueur de l'Event 33 des WSOP 2012).
Twitter : @MaxJSteinberg
 

Max Steinberg 2015 WSOP Main Event Day 6
Max Steinberg, le BCBG.

Le Main Event, Max Steinberg ça le connaît déjà un peu.
En effet, l'Américain était chip leader à la fin des Jours 3 et 4 en 2013. Et il s'était même rendu célèbre pour avoir éliminé Phil Ivey, auteur d'un "hero call" manqué.
Mais Steinberg avait finalement terminé 131è, pour 50.752$.

C'est cependant loin d'être sa seule performance, puisqu'il est détenteur d'un bracelet (le seul de cette table finale) glané en 2012, dans une épreuve de No-Limit Hold'em à 1.000$ et 2795 joueurs.

Steinberg a commencé à jouer au poker en ligne, avec son frère jumeau lorsqu'il avait 17 ans. Et à l'époque son compte était même tombé à 6$.

C'est d'ailleurs en ligne qu'il a remporté son siège pour le Main Event, mais sur un site de Fantasy Sports (DraftKings, également sponsor des WSOP) dont il se fait également la spécialité.

Il devrait être en tout cas l'un des joueurs les plus solides psychologiquement, de par son expérience et l'une des autres cordes à son arc : la méditation. Il a en effet grandi au sein d'une communauté pratiquant la méditation transcendantale.

> L'interview exclusive de Max Steinberg


Thomas Cannuli

USA5

Etats-Unis, 23 ans


- 12 250 000 jetons -


Originaire de :
Cape May, New Jersey
Palmarès sélectif : 2 places payée WSOP.
Gains en tournois live : 52 235 $
Plus gros résultat : 18 406 $ (691è du Main Event 2014).

 

Thomas Cannuli 2015 WSOP Main Event Day 7
Thomas Cannuli, le jeune intrépide.

Quand vous avez Antonio Esfandiari de votre côté, il est déjà moins surprenant de vous voir atteindre une table finale telle que celle du Main Event.

Les joueurs Jeff Gross, Brian Rast et Sorel Mizzi étaient aussi trois autres fameux supporters de Cannuli dans les tribunes, de quoi penser que certains de ses hommes ont des parts dans leur confrère finaliste.

L'an dernier, le jeune Américain avait pris un gros départ, 4è lors du Jour 2, mais n'avait terminé que 691è à l'arrivée.

Principalement joueur de cash games, Thomas Cannuli est confiant à propos de ses chances de victoire :

"J'ai une grande confiance en moi. Je n'ai jamais été sous le feu des projecteurs et c'est pour ça que les gens ne me connaissent pas. Mais c'est la seule raison pour laquelle vous n'avez pas entendu parler de moi."

Rien que ça !

Un léger problème se posera cependant à lui : il aura le chip leader McKeehan juste à sa gauche.

> L'interview exclusive de Thomas Cannuli

 

Joshua Beckley

USA6

Etats-Unis, 24 ans


- 11 800 000 jetons -


Originaire de :
Marlton, New Jersey.
Palmarès sélectif : 4 places payées WSOP.
Gains en tournois live : 219 526 $
Plus gros résultat : 98 348 $ (vainqueur du Big Stax à 1.600$ du Parx Casino de Bensalem en 2014).
Pseudo en ligne : asdf26
Twitter : @Joshua1Beckley

 

Josh Beckley 2
Joshua Beckley, le petit nouveau.

Professionnel depuis moins d'un an, Joshua Beckley fait partie des joueurs aux plus petits palmarès de cette table finale, voire les moins expérimentés.

Lui qui joue en ligne sur des sites du New Jersey devra parvenir à ne pas se griser à la vue des sommes à présent en jeu, et éviter d'être impressionné.

Joshua pourrait cependant en surprendre plus d'un dans un futur proche, puisque cette table finale est sa cinquième place payée cet été pour ses premières World Series. Une déjà très belle performance.

En dépit d'un talent certain, avec l'un des plus petits tapis, Beckley reste malgré tout l'un des outsiders de cette table finale.

> L'interview exclusive de Joshua Beckley


Patrick Chan

USA7

Etats-Unis, 26 ans


- 6 225 000 jetons -


Originaire de :
Brooklyn, NY
Palmarès sélectif : 4 places payées WSOP, 1 place payée WPT.
Gains en tournois live : 524 263 $
Plus gros résultat : 131 895 $ (3è / 644 d'un tournoi de NLHE à 2.700$ au Borgata d'Atlantic City).
Twitter : @pchanpoker

Patrick Chan 2015 WSOP Main Event Day 7
Patrick Chan, l'outsider à surveiller.

Voici un autre joueur à avoir commencé à jouer au poker il n'y a pas si longtemps, en ligne pour être exact avant le Black Friday.
Depuis il s'est plutôt attaché à jouer en live, à la fois dans les cash games et tournois.

Chan possède déjà une bonne expérience des tables finales, ayant notamment terminé 3è du Borgata Winter Poker Open en 2012, au sortir de l'une des tables finales les plus relevées de ce tournoi (Brock Parker, Scott Baumstein, Vinny Pahuja, Michael Esposito, Matt Stout ou encore Ravi Raghavan y étaient présents pour n'en citer que quelques-uns).

S'il parvient à remonter son tapis, nul doute qu'il faudra surveiller cet homme-là. Et ce n'est pas une tâche impossible, lorsqu'on se souvient que Martin Jacobson occupait cette même 7è place des November Nine avant d'aller chercher son titre l'an dernier.

> L'interview exclusive de Patrick Chan


Federico Butteroni

ITA2

Italie, 25 ans


- 6 200 000 jetons -


Originaire de :
Rome.
Palmarès sélectif : 2 places payées WSOP.
Gains en tournois live : 103 006 $
Plus gros résultat : 45 633 $ (20è du Monster Stack cette année).

 

Federico Butteroni3
Federico Butteroni, l'armada italienne.

Federico Butteroni sera le premier joueur italien en table finale des November Nine depuis Filippo Candio en 2010, qui avait terminé 4è).

Il avait pourtant entamé le Jour 7 parmi les plus petits tapis, mais sera parvenu à survivre jusqu'au cap fatidique des 9 joueurs restants.

Une performance qui vient conclure un bel été pour l'Italien, déjà auteur d'une 20è place dans le Monster Stack il y a quelques semaines.

Etonnamment, c'est surtout en Australie, au Crown Casino de Perth que le Romain se sent presque le mieux chez lui, y ayant enregistré 4 résultats dans des tournois locaux.

Butteroni risque en revanche de ne pas faire démentir les clichés sur nos amis transalpins, en s'étant montré l'un des joueurs les plus bruyants et agités - on l'aura en effet souvent entendu crier sur des pots gagnés, et vu courir vers ses amis dans l'assistance dans de grandes effusions pour fêter ces victoires.

On ose ainsi imaginer ce qu'il en sera si celles-ci sont suivies d'une encore plus grande.

> L'interview exclusive de Federico Butteroni

 

Rendez-vous le 8 novembre (aux Etats-Unis, soit dans la nuit du 8 au 9 pour nous européens) pour le début de cette table finale 2015, cette année pour la première fois prévue sur trois jours. Elle sera retransmise sur la chaîne ESPN.

L'échelle des gains restante :

Vainqueur : 7 680 021 $
2ème : 4 469 171 $
3ème : 3 397 103 $
4ème : 2 614 558 $
5ème : 1 910 971 $
6ème : 1 426 072 $
7ème : 1 203 193 $
8ème : 1 097 009 $
9ème : 1 001 020 $


>
Retrouvez le classement sélectif et plus d'infos sur notre page du Main Event.
> A voir aussi : L'intégralité des résultats des WSOP 2015

 

https://twitter.com/SylvainLoosli

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire