Shark out of Water, la critique

shark out of water

Sorti en DVD fin 2009, Shark out of water avait fait le buzz grâce à la présence de Phil Hellmuth en guest star. Mais que vaut au juste ce court-métrage ?

Shark out of water nous emmène la rencontre de deux amis joueurs de poker, Abe et Bobby, le premier jeune père de famille et le second désemparé par la malchance que lui infligent les cartes.

« Les requins hors de l'eau sont vulnérables » pourrait être l'une des métaphores de l'histoire qui s'attache avant tout à la dimension psychologique du jeu, et l'engrenage qui peut rapidement fragiliser les hommes en dehors des tables.
Peine perdue pour celles et ceux qui auraient espéré de l'action hollywoodienne, le poker ne tient finalement qu'une petite place au début de l'histoire. Presque un regret tant l'introduction retranscrit bien l'univers des joueurs, au point que l'on s'attend à voir surgir Matt Damon ou Edward Norton à tout moment dans ce qui ressemble dans ses premières minutes à une suite du célèbre film Les Joueurs.

La qualité technique est en tous les cas au rendez-vous. Les acteurs jouent juste, mais surtout la réalisation (particulièrement lors de la partie de poker du début) est digne des plus grandes productions, avec des effets n'étant pas sans rappeler un certain Snatch de Guy Ritchie.

shark out of water
Phil Hellmuth aura-t-il la peau de notre héros ?
La cerise sur le gâteau se trouvera être les apparitions de Brad Booth et surtout de Phil Hellmuth lors d'une des parties disputées par le personnage principal.

Shark out of water est ainsi en quelque sorte la preuve que le potentiel et la matière pour refaire un "Rounders" (Les Joueurs) sont bien présents.

Court-métrage oblige, les 18 minutes passent en un éclair, et c'est presque à une bande-annonce que l'on a l'impression d'assister. La déception peut il est vrai naître d'une attente trop forte au niveau du jeu en lui-même, alors que Shark out of water se veut donc avant tout une histoire en dehors des tables, un regard intelligent sur les à-côtés pas toujours reluisants de la vie des "rounders", ces joueurs à la petite semaine écumant parties privées et casinos.

« Les scénarios avec des quinte flush battant des carrés sont tellement irréalistes qu'ils n'ont pas leur place ».

Le réalisateur-producteur Juan Riedinger confirme qu'il n'a justement pas voulu faire un court à grand spectacle : « Le film nous plonge dans la vie de deux jeunes hommes luttant pour combattre leur addiction au jeu de poker. Il explore les deux facettes du jeu si souvent oubliée dans les films, le bonheur et la tristesse. J'ai senti que la demande pour une bonne histoire autour du poker était grande par rapport à ce qu'il existait, alors j'ai voulu m'y lancer. (...)
Je suis vraiment fatigué de voir des quintes flush battant des carrés dans les films sur le poker
(n'est-ce pas monsieur James Bond NDLR). C'est un scénario tellement irréaliste, qu'il n'a pas la place dans un film qui veut traiter le poker au sérieux. »

Les Bonus présents sur le DVD (desquels notre exemplaire presse était malheureusement dépourvu) apporteront sans nul doute un complément intéressant à l'expérience. Sont au programme : la bande-annonce cinéma, une vidéo sur les coulisses, le commentaire du réalisateur/producteur, des scènes coupées ou étendues, une galerie de photos, et les auditions des acteurs.

Le DVD de Shark out of Water est disponible sur sharkoutofwater.com au prix de 9,95$.


Shark out of Water (2008)
Made in the shade Productions / Strangeways Produc tions.
- Un film réalisé et produit par Juan Riedinger (aperçu en tant qu'acteur dans Alien vs Predator Requiem, Le jour où la terre s'arrêta, ou dans quelques séries telles que Smallville ou Supernatural).
- Avec Matty Finochio et Artine Brown.

Son : Anglais 5.1
Image format Cinéma

Nominations : Prix du meilleur court-métrage dramatique, de la meilleure direction, de la meilleure interprétation, et de la meilleure musique aux Leo Awards 2009.
Sélection officielle 2009 au Festival du Court-métrage de Miami , au Festival International du Film d'Edmonton, au Festival du Film de Tacoma, au Festival du Film Indépendant de Mississauga, et au Festival du Film de Nevada City.

La bande-annonce :


Derniers Blog Posts »