Stratégie de base du No-Limit Hold'em

Phil Hellmuth
Phil Hellmuth a lui aussi commencé par apprendre les bases.

Quelle est la stratégie de base du No-Limit Texas Hold'em ? Retrouvez quelques conseils principaux et les erreurs courantes à éviter en bref.



Introduction : Les ajustements du Limit au No-Limit

Les plus grandes différences entre le No-Limit Texas Hold'em et le Limit Texas Hold'em impliquent la position et la valeur de la main.

La position est beaucoup plus importante en No-Limit car les décisions que vous prenez auront davantage d'impact sur votre pile de jetons. Si vous parvenez à piéger quelqu'un en No-Limit en utilisant votre position, vous pourrez remporter l'ensemble de ses jetons, contrairement au Limit où vous ne pourrez récupérer qu'une portion limitée de son tapis.

Les gros connecteurs comme AK, AQ et KQ perdent en valeur lorsque vous jouez en No-Limit car vous êtes plus susceptible de remporter de petits pots mais aussi de perdre des pots conséquents avec ce type de mains. De la même façon, toutes les paires gagnent en valeur en No-Limit car vous pouvez doubler votre tapis aux dépens de votre adversaire quand vous touchez un brelan.
Les grosses paires, comme AA et KK ont également plus de valeur lorsque vous jouez en No-Limit car elles offrent là aussi la possibilité de piéger quelqu'un tout en lui faisant parier tous ses jetons.

Au No-Limit, il est important de connaître la quantité d'argent dont vous et vos adversaires disposez sur la table, car les différences de tapis influencent énormément la façon de jouer. Voici quelques exemples :


  1. Vous avez 500$ et votre adversaire a 25$, les blinds sont de 2$-4$. Vous êtes le surblindeur avec J-10 assortis et votre adversaire va à tapis en première position (une position appelée "under the gun" , soit la première personne à parler). Tous les autres joueurs se couchent.
    Voilà clairement une situation dans laquelle vous devriez vous coucher car vous avez certainement la plus mauvaise main, et risquer de parier 21$ supplémentaires dans le but de gagner les 25 derniers dollars de votre adversaire n'est pas une tactique très rentable.
    Si votre adversaire possèdait également 500$, alors le fait de payer pourrait être acceptable car vous avez une chance de remporter 500$ en risquant 21$ supplémentaires. Le choix de suivre ou non dépend aussi de la façon de jouer de votre adversaire après le flop.

  2. Vous avez 1000$ et votre adversaire possède également 1000$, les blinds sont de 2$-4$. Vous avez une paire de dames (QQ) et misez 20$. Votre adversaire, qui joue après vous, va maintenant à tapis avec ses 1000$.
    Ici Vous devriez vous coucher sauf si vous savez que votre adversaire n'a pas AA ou KK. Si votre adversaire fait la même chose avec seulement 60$ devant lui, vous devriez suivre sur son tapis en espérant qu'il n'ait pas AA ou KK.


Les bons conseils du No-limit Texas Hold'em


  1. Ne pas jouer trop de mains de départ : Dans une partie de NL 2$-4$ standard, vous devriez voir 20 à 30% des flops. Cela veut dire qu'il vous faudra jeter A-J en première position, K-10 en milieu de parole et Q-10 en fin de parole.
  2. Choix de la table : Jouez uniquement à des tables où vous avez l'avantage. Il faut donc qu'il y ait quelques joueurs faibles à la table où vous vous asseyez.
  3. "Jouer les joueurs" : Veillez à évaluer rapidement vos adversaires : qui joue des mains inférieures, qui se couche en cas de jeu agressif, qui mise sur les tirages, qui suit les grosses mises avec des mains faibles et sur les tirages, qui peut être bluffé, qui bluffe, etc.
  4. Attaquer ou se retirer : Se coucher ou miser/relancer (si les probabilités sont avec vous). Vous devriez éviter de suivre, sauf si vous avez une bonne raison de le faire (comme vouloir piéger un adversaire).
  5. Respecter les grosses mises et les relances : Ceci est particulièrement vrai à la turn et à la river car la plupart des joueurs ne bluffent pas à ce stade.


Les erreurs courantes au No-Limit Texas Hold'em


  1. Ne pas se coucher avec une main convenable lorsque l'on est battu et, par conséquent, perdre tout son tapis sur une seule main.
  2. Suivre avec peu de jetons derrière.
  3. Jouer trop de mains de départ.
  4. Ne pas relancer pré-flop avec des mains de qualité (en ne mettant pas assez la pression sur les payeurs ayant des mains à tirage), et trop les relancer une fois que le flop a été distribué.
  5. Sur/sous-miser dans le pot (gros risque avec une main qui se révélera faible / opération n'apportant aucune protection).

A voir aussi :


    Stratégie de base pré-flop


    1. La plupart du temps, vous devriez relancer/sur-relancer lorsque vous avez les meilleures paires (AA-QQ) et les meilleurs connecteurs (AK, AQ), afin de faire payer les joueurs ayant des paires et des connecteurs plus faibles et cherchant à aller voir des flops contre vous. Souvenez-vous qu'ils auront souvent l'occasion de doubler leur tapis à votre détriment s'ils tirent une main intéressante.
    2. Accrochez-vous aux meilleures mains avant tout. Poursuivre le jeu avec des "secondes meilleures" mains vous coûtera cher au No-Limit.
    3. Maintenez la plupart des relances entre 70% et 100% de la mise précédente (il faut dans ce cas 3 fois la grossse blinde pour égaliser 80% de la mise du pot), afin d'économiser de l'argent lorsque vous êtes relancé à nouveau ou suivi par des joueurs ayant des mains très fortes. Si des joueurs suivent la grosse blinde avant vous, relancez d'environ 4 à 6 fois la grosse blinde.
    4. Respectez les bons joueurs qui ne jouent pas beaucoup de mains (par exemple, vous devriez jeter AQ si un joueur fort relance en premier de parole).
    5. Lorsque des joueurs très faibles se sont engagés dans le pot, n'hésitez pas à suivre et à voir le flop avec eux.

     

      Ces conseils ne sont que quelques recommandations de base et en bref, mais nous vous invitons chaudement à consulter et lire les autres articles de notre section Stratégie !