Le Top des footballeurs qui jouent au poker

Vikash Dhorasoo
Vikash Dhorasoo, l'un des ex-footballeurs ayant le mieux réussi dans le poker.

PokerListings vous propose aujourd'hui de découvrir les meilleurs ex-footballeurs reconvertis dans le poker.

(dernier ajout : mars 2016)

 

 

Vikash Dhorasoo

36 ans, né à Harfleur - milieu de terrain

Le footballeur :
- 18 sélections A, 1 but - 351 matchs de Ligue 1, 16 buts - 50 matchs de Coupe d'Europe

- Finaliste de la Coupe du Monde 2006, Champion de France 2003 et 2004, Vainqueur de la Coupe de France 2006, Champion du Monde militaire 2005.
- Clubs : Le Havre, Lyon, Bordeaux, Milan AC, Paris SG, Livourne

Le joueur de poker :
- 269 916 $ de gains en tournois

- 15ème sur 645 de l'EPT de Deauville 2009 ; 3ème sur 138 du Grand Prix de Paris 2009 (208 888 $)

Vikash Dhorasoo a tout de l'exemple d'une reconversion réussie. Ce ne sont pourtant pas les voies qui ont manqué à l'ancien international originaire de Harfleur et formé au Havre. Entre quelques incursions dans le journalisme ou la politique, c'est finalement dans le poker que "vishnu24" (en référence à ses origines indo-mauriciennes) aura réussi à se refaire un nom ; et ce même si un projet de reprise de la présidence de son club du Havre est venu alimenter l'actualité en 2009 (il est aujourd'hui président du club de banlieue parisienne de Sannois Saint-Gratien depuis juillet).

Ayant parfois connu des problèmes relationnels avec ses entraîneurs ou coéquipiers, Vikash n'aura en tout cas connu aucun mal à se fondre dans sa nouvelle équipe, celle de poker de la Team Winamax.
Ses résultats tant en live qu'en ligne (victoire dans le Sunday 500 de PokerStars pour 69 410 $ et 11ème du Main Event des WCOOP à plus de 2000 joueurs sur la même salle pour 75 040 $) sont rapidement venus prouver que le talent du français s'exerçait également cartes en mains.


Jean-Philippe Rohr

47 ans, né à Metz - milieu de terrain

Le footballeur :
- 1 sélection  - 237 matchs de championnat, 19 buts
- Champion de France 1988, Vainqueur de la Coupe de France 1984, Médaillé d'or Olympique 1984
- Clubs : Metz, Nice, Monaco

jean-philippe rohr
Jean-Philippe Rohr, ex-messin et monégasque.

Le joueur de poker :
- 359 962 $ de gains en tournois
- 6ème sur 480 de la Finale du Partouche Poker Tour 2008, 33ème sur 522 en 2009 ; 10ème sur 335 des Master Classics d'Amsterdam 2008, 3ème sur 216 d'un side event du WPT Marrakech 2009.

Le natif de Metz a fait partie de la génération dorée des grenats (Thys, Hinschberger, ...) et de l'équipe messine rentrée dans l'histoire de la Coupe d'Europe en ayant battu le grand FC Barcelone 1-4 au Camp Nou après s'être inclinée 2-4 au match aller lors de la Coupe des Coupes 1984.
Bien qu'écourtée par une blessure à l'âge de 31 ans, la carrière du milieu offensif aura été riche avec un titre de champion remporté sous le maillot de Monaco, ainsi qu'une médaille d'or avec l'Equipe de France aux Jeux Olympiques en 1984.

Joueur de backgammon accompli (champion de France 1999 et 2005 et vainqueur de plusieurs Open), Rohr s'est aujourd'hui reconverti avec succès dans le poker. Parmi ses résultats majeurs on notera une belle 116ème place (sur 1136 joueurs) à l'EPT PokerStars Poker Caribbean Adventure 2008 remporté par Elky, ou encore la même année une 10ème place aux Master Classics d'Amsterdam... remportés par Jan Sorensen.


Tomas Brolin

39 ans, né à Hudiksvall (Suède)  - milieu de terrain / attaquant

Le footballeur :
- 47 sélections, 26 buts  - 280 matchs de championnat, 54 buts
- Vainqueur de la Coupe des Vainqueurs de Coupe 1993, de la Supercoupe 1993, de la coupe de l'UEFA 1995 ; vainqueur de la Coupe d'Italie 1992 ; Demi-finaliste et co-meilleur buteur d'Euro 92 ; Médaillé de bronze de la Coupe du Monde 1994.
- Clubs : Näsvikens IK, GIF Sundsvall, IFK Norrköping, Parme AC, Leeds United, FC Zurich, Crystal Palace, Hudiskvalls ABK.

Tomas Brolin
Le suédois Tomas Brolin, ex-parmesan.

Le joueur de poker :
- 78 665 $ de gains en tournois
- 23ème sur 555 de l'EPT de Prague 2007 ; 38ème sur 842 de l'EPT de Monte Carlo 2008.

Après des débuts professionnels à l'âge de 14 ans, Tomas Brolin fut l'un des meilleurs joueurs mondiaux du milieu des années 90. Son association avec Kennet Andersson aura notamment conduit l'équipe de Suède à la 3ème place à la Coupe du Monde 94 aux Etats-Unis, défaite 1-0 par le Brésil futur champion de l'épreuve.
Per Tomas Brolin aura également connu une belle carrière en club, notamment sous le maillot de l'équipe de Parme avec laquelle il aura remporté la Coupe de l'UEFA, avant qu'il ne se brise la jambe lors d'un match de qualification pour l'Euro 96 face à la Hongrie. Le début de la fin.

Depuis 2006 l'ancien milieu de terrain au visage poupon (et aujourd'hui bouffi il faut bien le dire) peut être aperçu aux tables de poker des grands tournois live. Deux jolies places payées lors de deux EPT PokerStars en 2007 et 2008 sont venues laisser augurer de bons espoirs en la matière.


Tony Cascarino

47 ans, né à Saint-Paul's Cray (Angleterre)  - attaquant

Le footballeur :
- 88 sélections (Irlande), 19 buts  - 650 matchs, 255 buts
- Champion de Ligue 2 en 1995 ; Meilleur buteur de Ligue 2 en 1995 et 1996
- Clubs : Gillingham FC, Millwall, Aston Villa, Celtic Glasgow, Chelsea, Marseille, Nancy, Red Star

Anthony Cascarino
L'irlandais Tony Cascarino, ex-marseillais.

Le joueur de poker :
- 264 829 $ de gains en tournois
- 14ème sur 392 de l'EPT de Londres 2007 ; vainqueur devant 175 joueurs de la 7ème manche du Grosvenor UK Poker Tour 2008

Né de mère irlandaise qui lui avouera plus tard avoir été adoptée (ce qui aura fait dire à Cascarino qu'il était un faux irlandais et qu'il n'aurait jamais dû jouer pour la sélection au maillot vert), la vie de l'ancienne gloire de l'OM est à cette image en n'ayant pas toujours été rose...

Coiffeur, maçon et joueur de division d'honneur, ce n'est que sur le tard que le buteur embrasse une prolifique et longue carrière professionnelle.
Elle ne se stoppera qu'à la quarantaine, avant que plusieurs affaires ne viennent jeter le trouble sur sa sortie (aveu de dopage sous le maillot marseillais, affaire de mœurs avec sa deuxième femme qui lui aura valu une arrestation). A noter qu'un de ses fils se prénomme Teddy, en hommage... à Teddy Sheringham, son ancien coéquipier à Milwall.

Aux tables de poker Tony Cascarino aura pu être vu du côté du Celebrity Poker Club, émission de la télévision britannique. Plusieurs beaux résultats sur le territoire anglais (dont une 14ème à l'EPT PokerStars de Londres il y a deux ans) seront également venus apporter quelques meilleures notes post-retraite.


Jan Sorensen

49 ans, né au Danemark

Le footballeur :
- Club : Odense BK

Jan Sorensen
Le danois Jan Sorensen.

Le joueur de poker :
- 2 077 529 $ de gains en tournois
- 2 bracelets WSOP (Pot Limit Omaha 2500 $ en 2002, 7-Stud 5000 $ en 2005), 13 places payées WSOP depuis 1995 dont 3 en 2009, et une 182ème place dans le Main Event 2004 ; 2 places payées WPT dont une 5ème place à Festa al Lago en 2005 ; vainqueur des Master Classics of Poker d'Amsterdam en 2008 (264 joueurs), 3ème en 2005 ; 13ème de l'EPT de Copenhague 2008.

Si la carrière footballistique de Jan Sorensen (né Hansen, ça ne s'invente pas) aura été bien plus anonyme que ses congénères (et écourtée à l'âge de 30 ans par une blessure au genou), celle de joueur de poker se classe au niveau des tous meilleurs joueurs mondiaux.

Représentant du Danemark dans la Poker Nation Cup, ce spécialiste du 7-Stud affiche en effet un incroyable palmarès couronné par deux bracelets des World Series of Poker.


Teddy Sheringham

43 ans, né Highams Park (Angleterre)  - attaquant

Le footballeur :
- 51 sélections, 11 buts  - 898 matchs, 354 buts
- Vainqueur de la Coupe des Clubs Champions et de la Coupe Intercontinentale (1999), Champion d'Angleterre (1999, 2000, 2001), vainqueur de la Coupe d'Angleterre (1999) ; Meilleur buteur de Premier League (1993).
- Clubs : Djugarden, Milwall, Aldershot Town, Djugardens IF, Nottingham Forest, Tottenham, Manchester United, Portsmouth, West Ham, Colchester United

Teddy Sheringham
L'anglais Teddy Sheringham, ex-mancunien.

Le joueur de poker :
- 112 435 $ de gains en tournois
- 14ème sur 334 du Main Event des WSOP Europe 2009 ; 49ème sur 730 de l'EPT de Londres 2009

Prolifique attaquant parfois cantonné au rôle de joker, Teddy Sheringham est définitivement rentré dans l'histoire du football anglais lors de la finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions (ancêtre de la Champions League) 1999. Entré en jeu durant le temps additionnel alors que son équipe de Manchester United était menée 1-0 par le Bayern Munich d'Oliver Kahn, le buteur allait en un éclair inscrire un but et adresser une passe décisive à "super-sub" Solksjaer pour la victoire sur le fil des Red Devils !
Faisant partie de la lignée des joueurs britanniques à avoir joué jusqu'à un âge très avancé (42 ans), Teddy Sheringham espère maintenant que son fils Charlie, 21 ans et évoluant en 6ème division, prendra la relève.

D'ici là l'ancien international anglais a repris la compétition du côté des tables de poker depuis 2005. Mais c'est cette année que l'homme aura commencé à faire parler de lui sur le circuit, avec deux excellents résultats du côté des WSOP Europe et de l'EPT PokerStars disputés dans la capitale londonienne.
A noter également une belle 2ème place sur 40 joueurs lors du tournoi caritatif Ante Up for Africa (battu par Isabelle Mercier) qui laisse entrevoir un nouvel avenir doré du côté du poker et du Texas Hold'em pour l'ancien canonnier.

-----

Gerard Piqué, John Carew : 2 footballeurs prennent la porte du Main Event

(11/07/13)

Gerard Pique jouant au poker2
Piqué pense peut-être déjà au prochain Clásico... ou à Shakira.

Les footballeurs internationaux Gerard Piqué (FC Barcelone) et John Carew (sans club) ont trouvé la sortie lors du Day 2C du Main Event des WSOP 2013.

Les deux joueurs espéraient bien réussir leur première place payée dans les World Series of Poker, même si la route était encore longue.

Gerard Piqué, qui a récemment disputé la Coupe des Confédérations au Brésil avec l'équipe d'Espagne (battue en finale par le pays organisateur), possède déjà quelque expérience dans le poker, avec à son actif notamment une place payée lors d'un event de l'EPT Barcelone en 2011. Il avait terminé 3ème d'un tournoi de 6-Max turbo à 5000$ pour 40 950 € (tournoi alors remporté par le gallois Roberto Romanello).

A Las Vegas, Piqué est passé relativement incognito à la table, casquette des New York Yankees vissée sur la tête et avec un volumineux casque, bien que quelque médias ont fini par s'intéresser à son cas.

IMG3036
John Carew

Cascarino qualifié

L'autre star du ballon rond qui espérait bien se faire remarquer cartes en mains était le norvégien John Carew, 91 sélections nationales, notamment passé par le championnat de France.

Moins expérimenté au poker, Carew participait là au Main Event grâce au site de poker en ligne norvégien ComeOn! Norge.

Les deux joueurs ont donc encore du chemin pour concurrencer le retraité anglais Teddy Sheringham, ayant un certain nombre de places payées en tournois officiels à son palmarès, dont une 14ème place dans le Main Event des WSOP Europe 2009, une 5ème place à l'EPT Vilamoura en 2010, et un cash (388ème) dans le Main Event l'an dernier.

On attend maintenant de voir Ronaldo à l'oeuvre, lui qui a récemment signé chez PokerStars.

Le dernier "footeux" en course dans ce Main Event est donc l'irlandais Tony Cascarino, 1401ème / 1753 qualifiés pour le Day 3 qui débute ce soir.

La suite de ce Main Event est toujours à suivre sur notre page du tournoi, et dans notre rubrique news.

En attendant, voici quelques photos de Gerard et John en action sans short et sans crampons :

Gerard PiqueGerard PiquéGerard PiqueJohn CarewJohn CarewJohn CarewJohn Carew

-----

Pour Ronaldo et Shevchenko, le poker c'est du sérieux

(18/11/13)

Shevchenko Andrei
Andreï Chevtchenko

On pourrait penser que pour quelqu'un qui a évolué au plus haut niveau du football, s'amuser avec des cartes et des jetons autour d'une table de poker serait un jeu d'enfants.

Et pourtant, si l'on en croit ce que disent les deux légendes du football Ronaldo et Andreï Chevtchenko, c'est loin d'être le cas.

Deux des sportifs (aux côtés du tennisman Rafael Nadal et de l'ancien skieur Alberto Tomba) à avoir disputé le tournoi caritatif à 100 000€ organisé lors de l'EPT Prague, "Sheva" et Ronaldo sont loin de prendre le poker à la légère.

D'ailleurs l'Ukrainien refuse même de jouer pour de l'argent.

Artur Kurvits, notre confrère de PokerListings Russie, a pu rencontrer les deux ex-footballeurs après le tournoi, et a pu évoquer avec eux leur passage du gazon au tapis vert. Pour plus d'informations sur le tournoi caritatif et la belle victoire de Rafael Nadal, cliquez ici.


Andreï, peux-tu nous parler un peu du tournoi ?

Je me suis bien amusé. D'abord parce que c'était un tournoi caritatif auquel participaient d'autres sportifs de haut niveau, et puis parce que c'est toujours extraordinaire de jouer contre Daniel Negreanu.

Plus extraordinaire que de jouer contre Nadal ou Ronaldo ?

Honnêtement, je trouve qu'on a vraiment vu du beau jeu aujourd'hui et que la partie était très intéressante. Parfois, on avait presque l'impression d'être (presque) de « vrais professionnels ».

Est-ce que tu te sens plus à l'aise à la table de poker ou toujours sur un terrain de foot ?

Au football, je suis dans mon élément. C'est quelque chose que je pratique depuis que je suis tout petit et que je comprends. J'ai beaucoup d'expérience. Au poker, c'est l'inverse. Je viens juste de commencer et je ne joue que pour m'amuser, jamais pour de l'argent.

shevchenko
Sheva : plutôt futur entraîneur que joueur de poker pro.
 

Pourquoi cela ?

C'est une question de principe. J'aime y jouer avec mes amis, mais je refuse de jouer de l'argent. C'est très important pour moi, même si j'ai quelques amis joueurs (comme Eugene Katchalov) qui m'aident à progresser.

C'est pour ça que tu ne participes pas au Main Event ?

Non,  je ne jouerai pas pour de l'argent. J'aime jouer, mais jouer pour de l'argent ne fait pas partie de mes projets.

Pas de carrière dans le poker en vue, alors.

Pas pour l'instant, non.

Tu es une superstar du foot. Quels sont tes projets ?

Je viens de passer mes diplômes d’entraîneur, donc la prochaine étape est d'obtenir ma licence professionnelle. L'année prochaine si tout va bien.

C'est une procédure assez longue, mais d'ici là je vais pouvoir passer du temps avec ma famille et mes amis.

Nous sommes obligés de te parler un peu du tout récent match de barrages entre la France et l'Ukraine. Qu'est-ce qu'il s'est passé à Paris ?

On n'a pas eu de chance, mais il faut avouer que l'Équipe de France a fait une très grosse performance à domicile. C'est difficile de vraiment analyser le match ou d'accuser quelqu'un. C'est juste qu'ils ont trop bien joué.

...

Nous avons également eu la chance de parler avec l'icône du foot brésilien Ronaldo à l'occasion d'une conférence de presse.

Comment s'est passé ce tournoi ?

Je pense que je jouais très bien contre Rafa, j'étais solide. Mais j'ai été très impressionné par Daniel Negreanu.

Contrairement au football, le poker est mixte. Est-ce que c'était différent de jouer avec Fatima Moreira de Melo ?

ronaldo2
"Le poker est définitivement quelque chose de plus difficile pour moi."

Pas du tout. Le poker est une discipline vraiment universelle et je serais ravi de voir plus de femmes y jouer à tous les niveaux.

Tu as participé à plusieurs tournois de poker. C'est plus difficile que le football ?

Pour moi, le poker est beaucoup plus difficile. Oui, le football est plus physique, plus dynamique, mais au poker il faut toujours être concentré à 100% et analyser tout ce qu'il se passe.

Et puis le problème c'est que j'aime le numéro 9 parce que c'était mon numéro quand je jouais au football, mais au poker ces 9 ne m'apportent pas grand chose...

Est-ce que tu aimes bluffer ? Est-ce que tu en as joué ici ?

Oui. J'aime gagner et parfois j'arrive à le faire sans avoir de bonnes cartes.

-----

Andy Cole & Danny Mills : Deux nouveaux footballeurs à la table de poker

(07/03/16)

Danny Mills
Danny Mills

Le 888Poker Live qui vient de s'achever à Londres aura vu les grands débuts au poker de deux jeunes retraités du ballon rond, et anciennes gloires de Premier League : Andy Cole et Danny Mills.

Bien qu'ils portaient le logo bleu de 888 dans ce festival organisé au Aspers Casino de la capitale anglaise, Cole et Mills faisaient figure de débutants a comparé des pros Sofia Lövgren et Dominik Nitsche, ou même de la toute nouvelle ambassadrice de la salle, Kara Scott (qui a d'ailleurs terminé 3è du tournoi principal NDLR).

Bien sûr les anciens attaquant Andy Cole (Manchester United) et défenseur Andy Mills (Leeds United, Manchester City) ont déjà joué devant des millions de personnes, notamment sous le maillot de leur équipe nationale. Mais cela ne veut pas dire que 8 autres joueurs les scrutant à la table de poker ne les rend pas nerveux.

PokerListings a rencontré les deux hommes à l'occasion de cet évènement et de leur participation, notamment pour en savoir plus sur leurs nouvelles aspirations en termes de poker.


Andy Cole :
Je suis plutôt un novice en matière de poker. Il faut demander à 888 pourquoi ils m'ont choisi. Mais c'est un nouveau challenge, et dans la vie beaucoup de choses arrivent de manière inattendue.

J'ai regardé jouer mes coéquipiers pendant de nombreuses années quand j'étais encore dans le foot, mais en ce qui me concerne je ne jouais pas. Maintenant ça va donc changer.

Danny Mills : Tout le monde sait que pas mal d'anciens sportifs aiment jouer par-ci par-là. Ca donne un peu d'excitation, ça te maintient un peu sous pression.

Danny Mills tounoi poker 888
Mills : "Pour moi le poker est avant tout histoire de s'amuser."

C'est aussi une bonne expérience sociale, particulièrement quand tu es dans un vrai casino au milieu d'autres gens qui s'amusent.

Quand j'étais encore en activité ça jouait pas mal, et pas nécessairement qu'au poker. Du coup j'ai un peu d'expérience, même si pas tant que ça non plus.

Vers la fin de ma carrière, Ladbrokes nous donnait des sets de poker pour le bus quand on partait en déplacement.

Il devait y avoir des milliers de livres sur la table ?

AC : C'est ce qu'on peut penser mais pourtant non, je ne dirais pas ça. C'était surtout pour s'amuser. Particulièrement pour moi.

DM : Ca restait vraiment raisonnable la plupart du temps. On jouait surtout pour tuer le temps. Les gars jouaient genre pour 10 ou 20 livres.
Après bien sûr certains jouaient quand même des fortunes.

Pour nous autres c'était moins pour l'argent, mais plus l'affaire de s'affronter les uns les autres. L'esprit compétitif. C'est toujours un bon ressenti quand tu bas quelqu'un d'autre.

Allez-vous participer à plus de tournois live et notamment ceux de 888 dans le futur ?

AC : Je n'en suis pas sûr. Ca va dépendre de comment je progresse, de ce à quoi ma courbe d'apprentissage va ressembler. Ce tournoi média est mon premier tournoi.

DM : Moi oui. Je serai là pour montrer à quel point le poker peut être appréciable et amusant, sans que vous ayez besoin de mettre votre maison en jeu.
Tu peux simplement te pointer dans ces tournois, t'amuser un coup, gagner, perdre, et puis passer une bonne nuit.

Quel a été le meilleur moment de votre carrière de footballeur ?

Andy Cole
Andy Cole, acteur de la mythique finale de Champions League 1999.

AC : Pour moi c'était le triplé coupe - championnat - coupe d'Europe en 1999. Une finale de Ligue des Champions est quelque chose d'unique, et la jouer est phénoménal.
(une finale 99 contre le Bayern d'ailleurs mémorable, qui avait vu Manchester renverser le match dans les arrêts de jeu NDLR)

DM : Je dirais battre l'Allemagne 5 à 1 mais je ne jouais pas, du coup ça serait la victoire contre l'Argentine à la Coupe du Monde 2002.

C'était un match que l'on devait gagner, c'était le "groupe de la mort". On jouait à l'intérieur pour la première fois, au Dôme de Sapporo, et c'était un match assez inhabituel.

Quels sont vos attentes et vos objectifs en termes de poker ?

AC : Je ne sais pas encore.

DM : Je vais surtout essayer de prendre du plaisir. Dans ma carrière de footballeur professionnel, le sport devenait tellement sérieux que tu finissais par ne plus l'apprécier. Il y avait tellement de pression tout le temps...

Je ne veux pas vivre ce même genre de scénario au poker, car le fun est ce qui m'intéresse le plus. Si je gagne, c'est du bonus.

Mon objectif principal est de donner envie à des gens de jouer, par exemple ceux qui ont un peu peur de se lancer dans le poker.


Andy Cole a joué notamment à Newcastle United, Manchester United (où il a inscrit 121 buts en 275 matchs) et aux Blackburn Rovers. Il a également porté 15 fois le maillot de l'équipe nationale d'Angleterre entre 1995 et 2002. Danny Mills a joué notamment pour Leeds United et Manchester City. Il a également 19 capes internationales à son actif entre 2001 et 2004.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page