Des WSOP à l'UFC : L'avènement du Poker et de la MMA

IMG1910
Terrence Chan, joueur de poker et boxeur MMA.

Quelle compétition met à l'affiche des vedettes "bankables", est très présente à la télé, brasse beaucoup d'argent, en étant sous le feu des projecteurs depuis le milieu des années 2000 ?

Indice : nous ne parlons pas du poker.

Non, nous faisons en fait référence aux "Mixed Martial Arts" (MMA, ou Combat Libre), et à son vecteur d'audience et d'intérêt le plus populaire : l'Ultimate Fighting Championship (UFC).

Ces dernières années, l'UFC a vu sa popularité exploser et surpasser celle de sports rivaux tels que la boxe et la lutte professionnelle.

Et en effet, la MMA et le poker ont suivi un même chemin vers cet incroyable élan de popularité. En clair :

  • Les deux ont un sombre passé et ont été carrément interdits dans certains endroits.
  • Les deux existent depuis longtemps mais n'ont pas connu le feu des projecteurs et l'acceptation du public avant 2006.
  • La valeur des marques UFC et WSOP ont crû exponentiellement au cours de ces 10 dernières années.
  • Les deux ont leur lot de "bad boys".
  • Les deux sont intensément stratégiques, avec une mauvaise décision pouvant pour mettre K.O. ou éliminé.

Bien sûr l'une des deux disciplines implique de recevoir des coups, alors que le poker, la plupart du temps, se contente de vous voir subir des coups à votre bankroll (votre capital de jeu).

Mais récemment les deux se sont en tout les cas rapprochées, avec des acteurs majeurs de l'un et l'autre ayant parfois franchi la frontière de l'autre territoire.

Dans ce dossier, nous allons à travers trois histoires illustrer à quel point le poker et la MMA sont devenus plus proches qu'on ne le pense ces dernières années.

terrence chan MMA
Terrence Chan, après sa première victoire en MMA.

Des Tables au Ring : Terrence Chan tente sa Chance

Personne n'a peut-être aussi sérieusement fait la transition entre poker et MMA que Terrence Chan.

Chan, un ancien employé de Pokerstars, a d'abord gagné plus d'1 million de dollars dans les tournois de poker live et en ligne.

Joueur en vue, il remporta également deux bracelets des SCOOP en une seule nuit, avant d'y ajouter un titre des WCOOP.

Pendant des années, Chan s'était aussi entraîné à la boxe Muay Thai et au Jiu-Jitsu brésilien, mais ce n'est avant l'année dernière qu'il se lança dans sa première compétition en combats.

"C'était fun, presque comme un tout nouveau sport pour moi, pourtant si familier."

Cela peut sembler surprenant que quelqu'un avec l'intelligence de Chan soit intéressé par un sport aussi rude et agité, mais la MMA, comme il l'expliquait, est bien plus que deux gars qui se tapent sur la gueule.

"J'aime parce que c'est un jeu vraiment complexe. C'est très multi-facettes. Debout, au sol, à la lutte, il existe tant de moves et de contre-attaques...
Et si vous êtes unidimensionnel en ne connaissant bien qu'une discipline, pendant que l'autre gars connaît mieux les autres disciplines, il peut avoir un gros avantage, car vous vous mettez dans des situations réellement mauvaises.
"

Chan donne l'exemple d'un combattant qui ignorerait d'autres options que celle de tenter un coup de la guillotine, ou un combattant de Jiu-Jitsu qui pourrait ne pas réaliser qu'il est vulnérable en frappent  sous une certaine emprise.

"Le fait que vous deviez prendre toutes ces décisions stratégiques en considération et que vous deviez le faire très rapidement, tout en étant physiquement capable de les faire, est un puzzle physique vraiment intéressant."

terrence chan 10221
Terrence Chan, de retour aux WSOP 2007.

Tout l'entraînement de Chan aura culminé en débouchant sur son premier combat MMA à Vancouver l'été dernier. Chan gagna par K.O. technique, et c'est quelque chose qu'il n'oubliera jamais.

"Evidemment c'était une sensation incroyable. Quand l'arbitre m'a écarté de mon adversaire, c'était le plus beau jour de tous. Et puis entendre les rugissements de mes amis et coéquipiers dans les tribunes... il n'y a vraiment rien de comparable. Je n'ai pas enlevé mes bandages aux mains avant le dîner parce que je ne voulais pas que ce moment s'arrête."

Chan poursuivit son voyage encore une étape plus loin cet hiver, quand il s'envola pour Phuket en Thaïlande, afin de continuer son entraînement.
C'est d'ailleurs au milieu de son entraînement rigoureux en Muay Thai, MMA et BBJ à l'école d'entraînement de la Phuket Tom Team qu'il nous a accordé quelques instants depuis son bungalow.

Y a t-il maintenant un futur pour Chan à l'UFC ou autre ? L'homme reste malgré tout incertain.

"Je sais pas. J'ai parfois assez de désillusion pour me dire qu'il y en a un (rires). Je veux dire, c'est difficile. Je n'ai véritablement qu'une année d'expérience réelle en MMA, j'ai 31 ans, pas tant doté d'un sens athlétique par la nature, et j'ai aussi été souvent blessé.

D'un autre côté, si c'était du sérieux, 125 livres (57 kgs NDLR) est un poids que je peux atteindre, et la division est nouvelle, alors... pourquoi pas ?
Mais au final si je travaille dur et que je vais aussi loin que je peux, alors je serais content. Le plus important pour ma carrière, c'est de ne pas avoir de regrets sur ce que j'aurai pu ou dû faire.
"

Quoi qu'il arrive à Chan dans son pari de devenir un vrai combattant UFC, il dit aussi que l'expérience l'a changé de manière positive.

"Pour moi, ça a changé ma vie. C'est la meilleure chose que j'ai jamais pu faire pour moi-même. Ca m'a fait me focaliser sur la santé, le fitness et la nutrition. Cela m'a rendu une meilleure personne d'un point de vue spirituel, et m'a rendu aussi plus fort mentalement."

Le recommenderait-il à d'autres joueurs de poker ?

"Oui, mais en même temps je reconnais que se prendre des coups de poings et des coups de pieds n'est pas fait pour tout le monde. La meilleure chose pour l'équilibre dans sa vie est juste de trouver un hobby que vous aimez vraiment, et qui peut vous immerger totalement, et qui dans l'idéal demande une activité physique."

elkylexfightpic
Lex Veldhuis vs. ElkY. Une production Pokerstars.

Le Plus Gros Combat de MMA de l'Histoire du Poker

Terrence Chan n'est pas le seul joueur de poker qui a montré un intérêt actif dans les MMA.

Les membres de la Team Pro Pokerstars Lex Veldhuis et Bertrand 'ElkY' Grospellier ont récemment combattu dans un véritable match de kickboxing, dans le cadre de l'un de leurs meilleurs "prop bets" de l'histoire du poker, ces paris ou défis que des joueurs se lancent dans un certain esprit de camaraderie.

> Le combat en vidéo et en intégralité

C'est en 2009 que Veldhuis et Grospellier se sont mis à parler de combats, puis éventuellement d'organiser un match de leur propre chef.
Or les deux ont une certaine expérience avec la MMA.

Veldhuis a boxé pendant environ deux ans lorsqu'il était jeune, puis a commencé à s'entraîner en kickboxing ces dernières années.

Grospellier a commencé le kickboxing et le Muay Thai à peu près à la même période, en travaillant dur pour se préparer et conditionner pour ce combat.

Après avoir été repoussé pendant quelques années, le combat a finalement eu lieu à Marbella en Espagne en novembre dernier.
Il aura duré 4 minutes, jusqu'à ce que le Néerlandais Veldhuis delivre deux high kicks qui auront envoyé notre Français au tapis.

Deux amateurs qui combattent ne donnent jamais le match le plus intéressant à suivre, mais Chan a malgré tout apprécié le show.

"J'ai été très impressionné par Lex. Je crois qu'il parlait de sa boxe comme de celle d'un ado, les gens ont alors cru qu'il allait principalement balancer ses mains, mais il a remporté le match en balançant des high kicks comme un champion. Sacré niveau.

Je pense qu'ElkY n'a définitivement pas été à la hauteur de son niveau. Quand nous avons fait du sparring tous les deux, il était toujours sous contrôle en tenant bien le rythme sur 5 rounds. Mais dans ce combat il a lancé une tonne de haymakers un peu insensés, s'est fatigué, avant que sa garde ne descence, et c'était la fin."

En dépit de cette cuisante défaite, Grospellier restait positif sur l'expérience, en sentant même que cela l'avait aidé pour son jeu de poker.

"C'est vraiment bien d'avoir autre chose dans votre vie que le poker" nous a t-il confié. Avoir autre chose qui vous pousse à regarder devant est quelque chose qui peut aider quand vous prenez des bad beats.
Mais sinon rien qu'en qualité de vie. Cela aide vraiment quand vous devez jouer de longues journées. Vous ne vous fatiguez pas autant, et vous êtes capable de penser plus clair et de prendre de meilleures décisions.
"

Ce que Veldhuis acquiesce.

"Ouais, même si vous m'aviez dit que j'allais perdre le défi après avoir déjà fait tout cet entraînement, j'aurais quand même dit que ça valait le coup.
Je pense que ça vous conserve mentalement fort et propice. Se battre est ce qu'il y a de mieux, parce que c'est l'entraînement le plus intense et avec le plus de haute pression qui soit.
"

rami boukai 31692
L'ancien combattant MMA Rami Boukai.

Les Stars de la MMA ont-elles une Chance de Gagner au Poker ?

On ne trouve pas seulement des joueurs de poker ayant rejoint le monde de la MMA. Des combattants de classe mondiale ont en effet tenté leur chance au poker.

Forrest Griffin, Chuck Liddell, Randy Couture, et Quinton 'Rampage' Jackson, sont quelques-uns des nombreuses stars de la MMA à avoir disputé les World Series of Poker.
Et Matt Hughes et Mike Swick étaient amis sur Full Tilt Poker durant le pic de joueurs online en 2006-07.

Le MMA et le poker en appellent à des démographies similaires, et Full Tilt ou UB Poker ont d'ailleurs déjà sponsorisé plusieurs combats officiels de l'UFC en 2009-10.

Le meilleur exemple a cependant peut-être été le moins connu Rami 'arbianight' Boukai. Boukai a un 2-2 comme palmarès MMA, et a un jour combattu la star UFC Urijah Faber avant de se consacrer au poker à temps complet.

Boukai a peut-être manqué sa chance pour un titre en MMA, mais il a en tout cas réussi à en décrocher un au poker. En 2009, il aura dominé 453 joueurs afin de remporter un bracelet des WSOP en Pot-Limit Hold'em/Omaha.

Boukai n'a jamais vraiment fait beaucoup de liens entre MMA et poker, mais il a tout de même dit qu'il devenait nerveux quand il allait loin en tournoi, similairement à ce qu'il pouvait ressentir avant un grand combat.

Après avoir battu Najib Bennani en heads-up pour s'adjuger la victoire et les 244.862$ du premier prix, Boukai était en tout cas resté modeste.
"Je voulais juste gagner" confiait-il à Bluff Magazine après son sacre. "J'ai gagné la plupart de mes mains en face-à-face, mais les choses se sont vraiment bien passées pour moi, en touchant quelques rivers. Il esquivait en fait, en se couchant à la river quand je l'avais."

Boukai n'a pas non plus été l'homme d'un seul coup dans le monde du poker. Récemment, il aura une véritable entreprise de démolition dans les parties en ligne à hauts enjeux, en étant bénéficitaire de 250.000$ jusque là en 2012.

Boukai aura dû choisir entre MMA et poker, en décidant au final de s'en tenir aux cartes.
Et il est difficile de l'imaginer regretter sa décision, en considérant qu'il a gagné plus d'1 million de dollars depuis qu'il a commencé de jouer au poker.

 

Derniers Blog Posts »