La réalité virtuelle, le futur du poker ?

Oculus realite virtuelle

Ces dernières années, la technologie avance à pas de géants. Et ces innovations pourraient apporter une toute nouvelle dimension interactive au poker.

Le concept de réalité virtuelle n’est pas nouveau en tant que tel.

Mais ces deux dernières années, plusieurs avancées ont fait qu’on peut enfin le toucher du doigt.
Il y a à peine plus d'une semaine, c'est d'ailleurs le casque de réalité virtuelle "Oculus Rift" qui arrivait enfin en France.

Personne ne veut donc rater l’opportunité d'utiliser cette technologie, et les casinos n’y font pas exception.

Mais comment adapter les jeux de casino à la réalité virtuelle ?

On le sait bien, un jeu se base à la fois sur une expérience physiologique et émotionnelle. Dans un « vrai » casino, les joueurs ressentent les émotions du poker, l’adrénaline du poker...

Mais aujourd’hui, ce sont des sensations que l’on pourra retrouver n’importe où grâce à la réalité virtuelle.
Grâce à des stimulateurs sensoriels, la réalité virtuelle permet aux joueurs d’avoir l’impression d’être dans un véritable casino et d’être accueillis comme de véritables pros.

On a notamment pu être témoin de ces avancées lors de la plus grande conférence européenne du jeu, l’ICE Totally Gaming. Et au mois de février, nous avons pu assister à une démonstration qui laisse entrevoir toutes les possibilités de la réalité virtuelle dans le jeu.

A lire aussi : Poker et réalité virtuelle : quid de l'Oculus Rift

Les pionniers, Microgaming

Microgaming a par exemple prouvé qu’il était à la pointe en termes de réalité virtuelle. Neil White, chef de production du développement, a notamment affirmé qu’ils avaient été « les premiers à accueillir à bras ouverts la révolution mobile, et nous espérons que la prochaine révolution sera la réalité virtuelle ».

Neil White de Microgaming
Neil White, Microgaming.

Il a également confirmé que Microgaming avait commencé à tester la réalité augmentée et était arrivé à des conclusions importantes : elle est aussi utile en termes de commercialisation que de marketing.

« Nous avons créé notre produit de réalité virtuelle pour capter le potentiel de la technologie 3D. Nous nous sommes donc associés à Oculus Rift et à Leap Motion pour créer un monde dans lequel les joueurs peuvent jouer à la roulette. »

La « VR Roulette » n’a pas encore de date de sortie, mais Microgaming vise un lancement public en 2017.

Il n’y a pas que Microgaming

Si Microgaming a été le premier développeur à s’intéresser à la réalité virtuelle appliquée aux casinos, de nombreux autres opérateurs lui ont emboîté le pas.

Poker en realite virtuelle
Vous vous voyez jouer comme ça au poker en ligne ?

Lucky VR par exemple est une entreprise qui développe des expériences de réalité virtuelle spécialisée dans les jeux de casino. Pendant l’ICE 2016, Lucky VR a présenté une démo d’un jeu de Blackjack qui utilise la reconnaissance vocale grâce aux écouteurs Oculus Rift DK2.

Par ailleurs, ils ont également confirmé qu’ils travaillaient au développement de machines à sous en réalité virtuelle.

De son côté, TopGame Technology n’est pas en reste. Ils ont présenté lors de l’ICE 2016 leurs machines à sous en réalité virtuelle. Les joueurs qui les ont testées ont découvert un bonus qui leur a permis de s’échapper par la fenêtre du casino pour se retrouver sur une montagne russe... virtuelle évidemment.

Les possibilités semblent donc infinies, mais reste à savoir si le public va suivre.

Le premier streaming de poker en réalité virtuelle

Pour la première fois une partie de poker en réalité virtuelle a même été diffusée en live streaming ces jours-ci, puis la vidéo mise en ligne. On peut y voir le grinder Parker "TonkaaaaP" Talbot diffuser sur Twitch une série de heads-up assez inhabituels, joués sur Bolt Casino.

Grâce à l'équipe de LuckyVR, les joueurs n'ont pas seulement les cartes pour s'amuser avec, mais également de nombreux autres objets plus ou moins décalés, pour une expérience de jeu unique :

-----

Croupières-robots : vers la fin des croupiers ?

Croupière robot
Min, le petit nom de la croupière robotisée conçue par Paradise Entertainment.

La technologie progresse chaque jour, quitte à remplacer les humains. Et le poker n’y échappe pas.

28/01/16 - par Alvaro Quiros

Imaginez que le poker commence à être envahi par la technologie. Que les machines commencent peu à peu à remplacer les humains.

Eh bien cela semble se concrétiser, puisque « Min » est un robot dont le créateur estime qu’il pourrait tout simplement révolutionner les casinos en général, et le poker en particulier.
Il s’agit d’un prototype conçu par la société hongkongaise Paradise Entertainment Ltd., qui fabrique des machines de jeu.

Pour l’instant, le robot ne sait que distribuer des cartes, bien que ses concepteurs soient actuellement en train d’essayer de doter Min de reconnaissance faciale et de la capacité à parler avec les clients en diverses langues, d’après le PDG de l’entreprise, Jay Chung.

Min a fait ses débuts dans un casino de Macao. Elle et ses clones feront peu à peu leur apparition aux États-Unis, où les croupiers représentent un coût plus important qu’en Asie. Sans compter que cela permet de contourner les restrictions des différents états.

Croupière Robot
Plutôt poupée de film d'horreur que croupière ?

Paradise Entertainment est également en négociation avec d’autres acheteurs en dehors du continent asiatique :
« Nous sommes les premiers du marché des machines de jeu à concevoir un robot humanoïde capable d’être croupier. »

Les jeux de tables automatisés sont de plus en plus populaires aux États-Unis, notamment depuis l’interdiction des croupiers dans certains États.


Pas à Macao

Min a beau avoir fait ses débuts à Macao, ce n’est pas dans la capitale asiatique du jeu qu’elle sera utilisée. Et ce pour une raison simple.

Les joueurs qui se rendent à Macao préfèrent interagir avec leurs adversaires et le croupier à table, ce qui signifie que pour s’imposer, les machines devront être beaucoup plus sophistiquées qu’elles ne le sont actuellement. Par ailleurs, seuls les résidents de Macao peuvent y devenir croupiers, ce qui ferme la porte aux travailleurs étrangers.

La concurrence

Un automate robotisé de croupière robot.
Le futur du poker ?

Hanson Robotics, autre société spécialisée dans la robotique, propose un produit similaire aux casinos de Macao. Autant dire que la guerre est déclarée.

Paradise Entertainment travaille actuellement à rendre ses machines les plus réalistes possibles : scanners de cartes, reconnaissance faciale et service personnalisé.

SJM Holdings, propriétaire d’un casino à Macao et anciennement gérée par Paradise Entertainment, a d’ailleurs commencé à demander à ses joueurs VIP il y a quelques mois de fournir données personnelles et photos pour faciliter leur reconnaissance à table et en informer aussitôt le directeur de la salle.

Alors sommes-nous à l’aube d’une révolution dans le monde du jeu ? Les machines remplaceront-elles bientôt les croupiers en chair et en os ? Nous aurons sans doute bientôt la réponse.

-----

Emotiv : Un nouveau casque qui vous dit comment jouer au poker

casque emotiv poker

L'Emotiv est un casque high-tech capable de lire les ondes cérébrales pour mesurer le niveau de frustration et d'excitation. Il peut donc être utilisé pour se perfectionner aux jeux de cartes et notamment au poker.

09/03/15 - par Claudio Poggi

Cette nouveauté, révélée en exclusivité par le Daily Star Sunday a stupéfié les amateurs de poker.

Il semble que comparer l'activité cérébrale avec la façon dont une personne joue, permet de montrer comment fonctionne le cerveau dans certaines situations stressantes. En étudiant ces données, un joueur de poker professionnel peut définir précisément les réactions en cas de victoire, de défaite ou de bluff.

Savoir comment fonctionne le cerveau dans ces situations peut augmenter vos probabilités de battre vos adversaires. C'est du moins ce que conclut le Daily Star Sunday après avoir essayé le casque pendant le WPTn de Londres.

Après une heure de jeu contre des professionnels, le « cobaye » du Daily Star avait le cerveau « cartographié ». La découverte n'est pourtant pas sensationnelle, si vous voulez notre opinion : « Notre homme a mieux joué et il a pris de meilleures décisions quand il était moins excité et moins frustré ».

Emotiv
Un tout nouveau moyen de s'améliorer au poker ?
 

Un représentant de SimpleUsability, qui a participé au test, a affirmé : « En général, les niveaux de frustration des joueurs diminuent durant la première heure.  Ils deviennent toujours plus faibles et constants, avec moins de pics ».

Vers le poker 3.0 ?

Certains professionnels ont déclaré que les informations récoltées peuvent être très utiles : avec de la pratique, un joueur sera capable de ne plus donner de tells, c'est-à-dire d'informations involontaires sur le contenu de sa main ou l'élaboration de sa stratégie.

Cette initiative a été promue par PartyPoker. Un représentant de la salle de poker en ligne a déclaré : « PartyPoker a pour mission de démocratiser le poker. Nous avons organisé un task force qui va secouer le marché du poker en Grande-Bretagne. Nous avons approché SimpleUsability pour entrer littéralement dans la tête des joueurs, voir comment ils réagissent et répondent, afin de rendre le jeu encore plus excitant ».

La recherche menée par PartyPoker-SimpleUsability a été focalisée principalement sur le poker en ligne. Plusieurs membres, de divers niveaux de compétences et d'expérience, ont porté le casque spécial et joué sous observation plusieurs parties de 40 minutes. Ces parties ont été enregistrées et comparées avec les données recueillies dans le casque. Toutes les informations ont ensuite été analysées par des psychologues et publiées sur le site Your Brain On Poker.

Qui sait, cet outil est peut-être vraiment capable d'améliorer les performances au poker d'un joueur. Mais il ne sera sans doute que peu confortable d'être assis à la table et de passer plusieurs heures avec un engin de ce genre sur la tête !

> Le site officiel

-----

Les Google Glass, une nouvelle menace pour le poker ?

google glass

Les lunettes de soleil seront-elles bientôt interdites à la table de poker ? C'est ce que l'on pourrait être en droit d'imaginer à terme, en réponse à la menace que font planer les Google Glass sur la transparence et l'intégrité des parties de poker.

09/12/13 - par Fred Guillemot

Si les Google Glass sont d'ores et déjà bannies de la plupart des casinos (notamment à Las Vegas), le poker pourrait lui aussi bientôt prendre certaines précautions. Et pourquoi pas jusqu'à interdire les lunettes de soleil qui à terme, pourraient très bien intégrer le même type de dispositf ?

Pour ceux qui n'auraient pas encore entendu parler de ces Google Glass, ou qui ne sauraient pas de quoi il s'agit, petite explication : similaires à de très légères lunettes de vue, dans un style très "gamer", ces lunettes semblent tout droit sorties d'un film de science-fiction.
L'une de leurs fonctions les plus saisissantes est de pouvoir filmer en streaming, et de permettre aux personnes que vous voulez de voir ce que vous voyez en temps réel grâce à une connexion Internet via Bluetooth ou Wi-fi.
Mais l'innovation ne s'arrête pas là : dans un coin de votre vision (la "réalité augmentée"), vous pouvez vous aussi voir ces autres personnes... avec qui vous pouvez même interagir !

Si ce nouveau joujou technologique a déjà trouvé de nombreuses applications utiles, que ce soit dans le monde professionnel, dans la vie quotidienne ou pour les loisirs, d'autres auront bien tôt fait de voir toutes les applications "pervertes" qui peuvent en être faites.

En ce qui nous concerne, nous nous en tiendrons bien évidemment au poker.

jacobs
A.J. Jacobs, l'auteur du "test".
 

Cerveau à distance

Un rédacteur du site Esquire.com, A.J. Jacobs, vient ainsi de tenter l'expérience de disputer une partie de poker avec l'aide à distance d'un cousin professionnel de poker. Assistant depuis son ordinateur à toute la partie et surtout aux cartes reçues par son Jacobs, ce dernier n'avait alors plus qu'à lui indiquer quoi faire, information reçue au moyen du module de réalité augmentée des lunettes. Le procédé pouvait alors grandement ressembler à l'interprète en langage des signes que l'on peut apercevoir dans certains journaux télévisés pour sourds et malentendants.

En l'occurrence le cousin inscrivait simplement ses consignes sur un tableau effaçable telles que "relance de 10" ou "fold", mais sans un souci de discrétion Jacobs aurait même pu simplement utiliser le retour son intégré.

Après quelques soucis techniques, les choses se seront plutôt bien passées, puisque Jacobs aura triplé son tapis de départ, à 200$. Beau joueur, il révèlera alors à ses amis la supercherie avant de leur rendre leur argent.

Faut-il tout interdire ?

Même si le simple fait de porter des Google Glass devrait suffire à attirer l'attention sur une fraude potentielle, on peut imaginer que la technologie aura vite fait de rendre ce genre de procédé beaucoup plus discret. A commencer par le simple fait d'inclure le même type de technologie à de vulgaires lunettes de soleil, pourquoi pas !

ivey glass
Bientôt du "datamining" en live ?
 

Jusque là l'une des menaces et hantises généralement cantonnée au poker en ligne (si l'on excepte certains "audacieux" tels que Pasqualini et Rossi dans l'affaire de la finale du Partouche Poker Tour), la collusion pourrait donc vite s'inviter à plus grande ampleur aux tables de poker en live. Qui pourrait ainsi dire si cet adversaire à capuche qui vous domine est bien celui qui joue, ou s'il est aidé par un complice à plusieurs kilomètres de là ?

Et pour aller plus loin, avec la reconnaissance faciale on pourrait même imaginer des problèmes de datamining (échange de bases de données d'informations sur un grand nombre de joueurs)... à l'échelle du live !

Le Directeur de la Division des Jeux du New Jersey Dave Rebuck explique ainsi pourquoi les Google Glass ont été interdites dans son Etat : "Même si les lunettes ne sont pas utilisées pour tricher, leur présence à la table de jeu risquerait de donner l'impression que quelque chose de bizarre se passe, et violant l'intimité de la partie."

Au final quelles solutions pour être vraiment sûr de s'exempter de tout risque ? Faudra t-il donc purement et simplement interdire les lunettes de soleil, voire tout appareil électronique de type tablette ou négligemment posé sur la table et pouvant attiser la suspicion ? Doit-on céder à la paranoïa ?

Sans doute pas. Les établissements et organisateurs dignes de ce nom (notamment les grands tours de poker) sauront à coup sûr éviter les tricheries en faisant le nécessaire pour bannir tout équipement présentant trop de risques. Et ce même si les fraudeurs ont cette particularité d'avoir toujours un coup d'avance sur tout le monde... Jusqu'à toujours finir par se faire prendre.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page