William Kassouf : « J’ignore les rageux et j’en rigole »

William Kassouf 2
Lors du Colossus 2017.

D’aucuns diraient que personne n’a eu autant d’impact sur la couverture du Main Event des WSOP 2016 par ESPN que le bouillonnant Anglais William Kassouf.

Les caméras d’ESPN n’ont notamment pas manqué un seul mouvement de Kassouf lorsqu’il a bluffé Stacy Matuson, tout en lançant punchline après punchline.

Et elles n’ont pas quitté Kassouf jusqu’aux deux dernières tables, même s’il n’a pu aller au bout après une main (spectaculaire) contre Griffin Benger, l'ayant vu éliminé à la 17è place.

Mais même après la fin des WSOP, tout le monde parlait de Kassouf pour savoir si son style de jeu très « vocal » était tolérable.

Kassouf est en tout cas de retour aux WSOP en 2017, et PokerListings a pu le retrouver lors du Colossus pour évoquer sa récente popularité, ESPN et ses projets pour cet été.


Alors, qu’est-ce que ça fait d’être de retour aux WSOP ?

C’est bon d’être de retour ! D’ailleurs je n’avais même pas prévu d’être de retour si tôt.

En général, j’arrive plutôt vers la fin des séries, mais le Grosvenor Poker m’a sponsorisé dans le Colossus pour me remercier de m’être impliqué dans leur équipe et leurs tournois qualificatifs.
Ils m’ont payé le voyage ici, donc j’ai décidé de participer à ce tournoi pour la première fois.

William Kassouf Elimination 2016 Main Event
William Kassouf lors du Main Event 2016 (au moment de son élimination).

C’est une sacrée expérience. Ça saute de tous les côtés. Moi je reste en vie, à peine au-dessus de mon stack de départ.

Peux-tu nous parler un peu de l’année qui vient de passer ? On t’a vu un peu partout.

Oui, je suis allé à l’EPT Prague, j’ai participé au High Roller à 10 000 €, fait un satellite à 1 500 € et finalement j’ai remporté 532 000 €.

C’était vraiment une belle perf’, surtout que c’était mon anniversaire ! Et puis une bonne manière de terminer l’année.

Tu as vraiment crevé l’écran pendant les derniers WSOP. Est-ce que ça change la vie d’être reconnu ?

C’est vraiment top. C’est incroyable de bénéficier d’une telle publicité.

Maintenant, quand je traverse le Rio, des gens me reconnaissent et me lancent mes propres punchlines.

Ils sont à fond ! Je suis vraiment heureux d’avoir pu inspirer d’autres joueurs.

On dirait que tu as eu des retours globalement positifs, non ?  

Oui, totalement. Plus de positif que de négatif, même s’il y a toujours quelques rageux. Je me prends quelques insultes de temps en temps. Je les ignore et j’en rigole. La jalousie n’a jamais fait avancer personne.

Franchement, qui accorde de l’importance à des inconnus d’Internet ? Ils sont là, derrière leur écran à insulter tout le monde. Personne ne les connaît.

Enfin bon, c’est comme ça. Tout le monde a le droit d’avoir son avis, je dois le respecter. Mais quoi qu’il en soit, je crois que j’ai plus de fans que de rageux.

Je crois que j’ai paru plus sympa que les Américains sur ESPN. Surtout que les décisions étaient toutes contre moi.

Quand tu repenses à ESPN, est-ce que tu aurais changé quelque chose à ta manière de jouer le tournoi ?

Kassouf Fan
Un fan de Kassouf.

Hmm... Me coucher sur la dernière main ? (rires)

Non, rien du tout. J’ai adoré l’expérience de bout en bout. Pas une seconde je n’ai imaginer me coucher sur cette main. Ça aurait été incroyable.

Mais je n’ai aucun regret sur mon jeu. Je ne crois pas que je changerais quoi que ce soit si je pouvais. Je suis déjà très heureux d’être allé aussi loin.

C’est vraiment énorme d’avoir terminé 17è. J’aurais du mal à faire aussi bien. Mon objectif reste quand même de finir 16è ou d’atteindre la table finale du Main Event cette année.

As-tu as toujours un métier à côté ou est-ce que tu es dans le poker à plein temps ?

Je joue au poker à plein temps. Je suis avocat de métier, mais je fais une pause.

Apprécies la vie de grinder ?

C’est pas mal. J’en profite bien. Que je gagne ou que je perde, j’ai toujours le sourire. C’est un jeu après tout. J’essaye juste de jouer mon jeu et de progresser petit à petit.

Est-ce que tu es venu ici avec des objectifs précis ?

William Kassouf like a boss
"Like a boss !"

D’aller au bout et de me faire entendre. C’est ce que me font comprendre mes fans. Toujours me faire entendre. Continuer à bien jouer. Ne pas changer.
Ça me résume bien.

Je pense que notre jeu est toujours à l’image de notre personnalité. Moi je suis un mec fun, ouvert, sociable. Et ça se voit à la table de poker.

J’adore taquiner un peu les autres joueurs. C’est bien de s’impliquer un peu.

Quel est ton programme pour les WSOP ? Est-ce qu’on te verra sur de nombreux tournois ?

Juste le Colossus d'abord, puis peut-être le MSPT au Venetian. Après le tournoi de NLHE à 1 500 $ et la fin de la semaine, je déciderai si je reste tout l’été ou pas.

Sinon, je rentrerai en Angleterre et je reviendrai fin juin pour toute une série de Main Events : le Wynn Classic, l’Aria WPT500 et le Planet Hollywood Goliath.

Et enfin, le Main Event des WSOP.

Une raison particulière à tous ces tournois hors WSOP ?

Je trouve qu’ils sont parfaits pour les joueurs. Il y a beaucoup de valeur partout, pas qu’aux WSOP. Le niveau de jeu est assez élevé aux WSOP.

Après, je participerai forcément à quelques tournois à bracelet, mais il y a pas mal d’argent à aller chercher ailleurs.

C’est un bon moyen de gonfler son portefeuille avant le Main Event.

Est-ce que tu as déjà préparé tes punchlines pour le Main Event justement ?

Peut-être bien ! Vous verrez bien. Je suis sûr que les caméras retrouveront ma trace.

Pour être honnête, l’année dernière je n’avais rien préparé, tout m’est venu spontanément. Il faut croire que je suis assez créatif !
Je crois que ça m’est venu pendant cette main contre Stacy Matuson et contre Ka Lau à la table télévisée. Mais je n’avais rien prévu.

Alors on verra bien. Je vais jouer mon jeu, et on verra bien ce qui se passera. Peut-être qu’une nouvelle punchline verra le jour !

-----

Will Kassouf : « Je laisser parler, mes résultats le font pour moi »

(06/02/17)

Kassouf lunettes boss
Boss jusqu'au bout des lunettes.

Narcissique ? Insupportable ? Sociopathe ? Ou rien de tout ça ?

Ce sont en effet quelques-uns des qualificatifs dont l'Anglais William Kassouf est souvent affublé sur les forums ou réseaux sociaux, mais aussi parfois aux tables.

Kassouf dépasse t-il vraiment les bornes, comme plusieurs joueurs l'ont accusé l'été dernier durant les World Series of Poker ?

Déverser sa bille sur une personnalité publique reste quelque chose d'assez courant, aussi faut-il toujours se méfier.

Tandis qu'il affrontait la joueuse Stacy Matuson avec qui il avait justement eu maille à Vegas, dans un match revanche plutôt amical et bon esprit organisé à Rozvadov dans le cadre du 888Poker Live Festival, PokerListings a rencontré de nouveau Kassouf pour faire le point, et savoir comment il prenait toutes ces critiques.

« Haters Gonna Hate »

« Les choses sont ce qu'elles sont. Les haineux ne m'aiment pas. Mais beaucoup ont aussi reconnu que j'avais été traité de manière inéquitable aux WSOP, et qu'ils ont sorti l'artillerie des règles et sanctions juste pour moi. »

william kassouf 1
"Ce qu'il se dit sur moi ne m'affecte pas."

Des joueurs tels que Michael Niwinski et Daniel Negreanu auront eux aussi pris parti pour lui.

« Quand il s'agit d'Internet les commentaires ne m'affectent pas tant que ça. Je ne cherche pas à m'impliquer parce que ça ne sert à rien de débattre ou de se disputer avec ces gens.

Mais ils savent qu'ils n'ont rien à montrer, qu'ils n'ont pas de résultats pour pouvoir parler. Alors je laisse mes résultats parler pour moi. Et puis voilà. »

« L'argent c'est juste de l'argent »

De nombreux joueurs ayant été loin dans le Main Event des WSOP doivent souvent se défendre d'avoir été "chanceux" - et ce même si quiconque ayant déjà gagné un gros tournoi en a forcément eu besoin aussi.

Un exemple ? Il a fallu des années à Chris Moneymaker pour qu'il ne soit enfin "accepté" par la communauté du poker, et il est probablement le joueur le plus connu dans le monde.

Kassouf n'aura en tout cas eu besoin que de 5 mois pour capitaliser sur son succès de l'été (17è pour 338 288 $), avec une victoire dans un tournoi High Roller du dernier European Poker Tour.
Et malgré le fait que ce titre aura été issue d'un arrangement, il s'agissait d'un deal tout à fait régulier dans une confrontation de heads-up.

William Kassouf HR Prague
Il a un titre EPT, vous non.

« L'argent c'est juste de l'argent. En revanche avoir le dernier titre EPT c'est énorme. Je pense que cela valait carrément le deal qu'on a fait, et que ce fut une bonne affaire pour les deux parties. »

Il semble que ce pari était en effet le bon. Will sera venu au 888Live Festival de Rozvadov sur invitation, aura encore été sous le feu des projecteurs pour son match contre Matuson, et confirme qu'il devient toujours plus une "marque" à part entière.

En tout cas et cela apportera de l'eau au moulin de ses fans ou défenseurs : L'homme n'est pas rancunier.
« Non je ne suis rancunier envers personne, ni envers Stacy. Des histoires comme ça je les prends juste comme ça. Mais quoi qu'il arrive, je ne rendrai jamais la tâche facile à quiconque pour me prendre mes jetons ! »


A lire aussi :

Sondage

Please choose an option to vote

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page