Elisabeth Hille : « Je n'ai jamais touché à mes gains des WSOP »

elisabeth hille

Le monde entier aura encouragé la jeune et jolie Norvégienne Elisabeth Hille lors des WSOP en 2012. Alors que les WSOP débutent à nouveau, PokerListings a récemment rencontré celle qui a terminé 11ème du Main Event en 2012 et a voulu savoir ce qu'elle devenait. Retrouvez également nos précédentes interviews de cette joueuse de talent.

En fait, depuis Hille sera retournée à son travail de serveuse en Norvège, et n'a pas touché à un seul centime des 590 000$ de ses gains (elle économise pour s'acheter un appartement).

 

Il y a deux ans, tu as fait sensation en frôlant la table finale lors du Main Event des WSOP. Aujourd'hui, on te retrouve sur l'EPT. Est-ce que le poker est toujours un loisir innocent ou beaucoup de boulot ?

J'ai toujours trouvé ces grands tournois très compliqués à jouer. Pourtant à l'époque du Main Event j'étais complètement amateur.

La compétition est rude, mais j'adore les gros tournois, je m'amuse beaucoup. Plus tu avances dans le tournoi, plus c'est excitant. J'aimerais passer ma vie à jouer ce genre de tournois.

Tu peux te permettre de participer à un tournoi à 5 000 € ?

Je ne suis pas très douée quand il s'agit de gérer ma bankroll. Je joue quand je peux me le permettre, c'est pour ça que je suis ici. Je ne viens que si je gagne de l'argent avant, car je refuse de toucher aux 500 000 € que j'ai gagnés aux WSOP. Je les garde bien au chaud pour me payer un appartement. Je voulais vraiment venir à Vienne, mais je n'ai pas pu. Mais je suis là, à San Remo. Pour moi, ce sont deux destinations incontournables pour les joueurs de poker.

Est-ce que tu joues en ligne ?

Je n'ai jamais beaucoup joué sur Internet, ni beaucoup gagné.

4022 Elisabeth Hille
Elisabeth Hille lors du Main Event des WSOP 2012.
 

En Norvège, jouer au poker est illégal comme nous le rappelait ton compatriote Johnny Lodden. Donc si tu ne joues pas en ligne, où joues-tu ?

Il y a bien sûr des clubs de poker illégaux, mais je préfère ne pas en parler. Je reviens tout juste du championnat de Norvège qui avait lieu à Dublin cette année. Il y avait 1 260 joueurs qui participaient au Main Event à 800 €.

C'est très différent des autres tournois. Comparé à l'EPT, c'est très festif. Ici les joueurs sont très concentrés, ils ont tous des écouteurs pour s'isoler. À Dublin, à ma première table il y avait un gars qui payait sa tournée de shooters toutes les 20 minutes. Le niveau est très bon mais tout le monde s'amuse.

Est-ce que tu es toujours en couple avec Harald, qui t'avait permis de participer au Main Event des WSOP ?

En fait il avait gagné deux satellites et m'avait donc offert une place. Oui, nous vivons ensemble à Bergen, mais malheureusement il n'aime pas participer aux gros tournois live, contrairement à moi.

Est-ce qu'on te verra au Main Event des WSOP cette année ?

Bien sûr, c'est mon tournoi préféré de l'année. Le nombre de joueurs, la structure du tournoi... Tant que je jouerai au poker, j'y participerai.

En tant que Norvégienne, tu succèdes à Annette Obrestad. Tu la considères comme un modèle ?

Je ne jouais pas encore au poker quand elle a fait parler d'elle. J'ai commencé juste après sa victoire à Londres. Donc oui, c'est vraiment LA personne qui m'a inspirée. (rires)

Il y a encore assez peu de femmes dans les grands tournois. Est-ce que vous êtes talentueuses ou juste agréables à regarder ?

J'ose espérer que les autres joueurs pensent que je suis une bonne joueuse. Je fais encore beaucoup d'erreurs, mais lors du Main Event des WSOP 2012 j'ai donné pas mal de fil à retordre à Greg Merson par exemple. Par contre, je pense que je suis encore très loin du niveau d'une Vanessa Selbst qui est mon idole absolue.

Un joueur masculin que tu redoutes particulièrement ?

Yngwe Steen, que j'ai rencontré à Dublin et qui m'a complètement écrasée. Alors si je pouvais éviter de le recroiser à une table de poker...

Tu ne joues qu'au NLHE ?

Je fais aussi du poker chinois ouvert, j'adore ça !

-----

Elisabeth Hille : une inspiration pour les joueuses de poker du monde entier

Elisabeth Hille Norvege

Lors du Main Event des WSOP 2012, Elisabeth Hille et Gaëlle Baumann ont terminé respectivement 11è et 10è. Hille espère que c'est ce genre de performance qui poussera plus de joueuses à se lancer dans le poker.

(22/07/13 - par Matthew Showell)

Alors que 6588 joueurs avaient déjà été éliminés, Hille était allée au tapis pré-flop avec A Q face à la paire de 7 d'Andras Koroknai.

« Ce qui m'a surtout marquée, ce sont les encouragements et le soutien dont j'ai bénéficié tout au long du tournoi de la part de mes amis, de ma famille, mais aussi de parfaits inconnus », se remémore-t-elle pour PokerListings.com.

« Je n'ai pas vraiment de regrets, à part ce flip à la fin. J'aurais préféré ne pas perdre celui-là ! », dit-elle en riant.

Avec le recul, Hille se rend compte de l'importance de la performance que Gaëlle Baumann et elle ont accomplie. En plus d'avoir été très médiatisée sur ESPN, elles ont également remporté des sommes d'argent conséquentes qui ont changé leur vie.

« Pendant le Main Event, et même après, j'ai reçu énormément de messages de la part de femmes du monde entier qui me soutenaient. Il y a manifestement beaucoup de femmes qui jouent au poker dans le monde entier, et j'ai vraiment envie qu'il y en ait de plus en plus et qu'on arrête de se focaliser sur leur genre. »

D'ailleurs, Hille est loin d'être la seule femme à avoir su s'imposer dans le monde du poker, on pense notamment aux excellentes Vanessa Selbst, Lucille Cailly, Maria Ho, Vanessa Rousso ou encore Liv Boeree (pour n'en citer que quelques-unes), qui réalisent de bons résultats depuis des années.

« Je me souviens de la victoire d'Annette Obrestad au Main Event des WSOP Europe. J'avais trouvé ça vraiment génial. J'espère que certaines personnes ont ressenti la même chose en voyant ce que Gaëlle et moi avons fait l'année dernière. »

Plus de poker pour Hille

Depuis qu'elle a signé cette belle performance aux WSOP l'été dernier, Hille a atteint des places payées dans toute l'Europe, notamment à Prague, Londres, Berlin et Monte Carlo. Et cet été elle a représenté PlayFair.com lors du Main Event des WSOP.

« Ça a vraiment été une année géniale pour moi. Grâce à l'argent que j'ai gagné aux WSOP l'année dernière, j'ai pu moins travailler au restaurant et passer plus de temps à jouer sur Internet et à voyager sur le circuit », explique la joueuse norvégienne.

4040 Elisabeth Hille and Kara Scott
Hille alors interviewée par Kara Scott à sa sortie du Main Event en 2012.
 

« C'est incroyable le nombre d'opportunités que j'ai eues grâce à ce Main Event. »

Hille est aussi venue à Vegas pour participer au Ladies Championship. Cela faisait quelques semaines qu'elle n'avait pas joué en live, mais son année a tout de même été marquée par le poker.

« J'ai beaucoup joué cette année. Vraiment beaucoup. »

Elle explique : « Avant, je jouais surtout des cash games, mais cette année je me suis concentrée sur les tournois. J'ai participé à des grands tournois au moins une fois par mois, parfois deux, et j'ai beaucoup appris. J'espère que cela me permettra d'aller loin encore cette année ! »

Malheureusement pour elle, Elisabeth n'a réussi aucune nouvelle place payée cette année aux WSOP. Mais gageons que ce n'est que partie remise...

-----

Elisabeth Hille : « Je suis toujours serveuse au resto »

elisabeth hille
Malgré ses 590.442$ remportés, Elisabeth garde les pieds sur terre.

A quelques heures du début de la table finale du Main Event des WSOP, PokerListings a interrogé l'autre joueuse avec Gaëlle Baumann ayant bien failli atteindre cette finale, en terminant 11ème : Elisabeth Hille. la Norvégienne de 26 asns revient sur cet exploit, et sur son pronostic d'un vainqueur pour ces October 9.

(29/10/12 - par Thomas Hviid)

PokerListings.com : Nous sommes à quelques heures de la finale du Main Event des WSOP, dont tu n'était pas passée très loin. Comment décrirais-tu ton parcours lors de ces WSOP ?

C'était génial ! Les journées étaient longues et intenses mais c'était toujours très excitant de jouer ou de regarder jouer les autres. Le temps passait très vite et d'un coup c'était déjà l'heure de ranger les jetons pour la nuit. Chaque jour présentait de nouveaux défis, de nouvelles choses à prendre en compte comme mon image à table, mon tapis, mes mises, etc. Il n'y avait aucun temps mort. Mais c'est ce que j'aime dans le poker, donc j'étais très heureuse.

Tu as fait un très bon résultat au final avec cette 11ème place. Mais comment se sent-on quand on se fait sortir aux portes de la table finale ? As-tu des regrets ?

Ce n'est bien sûr jamais agréable d'être éliminée si près du but. Mais au final, je suis déjà très contente d'être arrivée jusque là ! Mon plus grand regret c'est d'avoir perdu les deux coin-flips cruciaux à la fin. Il y a bien sûr certaines mains que j'aurais pu ou dû jouer autrement, mais ce sont vraiment ces flips qui me restent en travers de la gorge.

Qu'as-tu fait après les WSOP, tant dans ta vie professionnelle que personnelle ? A-t-elle beaucoup changé ?

La vie est belle, j'ai signé avec Betfair et je fais donc partie de la Team Betfair en tant qu'Ambassadrice. Du coup maintenant je voyage beaucoup plus et je joue énormément de petits et grands tournois, je progresse !

Quand je suis chez moi, j'essaye de jouer sur internet autant que possible pour progresser en jeu de cash games. Et maintenant que j'ai plus de fonds grâce à Betfair, j'espère pouvoir en faire mon boulot à plein temps. Je suis toujours serveuse au resto, mais entre mes voyages et les heures que je passe à jouer sur Internet, j'ai dû réduire mon emploi du temps.

Certains considèrent ton parcours dans ce Main Event comme la meilleure performance norvégienne de tous les temps. Es-tu d'accord avec ça ?

6090 Elisabeth Hille Eliminated by Andras Koroknai
Elisabeth félicite son bourreau, Andras Koroknai.
 

Waouh, c'est pas rien. Je suppose qu'en matière de performance isolée, oui, c'est l'une des meilleures, derrière la victoire d'Annette Obrestad aux WSOPE, mais je trouve que les gens qui enchaînent les bonnes performances, places payées et tables finales, sont plus impressionnants. J'espère bientôt être l'une d'entre eux !

Est-ce que tu supporteras un joueur en particulier lors de cet October Nine ? Si oui, pourquoi ?

Je crois que je serai une supportrice de Greg Merson. J'étais à côté de lui plusieurs fois pendant le tournoi, et c'est vraiment un chouette gars et un très bon joueur !

A ton avis, qui est le favori de cette finale, et pourquoi ?

Là encore, je répondrais Merson. Il n'a pas peur de jouer gros et il peut supporter la pression. Il prend très souvent la bonne décision, et j'ai même l'impression de ne pas l'avoir vu faire une seule erreur lors des mains que j'ai jouées contre lui.

Quels sont tes objectifs en matière de poker ? Est-ce que tu as des endroits ou des tournois en vue ?

Ça marche plutôt bien pour moi sur le circuit live cette année, mais pour l'instant je me concentre sur le jeu online pour progresser. Et avec toutes les bonnes parties sur Betfair, j'ai tout l'entraînement dont j'ai besoin.
Mon prochain tournoi avec la Team Betfair sera le Festival Poker de Prague, où je projette de jouer le WPT, les GSOP, et probablement d'autres plus petits tournois au milieu.

> A voir aussi son interview vidéo dans notre section vidéos (en anglais)

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page