Interview : Vincent « The camper » Secher

Meilleur français lors de l'EPT de Monte Carlo en avril dernier, Vincent Secher a également fait parler de lui de par son statut de campeur en marge de la compétition. Au point que le jeune français ait déjà droit à son surnom : « The Camper » !

Vincent, peux-tu brièvement te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas encore

J'ai 26 ans, bientôt 27. Je suis un peu artiste, un peu philosophe, terre à terre mais la tête dans la lune. J'étudie a Supinfocom dans le cinéma d'animation. Je joue au poker depuis 4 ans environ, 2 ans sur le net .

Raconte-nous l'origine de cette incroyable histoire de camping en marge de ta participation à l'EPT de Monte-Carlo...

Le plus amusant, c'est que pour tout le monde c'est une incroyable histoire alors que pour moi et mes amis c'était juste normal, vu qu'on a pas d'argent et qu'on aime bien l'aventure. L'idée c'était de se retrouver dans un énorme lieu de luxe, profiter du trip, et rentrer dormir dans une vraie tente. Du tout au rien. Si je devais retourner dans un tournoi de l'EPT, j'irais re-dormir dans un camping du moins pour les 3 premiers jours.

Comment PokerStars en est ensuite venu à te proposer une chambre d'hôtel?

Pendant que je jouais, la responsable de PokerStars (salle sur laquelle Vincent Secher s'était qualifié, NDLR) est venue me voir, me disant en gros : « vous dormez au camping, est-ce que vous voulez une chambre d'hôtel ». Après discussion j'ai donc obtenu une chambre pour moi et mes amis.

Tu t'es classé 13ème de cet EPT, terminant d'ailleurs meilleur français de l'épreuve. Pensais-tu pouvoir réaliser une telle performance lors de ta qualification sur Internet ? Puis une fois sur place?

Bien sûr... de toute façon, on savait que peu importe les adversaires, a partir du moment où on a décidé d'y aller, on n'y allait pas pour perdre. La stratégie était parfaite à la base : prendre un minimum de risques, ne pas trop bouger histoire que tout le monde se rende compte de quand on le ferait, éviter les bad beat, éviter les tapis pré-flop, et au moment de bouger, bouger fort !

Un mois après ta performance, comment se passe le retour progressif à l'anonymat?

Il n'y a pas vraiment eu retour. Je ne me suis jamais senti célèbre. Par contre j'ai été soutenu par mes amis et d'autres personnes qui m'ont supporté et suivi pendant mes quatre jours. Je remercie au passage tout ceux qui m'ont soutenu sur les nombreux sites de poker.

Qu'est-ce que ce premier gros gain a changé pour toi?

Il m'a permis de bien rembourser mon prêt étudiant, de me faire plaisir, à moi et à mes amis. Bref je vis toujours bien, mais mieux.

As-tu d'ores et déjà de nouveaux projets poker, comme de nouvelles participations à de grands événements?

Bien sûr, je compte bien un jour revenir dans un circuit professionnel. Je viens d'ailleurs de lancer un step 1 à 7 dollars...

Derniers Blog Posts »