Kenny Smaron s'impose dans le premier PSC Panama

Kenneth Smaron 2
Victoire sans faille au Panama pour Smaron. (photo N. Stoddart)

L'Américain Kenny Smaron a remporté cette nuit le premier PokerStars Championship du Panama. C'est son deuxième sacre sur le circuit live après un High Roller de l'EPT à Prague en 2015.

Smaron avait débuté la table finale en troisième position en jetons, et il se sera finalement imposé après un peu plus de 9 heures de jeu (et seulement 9 mains en heads-up), face au Canadien Harpreet Gill.

Kenneth Smaron, 32 ans, est une légende des sit-and-go et MTT à hauts enjeux sur Internet, sous le pseudo "kenny05". Il avait notamment remporté un tournoi des SCOOP pour plus de 180 000 $ il y a deux ans, et terminé 2è d'un Sunday Million toujours sur PokerStars.
Il partage aujourd'hui son temps entre le Costa Rica et la Colombie.

Avec cette victoire dans le PSC, ses gains en live dépassent le million de dollars, dont 595 500 € acquis lors de sa victoire dans le High Roller à 10 300 € de l'EPT Prague en décembre 2015.

En dehors du poker Smaron est un grand fan de l'équipe de football américain de sa ville en NFL, les Philadelphia Eagles. Il a d'ailleurs leur logo tatoué sur le bras !

Tito Ortiz marque les esprits

Ce premier PokerStars Championship Panama aura connu un succès mitigé, bien que loin de la catastrophe parfois annoncée (plus de 6000 entrées en 46 épreuves). Si certains tournois auront bien marché et que les retours des joueurs sur la destination auront été partagés mais globalement positifs, le Main Event n'aura lui attiré que 366 joueurs, soit le plus faible total pour le successeur de l'EPT depuis Loutraki en 2011 (336 joueurs).

► A lire aussi : 14 choses que vous ne saviez pas sur le Panama

Parmi les joueurs payés on retiendra bien sûr la jolie 4è place du Belge Jonathan Abdellatif, pour le plus gros résultat de sa carrière en live.
Il est accompagné dans l'argent par Davidi Kitai (36è), tandis que deux Français ne repartent pas non plus les mains vides de ce Main Event : Alexandre Viard et Adrien Allain.

A noter également la belle performance pour le champion de MMA Tito Ortiz (interview à venir demain), qui termine 22è.

Résultats et Classement sélectif PokerStars Championship Panama

Buy-in 5 300 $ - 366 joueurs (71 payés) - Prizepool : 1 775 100 $

1- Kenneth Smaron us - 293 860 $
2- Harpreet Gill ca - 217 860 $
3- Denis Timofeev ru - 161 340 $
4- Jonathan Abdellatif be - 119 480 $
5- Robin Woznicek de - 88 480 $
6- Anthony Diotte ca - 65 520 $
/
8- Byron Kaverman us - 35 920 $
13- JC Alvarado mx - 20 860 $
14- Mark Radoja ca - 20 860 $
16- Alexandre Viard fr - 16 080 $
18- Fabrice De Benedictis ch - 16 080 $
21- Jessica Perez Borrego pa - 16 080 $ - (voir son interview)
22- Tito Ortiz us - 16 080 $
29- Jason Koon us - 12 480 $
30- Jason Wheeler us - 12 480 $
36- Davidi Kitai be - 9 780 $
38- Felix Bleiker ch - 9 780 $
41- Adrien Allain fr - 9 780 $
48- Steve O'Dwyer ie - 7 720 $
57- Erik Cajelais ca - 7 720 $
63- Martin Finger de - 7 720 $
68- Ari Engel us - 7 720 $

Side Events : Une victoire belge

Steve ODwyer Panama
Steve O'Dwyer, insatiable sur les tournois High Rollers.

Du côté des tournois annexes, on retiendra les victoires de Benjamin Tollerene us dans le Super High Roller à 50 000 $ et 33 entrées, pour 538 715 $, et celle de Stephen Chidwick england dans l'autre High Roller à 25 500 $ et 44 joueurs, pour 366 500 $.
Le premier High Roller à 10 300 $ (84 joueurs) aura vu la victoire d'un spécialiste en la matière, Steve O'Dwyer, pour 240 451 $ (après deal).

Un Belge parmi les vainqueurs : Miguel Use be, dans le NLHE Deepstack à 550 $ et 140 joueurs, pour 13 740 $.

Autres vainqueurs notables : Kristen Bicknell ca (Win the Button turbo à 1 100 $ et 4 joueurs pour 3 880 $), Dzmitry Urbanovich pl (NLHE à 2 200$ $ et 160 joueurs pour 61 460 $).

Le prochain PokerStars Championship sera lui aussi une autre première, à Macao, à partir du 30 mars.

Sondage

Please choose an option to vote

-----

Byron Kaverman : « Cette première au Panama aura été réussie »

(20/03 - par Dirk Oetzmann)

Byron Kaverman
(photo Neil Stoddart, PokerStars)

Byron Kaverman est passé près de la première table finale officielle du PokerStars Championship Panama qui se dispute ce soir. Il revient pour nous sur cette première attendue avec circonspection et curiosité, et sur ses incroyables résultats.

Son nom ne vous dira peut-être rien, pourtant l'Américain Byron Kaverman est l'un des joueurs les plus réguliers sur le circuit du poker ces dernières années. Pour s'en convaincre il suffit de regarder son tableau des gains en live depuis trois ans :

  • 2014 : 1,4 million de dollars
  • 2015 : 3,5 millions de dollars
  • 2016 : 1,3 million de dollars

Depuis 2008 et son premier cash, il dépasse désormais la marque des 9,5 millions.
A son palmarès : un titre WPT (2012), un bracelet WSOP et un High Roller de l'EPT (2015).

Avec une 8è place obtenue dans ce PokerStars Championship du Panama pour un certes petit montant de 35 920 $, il continue sa nouvelle moisson déjà bien entamée en cette année 2017, avec près d'1,4 million de dollars alors que nous ne sommes qu'au mois de mars.


Byron explique-nous tous ces succès. Y a t-il quelque chose que tu as de plus que les autres, ou tout au moins que la moyenne ?

En fait malgré ce que les chiffres montrent, 2016 fut une année perdante pour moi.
Je suis reparti de zéro dans ma tête cette année, ce qui me permet de mieux me contrôler à la fois à la table et en dehors.

Byron Kaverman
"Je joue moins qu'avant pour mieux profiter de la vie."

J'équilibre mon temps entre le poker et du temps passé avec mes amis ou à faire d'autres choses. J'essaie de manger sain, de faire du sport, et de passer plus de temps à lire.

Vivre sainement est devenu bien plus important pour réussir au poker aujourd'hui, on peut vite en voir l'impact.

Tu as tellement de résultats dans l'année qu'on se demande dans quelle mesure tu voyages ?

Je ne joue plus autant qu'avant en fait. Pendant plusieurs années je voyageais le plus gros de l'année, et je jouais quelque chose comme 90 tournois par an.

L'an dernier j'en ai joué environ 60, et cette année une dizaine pour l'instant. Je ralentis un peu parce que je n'en pouvais plus.

Je joue principalement au poker live maintenant. J'ai commencé en ligne et pouvait passer un dimanche entier à jouer, mais j'apprécie de vivre un peu plus désormais. Ca me convient mieux j'imagine.

Tu as donc déjà voyagé un peu partout mais c'est ta première fois au Panama c'est ça ?

Oui, mon premier séjour en Amérique Centrale. Panama City est plutôt sympa. J'ai pu aller dans plusieurs bars de toits d'hôtels ou de bons restaurants. Mais en tant que joueur tu ne sors pas tant que ça.

Pour en revenir au tournoi, l'affluence est un peu en-dessous de ce que à quoi on pouvait s'attendre, ou que l'on pouvait espérer (366 joueurs pour le Main Event NDLR). Considères-tu quand même cet événement comme un succès ?

Panama City
"Panama City est plutôt sympa." (photo R. Velli)

Dans l'ensemble je dirais que ça aura été un succès oui. L'endroit est très beau, l'hôtel aussi, et l'équipe d'organisation fait du bon boulot comme toujours.

Certains tournois auront peut-être été un peu petits, mais l'un dans l'autre ça aura été bien.

Certains parlent du fait que l'EPT avait pour habitude d'offrir 2 millions au vainqueur, et maintenant ce n'est que 300 000 $.

Des gens se plaignent de l'échelle des gains dans ce Main Event, mais je pense qu'ils ont fait ces changements pour une bonne raison.

Ils ont aussi fait un sondage à Barcelone à propos de cette structure de paiements, et ils ont écouté ce que les joueurs pensaient. Donc je pense que c'est bien comme c'est maintenant.

Au début du Jour 5, les tapis moyens étaient au-dessus de 60 grosses blindes. Est-ce qu'un parterre de joueur plus restreint fait du tournoi encore plus un vrai tournoi de poker pour les joueurs ?

Je ne l'avais pas réalisé, mais c'est vrai que quelques joueurs avaient un tapis très profond.

Parmi les joueurs encore en course, tu es sans doute la tête d'affiche. Alors qui sont les autres joueurs dangereux et favoris ?
(interview réalisée avant son élimination en 8è place donc NDLR)

Denis (Timofeev) joue beaucoup en ligne et est très bon. Le joueur belge (Jonathan Abdellatif) semble lui aussi assez bon.
L'Allemand (Robin Woznicziek) est en école de commerce mais est totalement dans la zone, et Kenny (Smaron) a déjà pas mal de succès à son actif.
Ca sera donc une table finale difficile et relevée.


Pour suivre le dénouement de cette table finale, rendez-vous sur notre page du live vidéo à partir de 19h.
Résultats et compte-rendu complet du tournoi à retrouver dès demain dans nos news.

-----

Jessica Perez Borrego, une Cubaine qui s'éclate au Panama

(16/03 - par D.O.)

Jessica Perez Borrego au Panama2
Jessica Borrego (photo Neil Stoddart, PokerStars)

Si de plus en plus de joueurs de poker compétitifs ont tendance à dénigrer le poker, ce n'est heureusement pas le cas de tous. Au Panama rencontre avec une joueuse qui s'amuse vraiment.

Les joueurs sont trop longs. Les logiciels sont désormais plus forts. Tous les joueurs ont un bon niveau et il est devenu trop difficile de gagner...
Et si comme nous le disait Antonio Esfandiari on arrêtait juste de tout le temps se prendre pour des pros ?

Au PokerStars Championship du Panama, c'est finalement plus la règle qu'une exception. Une bonne nouvelle donc, et c'est pourquoi nous pouvons d'ailleurs y rencontrer de nombreux joueurs pour qui le poker est toujours un jeu amusant.
Ça l'est par exemple pour Jessica Perez Borrego, une joueuse cubaine originaire de La Havane.

Jessica a attiré notre attention lorsque son nom est soudainement apparu dans le Top 10 du chip count au cours du Jour 1A. Nous avons voulu en apprendre plus sur elle.

« Le poker ? Juste un hobby »

Jessica Perez Borrego est âgée de 31 ans. Née à Cuba, elle réside aujourd'hui au Panama.

« Le poker est juste un passe-temps pour moi » nous confie t-elle. « Je travaille pour une société de construction. »

La jeune Cubaine est pourtant loin d'être une débutante, puisqu'elle a déjà enregistré quelques résultats notamment en Colombie et aux Etats-Unis à Las Vegas.
Parmi ses places payées on notera une 33è place (sur 453) dans un tournoi principal du LAPT, ici-même à Panama City. Elle était alors la seule joueuse locale à se qualifier.
Elle y aura également réussi une belle 3è place (sur 160) lors d'un tournoi à 500 $, pour son plus gros gain à ce jour, 22 400 $.

Jessica Perez Borrego joueuse cubaine
De Cuba au Panama en passant par Vegas.

Cette fois elle joue ce PokerStars Championship du Panama après s'être qualifiée dans un tournoi satellite du Sortis Casino.

Une vie relax au Panama

« Il y a quatre ou cinq casinos au Panama » nous dit-elle. « Actuellement celui-ci est celui qui a le plus de succès. Malheureusement il n'y a pas suffisamment de tournois en général, du coup je ne peux pas jouer aussi souvent que j'aimerais. »

Cela ne l'aura pas empêchée donc de monter un joli tapis et de tenir la distance face à des Anthony Zinno ou Orpen Kisacikoglu à la même table.

Mais il n'y a pas que sa performance en ce début de tournoi qui aura attiré les regards des médias. Ce sont aussi à la fois sa poker face et sa conduite amicale qui auront séduit l'assistance.

Une chose est sûre : Si Jessica continue à ce rythme, on devrait continuer d'en entendre parler rapidement et déjà ces prochains jours.

Et sinon, à propos de la vie au Panama ?
Apparemment un bon endroit pour les personnes dans le même état d'esprit.

« J'aime vivre au Panama. C'est un endroit très calme, et les gens sont très détendus.
Des gens de nombreux pays viennent ici en vacances, ou même y vivre, exactement pour ces raisons.
»

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page