WSOP 2015 : Le Résumé Complet semaine par semaine

wsop colossus2
Le Colossus a été le succès populaire annoncé.

Vous avez du mal à suivre toute l'action des World Series of Poker ? PokerListings vous propose un résumé complet avec l'essentiel de ce qu'il s'est passé à Las Vegas durant la première semaine des World Series of Poker.

(cliquez sur notre page intégrale des WSOP 2015 pour les résultats complets, et plus de détails, de statistiques et d'anecdotes sur chacun des tournois)

Les World Series of Poker 2015 ont commencé depuis un peu plus d'une semaine, et on connaît déjà le nom de 11 vainqueurs, sur les 68 tournois au programme de cette année.

Traditionnelle épreuve d'ouverture des WSOP depuis 2000, le tournoi des employés de casino et de l'industrie (le Casino Employees event) à 565$ a couronné un ancien croupier des WSOP justement, Brandon Barnette.

Dans l'Event 2 de No-Limit Hold'em à 5.000$, c'est Michael Wang, 26 ans, qui s'impose devant Bryn Kenney, au milieu d'un field très relevé. On retrouvait ainsi aussi en table final Greg Merson ou encore Amir Lehavot, tandis que Nam Le, Kevin MacPhee, Jeremy Ausmus ou Brian Hastings terminent dans l'argent.
Précédents vainqueurs de bracelets, Kenney, Merson et Lehavot auront dû s'incliner face à ce jeune professionnel qui joue tout de même depuis 6 ans.

Mizrachi et Pescatori dans le club des 3

Il n'aura pas fallu attendre plus loin que l'Event 3 d'Omaha Hi-Lo à 1.500$ pour voir un premier grand nom remporter un tournoi : Robert Mizrachi.

Robert rejoint son frère Michael, en remportant son troisième bracelet (et son deuxième en deux ans).
A noter le premier Français payé de ces Series, Gabriel Nassif.

e3 mizrachi5
Robert Mizrachi apporte un sixième bracelet au clan.

Encore un Américain vainqueur dans l'Event 4 de No-Limit Hold'em Shootout à 3.000$, Nick Petrangelo.

Outre la place payée de Thomas Bichon que l'on avait un peu perdu de vue, on aura pu noter la première table finale de WSOP atteinte pour l'acteur James Woods.

Le Colossus souffle le chaud et le froid

Véritable attraction de ce début de World Series of Poker, l'Event 5 dit du Colossus (No-Limit Hold'em à 565$ et 5 millions de garantie) n'a cependant pas échappé à quelques critiques.
Certes le tournoi a battu des records et est devenu le plus gros tournoi de poker de l'histoire, avec 22 374 participants (14 284 joueurs + ré-entrées), mais les 2241 joueurs payés auront dû faire la queue pendant de longues heures pour certains, afin de toucher leur obole.

Toujours est-il que c'est l'Américain de 25 ans Cord Garcia qui s'est imposé, pour un premier prix inférieur à certaines attentes et qui a aussi fait débat, 638 880$.
10 Français auront terminé dans l'argent.

John Reading (oui, encore un Américain), remporte l'Event 6 d'Hyper Hold'em à 1.000$, un tournoi super-turbo pour la première fois au programme.

Tuan Le conserve son titre !

Incroyable performance pour Tuan Le, qui conserve son titre dans l'Event 7 de Limit Deuce-to-seven Championship à 10.000$.
Vainqueur de ce même tournoi en 2014 devant 117 joueurs, il aura remis ça cette année devant cette fois 108 autres joueurs.
Un "back-to-back" qui est une première depuis 2009.

Tuan Le
Tuan Le n'a pas voulu lâcher son bien.

Sur sa route et en table finale il aura notamment retrouvé Phil Galfond, lui aussi finaliste l'an dernier.
A noter la belle performance de Bruno Fitoussi, qui aura échoué de peu pour cette table finale, 8ème.

Il aura fallu attendre l'Event 8 de Pot-Limit Hold'em à 1.500$ pour voir un premier vainqueur non-Américain : l'Allemand Paul Michaelis.

C'est aussi dans ce huitième tournoi que la France aura enregistré sa première table finale grâce à Michel Leibgorin, 6ème.

Le "pirate" Max Pescatori apporte un nouveau bracelet à l'Italie dans l'Event 9 de Razz à 1.500$, son troisième personnel après 2006 et 2008.

Un cas de triche dans le Heads-up Championship ?

Dans l'Event 10 de Heads-up de No-Limit Hold'em Championship à 10.000$, la victoire sera revenue à Keith Lehr, 51 ans. Il aura vaincu 7 autres joueurs en duel, dont Paul Volpe lors du heads-up final.
C'est son deuxième bracelet après un premier en 2003.

A noter la suspicion de tricherie dans ce tournoi : plusieurs joueurs (dont Connor Drinan et Matt Marafioti) se sont plaint de leur adversaire moldave Valeriu Coca (finalement défait par Lehr), qui selon eux semblait connaître leurs cartes (plus de détails).

Enfin dans l'Event 11 de Limit Hold'em à 1.500$, William Kakon inscrit lui aussi son nom au palmarès 2015. Bien que résident des Etats-Unis, il devient le premier joueur marocain de l'histoire à décrocher un bracelet !


Retrouvez aussi sur PokerListings la page récapitulative complète de tous les résultats de ces WSOP 2015, et le classement complet de l'argent gagné par les joueurs français, belges et suisses. Rendez-vous en page WSOP !

-----

WSOP 2015, Semaine 2 : Le Résumé Complet

Hellmuth vainqueur 14
Phil Hellmuth aura été la première des stars du poker à aller chercher une victoire en 2015.

Comme chaque semaine, PokerListings vous propose un condensé de toute l'action des World Series of Poker à Las Vegas, votre séance de rattrapage en un coup d'oeil.

(Cliquez sur notre page spéciale WSOP 2015 pour les résultats complets, et encore plus de détails, de statistiques et d'anecdotes)


Comme si la compétition avait eu besoin de quelques rounds d'échauffement, cette deuxième semaine des World Series of Poker 2015 s'est montrée encore plus riche en évènements.

C'est tout d'abord un joueur israélien qui se sera adjugé l'Event 12 de No-Limit Hold'em 6-handed à 1.500$, Idan Ravid, 24 ans. Un tournoi qui aura vu David Benyamine réussir sa première place payée cette année.

On sait que les joueurs d'échecs font souvent de bons joueurs de poker (Almira Skripchenko, Jennifer Shahade, ...). Le Russe Konstantin Maslak pourra désormais lui aussi ajouter son nom à cette liste (grand maître d'échecs, il est d'ailleurs classé 394è joueur mondial). Maslak aura remporté l'Event 13 d'Omaha et de 7-Stud Hi-Lo mixés à 2.500$.

shaun deeb
Shaun Deeb connaît enfin la victoire.

Dans l'Event 14 de No-Limit Hold'em Shootout à 1.500$, c'est l'Américain Barry Hutter qui s'impose, pour sa troisième table finale. A noter parmi les finalistes la présence de deux joueuses : Kitty Kuo et Elizabeth Montizanti, respectivement 4è et 5è. Le Français Guillaume Jenner aura échoué au stade des demi-finales (deuxième tour).

Deeb, Hellmuth et Alaei à l'honneur

Shaun Deeb faisait partie des grands joueurs à n'avoir encore jamais remporté un bracelet. C'est désormais chose faite, puisque l'Américain de 29 ans s'est imposé dans l'Event 15 de Pot-Limit Hold'em Championship à 10.000$. Une épreuve dont il avait déjà été finaliste en 2011.
La tâche aura été loin d'être aisée si l'on en juge par la concentration de talents parmi les 128 inscrits. Rien qu'en table finale Deeb aura dû affronter Paul Volpe, Sam Stein, Greg Merson, Dario Sammartino, Ismael Bojang ou encore Jason Koon.

Le Millionnaire Maker (Event 16) à 1.500$ est toujours l'un des tournois les plus attendus des Series, avec 1 million de dollars au minimum garantis pour le vainqueur. Et le tournoi à 7275 joueurs aura couronné un joueur amateur de 27 ans et ingénieur en électricité, Adrian Buckley. C'était d'ailleurs sa toute première place payée aux WSOP !
On pourra dire que Buckley a mérité son bracelet : plusieurs fois très proche de la sortie durant les cinq jours de compétition, il aura en plus dû composer avec des noms tels qu'Olivier Busquet, Erick Lindgren ou Mike Sexton en table finale, excusez du peu pour un tel tournoi !

La sensation de la semaine est bien sûr venue de l'Event 17 de Razz Championship à 10.000$, avec le 14ème bracelet pour Phil Hellmuth ! C'est son deuxième en Razz. Nous en avons déjà beaucoup parlé, aussi nous vous invitons à consulter la page du tournoi ou notre article sur cette nouvelle victoire du Poker Brat, notamment si vous voulez lire ses réactions.

gabriel nassif2
Gabriel Nassif manque de très peu d'apporter son premier bracelet à la France.

Deuxième bracelet pour l'Anglais John Gale dans l'Event 18 de No-Limit Hold'em Turbo à 1.000$. Encore une belle histoire des WSOP puisque le joueur de 61 ans est atteint d'une tumeur au cerveau - son médecin lui avait d'ailleurs déconseillé de prendre l'avion pour venir jouer.

Inscrit par erreur, et vainqueur !

Déception pour le clan français dans l'Event 19 de Limit Hold'em 6-handed à 3.000$, qui aura vu Gabriel Nassif échouer pour la deuxième fois sur la deuxième marche du podium aux World Series. Il s'incline face à Matthew Elsby.

"Yellowhat" pourra peut-être s'inspirer de Benjamin Zamani pour ne pas perdre espoir. Cet autre Américain remporte l'Event 20 de No-Limit Hold'em à 1.500$ quelques jours seulement après avoir terminé 2è de l'Event 14 ! Il se sera imposé face à Natasha Barbour qui aurait pu devenir la première joueuse vainqueur de ces Series 2015.

Cinquième bracelet pour Daniel Alaei dans l'Event 21 d'Omaha Hi-Lo Championship à 10.000$, pour son premier tournoi disputé cette année ! Une vraie double performance pour ce joueur de seulement 30 ans, puisque seul Allen Cunningham avait déjà gagné autant de bracelets à cet âge !
A noter qu'Alaei avait déjà remporté ce même tournoi en 2009.

Victoire d'un premier Canadien dans ces WSOP 2015, Sam Greenwood, dans l'Event 22 de No-Limit Hold'em à 1.000$.

Enfin l'Event 23 deb Deuce-to-seven à 1.500$ aura à nouveau connu l'une de ces histoires incroyables qui font la légende de ces World Series. Son vainqueur Christian Pham s'y sera en effet inscrit par erreur ! Cet Américain d'origine vietnamienne pensait en effet avoir payé son droit d'entrée pour un autre tournoi de Hold'em. Encore mieux : il ne connaissait pas du tout cette variante de poker et n'y avait jamais joué !
Comme quoi, parfois les bourdes payent !


A voir aussi :

> Tous les Résultats des WSOP en un coup d'oeil
> Le classement de l'argent des joueurs français, belges et suisses

-----

WSOP 2015, Semaine 3 : Le Résumé Complet

(19/06/15)

Pierre Milan
Pas encore de victoire, mais Pierre Milan est en forme.

Une semaine de plus dans la boîte. Que s'est-il passé d'important aux World Series of Poker à Las Vegas durant ces sept derniers jours ? Qu'ont fait les Français ? Pour tout savoir, profitez de notre séance de rattrapage hebdomadaire !

 

 

(rendez-vous sur notre page récapitulative des WSOP 2015 pour les résultats complets, et encore plus de détails, de statistiques et d'anecdotes sur chacun des tournois)


Pas grand chose à signaler dans l'Event 24 de H.O.R.S.E. à 1.500$, remporté par l'Américain d'origine iranienne Arash Ghaneian. Phil Hellmuth ou encore Maria Ho auront terminé dans l'argent, mais aucun Français.

Ceux-ci se seront rattrapés dans l'Event 25 de No-Limit Hold'em 8-handed à 5.000$, et notamment Pierre Milan qui sera passé à deux doigts de remporter son deuxième bracelet WSOP après celui de l'an dernier. Il termine 2è, battu par l'Américain de 51 ans Jeffrey Tomlinson.
Sur la 3è marche du podium on retrouve Dominik Nitsche.

226 985$ de gains pour un investissement de 175$ ? C'est la bonne affaire réalisée par Aaron Wallace, 32 ans, vainqueur de l'Event 26 de Pot-Limit Omaha à 1.000$ après s'être qualifié via un satellite, alors qu'il s'accordait une pause durant son voyage d'affaires.

Hastings, Galfond, Madsen et Mercier à l'affiche

Connu pour être l'un des meilleurs joueurs de poker en ligne du monde, Brian Hastings décroche son deuxième bracelet WSOP dans l'Event 27 de 7-Card Stud Championship à 10.000$. Une victoire qui lui aura fait gagner bien plus que les 239 518$ de la première place, puisqu'il avait passé un certain nombre de paris avec d'autres joueurs avant le début des WSOP.
En heads-up Hastings se sera défait de Scott Clements, qui espérait lui remporter un troisième bijou en or.

Le troisième tournoi géant de ces Series (après le Colossus et le Millionnaire maker), l'Event 28 du Monster stack à 1.500$, aura attiré 7192 joueurs. Suffisant pour le placer en 7è place des plus gros tournois de l'histoire.
C'est Perry Shiao, croupier de son état, qui décroche le bracelet et un prix de plus d'1,2 million de dollars, pour son premier résultat aux WSOP.

jason mercier wsop
Et de 3 pour Jason Mercier.

Après Hastings, un autre célèbre joueur américain s'adjugeait son deuxième bracelet dans l'Event 29 de 2-to-7 Lowball Championship à 10.000$, Phil Galfond.
"Cette victoire a beaucoup de signification, surtout dans un field aussi relevé et une table finale aussi difficile," confiait-il à l'issue de sa victoire. Effectivement Galfond aura dû s'affranchir de Nick Schulman (double vainqueur de l'épreuve), Dan Smith, Erik Seidel ou encore Eli Elezra !

Premier bracelet pour l'Argentine ! C'est le joli exploit réalisé par le jeune Franco Ivan Luca (23 ans), pas totalement inconnu sur le circuit, qui apporte cette première victoire aux WSOP pour son pays dans l'Event 30 de No-Limit Hold'em à 1.000$.
La France aura également enregistré une nouvelle table finale avec la 4è place de Pierre Horaud. ElkY aura lui échoué de peu à l'atteindre, terminant 11è de ce tournoi.

Malédiction française en 2015 ?

Une malédiction des tables finales est-elle en train de se mettre en place pour les Français dans ces WSOP ? L'Event 31 de Pot-Limit Omaha à 3.000$ aura ainsi vu un nouveau tricolore échouer sur la 2è marche du podium en 2015 après Gabriel Nassif et Pierre Milan, en la personne cette fois de Jean-Marc Thomas.
Il aura certes été battu par pas n'importe qui, l'Américain Jeff Madsen, qui ajoutait là un quatrième bracelet à sa collection à seulement 30 ans.

Nouveau grand nom du poker vainqueur dans l'Event 32 de No-Limit Hold'em 6-handed à 5.000$ : Jason Mercier. C'est son troisième bracelet.
A noter la nouvelle grosse performance de Pierre Milan, dont la route se sera arrêtée à deux places de la table finale (8è).

Enfin (pour cette semaine) dans l'Event 33 de Limit 2-to-7 Draw Lowball à 1.500$, c'est l'Anglais Benny Glaser qui remporte la victoire, devant Brock Parker.

-----

WSOP 2015, Semaine 4 : Le Résumé Complet

(26/06/15)

Erwann Pecheux wsop
Les bracelets fuient les Français en 2015, ici Erwann Pecheux.

15 nouveaux vainqueurs de bracelets : on n'aura pas chômé au Rio de Las Vegas cette semaine. L'heure donc de faire le point sur tous ces derniers tournois achevés et leur lot d'anecdotes en tous genres grâce à notre résumé hebdomadaire !

 

Les Français auront encore une fois malheureusement failli dans la toute dernière ligne droite cette semaine - ce qui commence même à s'apparenter à une véritable malédiction. Ils sont maintenant 5 à avoir terminé 2è cette année !

Le premier de cette semaine était Erwann Pecheux dans l'Event 34 de Split Format Hold'em à 1.500$, remporté par le vétéran canadien de 72 ans André Boyer, et qui glanait là son deuxième bracelet 10 ans après son premier.

Un autre Canadien s'adjugeait le tournoi suivant (Event 35 de H.O.R.S.E. à 3.000$), Daniel Idema. C'est pour sa part son troisième bracelet.

Il n'y a pas que le footballeur Neymar Jr qui s'en remet à Dieu. C'est aussi le cas de l'Américain Corrie Wunstel, vainqueur très croyant de l'Event 36 de Pot-Limit Omaha à 1.500$.

Joli duel final concluant une table finale très relevée dans l'Event 37 de No-Limit Hold'em 6-handed Championship à 10.000$ (Fedor Holz, Sam Greenwood, Paul Volpe...), avec la victoire de Byron Kaverman face à Doug Polk.

Do Brazil ! Soutenu par une grosse cohorte de supporters, Thiago Nishijima devient le troisième Brésilien vainqueur aux WSOP après Alexandre Gomes en 2008 et Andre Akkari en 2011, en s'étant imposé dans l'Event 38 de No-Limit Hold'em à 3.000$.

Doublés pour Hastings et Pescatori

Et de deux pour Brian Hastings dans ces Series 2015, premier à réussir le doublé cette année, et son troisième bracelet remporté dans l'Event 39 de 10-Game mix à 1.500$. Actuellement nanti d'une énorme confiance, il devra aussi en faire preuve ces jours prochains puisqu'il vient d'être accusé de multi-accounting en ligne.

pescatori2
Max Pescatori : nouveau recordman européen.

A noter que cela fait 14 ans de suite que les WSOP connaissent au minimum un double vainqueur la même année !

Les Seniors étaient à l'honneur cette semaine.
Dans le traditionnel Seniors Event (Event 40) de No-Limit Hold'em à 1.000$ (un tournoi réservé aux plus de 50 ans et qui connaît toujours un gros succès avec plus de 4000 participants), c'est Travis Baker qui remporte le bracelet et le trophée en forme d'aigle d'or.

Dans le Super Seniors (première édition) réservé cette fois aux plus de 65 ans (Event 43 de No-Limit Hold'em à 1.000$), la quatrième table finale aura été la bonne pour Jon Andlovec, 70 ans, lui qui aura été poussé par sa fille pour participer.
Ce tournoi aura aussi vu la première apparition de Doyle Brunson cette année.

Hastings ne sera pas resté longtemps seul. En effet l'Italien Max Pescatori aura encore marqué les esprits dans l'Event 41 de 7-Stud Hi-Lo Championship à 10.000$, en décrochant lui aussi son deuxième bracelet de ces WSOP. C'est son quatrième au total, devant le recordman européen.
A noter la 3è place de Daniel Negreanu.

La malédiction française se confirme

Le deuxième Français cette semaine à nous avoir apporté l'espoir d'un premier bracelet cette année aura été Yehoram Houri dans l'Event 42 de No-Limit Hold'em Extended Play à 1.500$. Malheureusement il aura donc dû subir la loi de l'Allemand Adrian Apmann lors du heads-up.

yehoram houri2
Yehoram Houri

Le prestigieux Players Championship à 50.000$ (Event 44) et son trophée Chip Reese sera tombé dans l'escarcelle de Mike Gorodinsky, pour son deuxième bracelet WSOP.
Un tournoi qui aura cependant connu sa plus faible affluence depuis sa création.

Victoire de l'Américain d'origine sri-lankaise Upeshka De Silva dans l'Event 45 de No-Limit Hold'em à 1.500$.

Les joueurs biélorusses avaient semble t-il décidé de faire main basse sur l'Event 46 de Pot-Limit Omaha à 3.000$ : on en retrouvait deux en table finale, dont le vainqueur Vasili Firsau, pour son deuxième bracelet. Il égalise ainsi le score de son compatriote Alex Bolotin en tête pour leur pays.

Dernier tournoi conclu cette semaine, l'Event 48 de 7-Stud à 1.500$. Et c'est l'un des grands noms du poker qui sera allé chercher la gagne s'adjugeant ainsi son troisième bracelet, celui qui aura eu le plus de signification pour lui pour plusieurs raisons : Eli Elezra.

Oh, et puisqu'on en est à parler de grands noms du poker, peut-être vous demandez-vous comment cela se fait-il que l'on ait même pas encore vu le nom de Phil Ivey s'inscrire parmi les joueurs payés dans ces WSOP. C'est tout simple, il n'a pas encore pris part au moindre tournoi cette année !
Sera-ce pour la semaine prochaine ou le Main Event ?

-----

WSOP 2015, Semaine 5 : Le Résumé Complet

(03/07/15)

Guiglini et Kerignard
Yorane Kerignard et Aurélien Guiglini, les deux derniers déçus français. (photo Winamax)

Les World Series of Poker 2015 ont attaqué leur dernière ligne droite, à maintenant deux jours du début du Main Event. D'ici là et comme chaque semaine PokerListings vous propose le résumé de tout ce qu'il s'est passé d'important et les derniers vainqueurs de la semaine écoulée !

 

(cliquez sur notre page des WSOP 2015 pour les résultats complets, et encore plus de détails, de statistiques et d'anecdotes)


Qu'est-ce qu'on peut bien faire pour s'occuper en Alaska ? Jouer au poker bien sûr ! Cela aura en tout cas profité à Young Ji. L'Américain d'origine coréenne de 52 ans qui réside en Terre du soleil de minuit depuis 25 ans aura ainsi suffisamment pratiqué pour s'adjuger l'Event 49 de Pot-Limit Omaha Hi-Lo à 1.500$.

Parmi les joueurs les plus réguliers mais moins connus et qui passent en dessous des écrans radars, Benjamin Yu aura enfin atteint la consécration dans l'Event 50 de Limit Hold'em Championship à 10.000$. Au milieu d'une table finale passablement relevée (Justin Bonomo, Anthony Zinno, Terrence Chan) on retrouvait Gabriel Nassif qui atteignait sa deuxième table finale de ces WSOP. Le Français aura cette fois terminé 7è.

Autre bon joueur méconnu et n'ayant pas encore 30 ans, Justin Liberto. Le futur marié remporte l'Event 51 de No-Limit Hold'em 6-handed à 3.000$. Le Français Hugo Pingray qui avait remporté un bracelet l'an dernier aura chuté à deux marches de la table finale.

Carol Fuchs succède à Vanessa Selbst

carol fuchs
Carol Fuchs

Carol Fuchs est la première femme (et pour l'instant la seule) à avoir remporté un bracelet dans un tournoi ouvert à tous en 2014. La scénariste et productrice (mais également joueuse régulière) a frappé fort en remportant le difficile tournoi de Dealers Choice à 1.500$ (Event 52), un tournoi où chaque joueur à son tour peut décider de la variante jouée (parmi pas moins de 18 !).
Michael Mizrachi aura manqué de peu de conserver son titre dans ce tournoi : il termine 3è.

Les femmes étaient toujours plus à l'honneur cette semaine avec le traditionnel Ladies Championship à 1.000$ (Event 53). C'est l'Américaine de 66 ans Jacquelyn Scott qui se sera imposée. Scott joue à temps partiel en dehors de son métier d'agent immobilière, et avait notamment déjà participé plusieurs fois au Main Event.

le Danois Alexander Petersen aura empêché Jason Mercier de glaner un deuxième bracelet cette année, dans l'Event 54 de Pot-Limit Omaha Championship à 10.000$. Petersen aura même conclu le heads-up en seulement deux mains ! C'est le 8ème bracelet de l'histoire pour le Danemark.
Un tournoi qui aura accouché d'une table finale très relevée, avec en outre Dan Smith, Shaun Deeb, et le Belge Davidi Kitai qui termine 7è.

Premier tournoi sponsorisé de l'histoire des WSOP, et premier tournoi payant la moitié de ses participants, l'Event 55 du Draftkings 50/50 de No-Limit Hold'em à 1.500$ sera tombé sous la coupe du parieur pro Brandon Wittmeyer, qui avait terminé 3è d'une autre épreuve il y a moins d'une semaine.
13 Français auront terminé dans l'argent, dont le footballeur Camel Meriem.

Le One Drop pour Duhamel, les Français toujours noirs

Premier bracelet WSOP pour l'Américain Kevin MacPhee dans l'Event 56 de No-Limit Hold'em Turbo à 5.000$. Et encore un Français finaliste en la personne cette fois d'Eric Sfez (4è).

duhamel2
Jonathan Duhamel, et une victoire à 4 millions de dollars.

Pour la deuxième fois de l'histoire un joueur japonais remporte un bracelet aux World Series, dans l'Event 57 de No-Limit Hold'em à 1.000$. L'heureux élu se nomme Takahiro Nakai, 36 ans. Il succède à Naoya Kihara en 2012.

Le buzz de la semaine c'était bien sûr la victoire (et le deuxième bracelet) du Champion du Monde 2010 Jonathan Duhamel dans le High Roller for One Drop à 111.111$ (Event 58) organisé annuellement pour la bonne cause. Le tenant du titre Dan Colman aura terminé 3è, Phil Hellmuth 6è, et Phil Ivey aura fait sa première apparition de l'été.
Un tournoi malheureusement endeuillé par le décès d'un spectateur victime d'une crise cardiaque dans les derniers instants de la partie.

Vous vous demandiez peut-être si la série noire française allait s'arrêter cette semaine ? La réponse est clairement non, puisque Aurélien Guiglini et Yorane Kerignard auront cette fois été deux à échouer à un fil du bracelet : 2è et 3è de l'Event 59 de No-Limit Hold'em à 1.500$ !

Un tournoi finalement remporté par l'Anglais Alex Lindop. A noter la 5è place du revenant Jamie Gold, vainqueur du plus gros Main Event de l'histoire en 2006 et qu'on ne présente plus.

L'Event 60 de Pot-Limit Omaha High Roller à 25.000$ enfin, aura sacré sans doute l'une des stars montantes du poker, l'Américain Anthony Zinno.
Déjà Joueur de l'Année WPT avec deux victoires consécutives sur cet autre circuit, son palmarès aux WSOP 2015 n'en est pas moins impressionnant, avec 5 tables finales (et pas des moindres) et à présent un bracelet.
Un homme sur qui il faudra sans doute compter dans le Main Event à partir de lundi !

-----

WSOP 2015, Semaine 6 : Le Résumé Complet

(10/07/15)

Wsop Event
Un tournoi qui commence en ligne et qui se termine en live : une innovation des WSOP 2015.

Si le Main Event des WSOP 2015 bat actuellement son plein, il n'en faut pas moins oublier les dernières épreuves à s'être déroulées cette semaine, avec les 7 derniers joueurs à avoir remporté un bracelet.

 

(cliquez sur notre page des WSOP 2015 pour les résultats complets, et encore plus de détails, de statistiques et d'anecdotes)


Petit frère du High Roller for One Drop, le Little One for One Drop est l'autre tournoi avec un objectif caritatif de ces WSOP, avec ici 111$ reversés à l'association sur les 1.111$ du droit d'entrée.
Pour sa première année de participation aux World Series, c'est le jeune Allemand Paul Hoefer qui aura remporté le tournoi, devant un Argentin et 4553 autres joueurs.
A noter la 5ème place payée pour Erwann Pecheux, le Français le plus souvent "In The Money de ces Championnats du monde.

Premier tournoi bounty des WSOP (une part du buy-in est en fait une prime pour le joueur qui vous élimine), l'Event 62 à 1.500$ aura été décroché par Jackduyph Duong. Il en aura récolté 11 tout au long de la partie mais certains auront fait mieux, jusqu'à 18.

Au sortir d'une grosse table finale, avec des joueurs du calibre de Joe Hachem, Scotty Nguyen ou encore Eli Elezra, Andrew Barber se sera adjugé l'Event 63 du H.O.R.S.E. Championship à 10.000$.

Gros joueur de poker en ligne (4,6 millions de dollars de gains depuis de nombreuses années), il était quelque part naturel de voir Anthony Spinella triompher de l'Event 64 de No-Limit Hold'em à 1.000$ disputé à la fois en ligne puis au casino (la table finale). La aussi une première aux World Series.

pecheux wsop2
A défaut de bracelet, Erwann Pecheux aura été le Français à terminer le plus souvent dans l'argent (5 fois).

Toujours amusant aussi de voir que le vainqueur ne prévoyait pas de participer, finalement motivé par un ami.

Quatrième Anglais vainqueur d'un bracelet cet été, l'investisseur immobilier, homme d'affaires et joueur de mixed games à hauts enjeux Gerald Ringe inscrit son nom au palmarès de l'Event 65 de 7-Card Stud à 1.500$.

Premiers WSOP, premier tournoi disputé, et première victoire pour Connor Berkowitz dans l'Event 66 de No-Limit Hold'em re-entry dit du Lucky Sevens à 777$. Il y en a décidément certains pour qui la maxime "veni vedi vici" semble avoir été écrite.

Enfin dans l'Event 67 du Dealers Choice Championship à 10.000$, Quinn Do, un habitué des mixed games, aura décroché son deuxième bracelet après 2005 en deux tables finales !

Aucun bracelet français dans ces World Series of Poker 2015 donc, malgré 11 finalistes et surtout 6 deuxièmes places. Une année décevante donc, même s'il leur reste (ainsi qu'aux stars n'ayant que peu fait d'étincelles cette année) une dernière chance.

Tous les yeux sont désormais tournés vers le Main Event à 10.000$ dont les deux Jours 2 viennent de se terminer.
Pour tout suivre de ce Main Event, retrouvez nos compte-rendus journaliers !


A retrouver également :

> Tous les Résultats des WSOP en un coup d'oeil
> Le classement de l'argent gagné des joueurs français, belges et suisses

-----

Les WSOP en chiffres : Premier bilan pour 2015

(08/07/15 - par PokerListings France)

Bracelet WSOP2015

Tandis que le Main Event vient de démarrer, les 67 autres tournois sont à présent achevés et il est désormais possible de tirer un premier bilan statistique sur cette édition 2015 des WSOP.

Avec une affluence totale du Main Event qui s'établit à 6420 joueurs, les WSOP ont passé la barre des 100 000 entrées enregistrées pour la première fois de leur histoire.

Le précédent record avait été établi en 2013 avec 79 472 joueurs.

Cette progression s'explique tout d'abord évidemment par un nombre de tournois un peu plus nombreux (62 en 2013, 65 l'an dernier, 68 cette année), mais également par les nouveaux tournois à faible buy-in et énorme garantie. Le Colossus aura ainsi enregistré 22 374 entrées, soit 1/5è des entrées totales cette année.

Les WSOP 2015 ne surpasseront cependant pas le prizepool total de l'an dernier. 2014 avait établi un nouveau record à plus de 256 millions de dollars.
Cette année il s'établit à un peu plus de 228 millions, ce qui reste la deuxième plus grosse dotation totale de l'histoire.

Voici les chiffres du nombre total de joueurs et du prizepool sur ces 10 dernières années :

(note : les prix incluent la commission)


A propos du Main Event, voici l'évolution de sa fréquentation depuis 2004 :

Meilleurs Pays en 2015

Comme chaque année les Américains ont conservé sur leur sol la plupart des bracelets, ont de loin gagné le plus d'argent, et ont obtenu le plus de places payées. Mais évidemment ce n'est pas une surprise considéré que 90% de tous les joueurs viennent des Etats-Unis.

12 autres pays seront parvenus à s'approprier des bracelets, avec en premier lieu l'Angleterre et le Canada (4 chacun). L'Allemagne suit avec 3, l'Italie 2 (merci Max Pescatori), tandis que Russie, Israël, Argentine, Brésil, Biélorussie, Japon, Danemark et Maroc ne seront pas non plus repartis les mains vides jusque là.

On ne reviendra pas sur la guigne française, le pays avec le plus de 2è places sans victoire (6).

Top Joueurs

Chaque année depuis 1999 au moins un joueur parvient à remporter au moins 2 bracelets durant les WSOP.
En 2015 deux hommes auront accompli cet exploit : Max Pescatori (qui est devenu par la même le premier joueur européen avec 4 bracelets), et Brian Hastings.

Mike Gorodinsky (actuellement en tête au classement du Joueur de l'Année des WSOP) a terminé 1er, 2è et 3è, le seul joueur à avoir réussi trois podiums.

Voici la liste des joueurs ayant réussi au moins deux podiums cette année :

Une mention particulière également pour ceux ayant le plus souvent cashé cette année.

3 joueurs ont réussi 10 places payées (hors Main Event) : Eric Baldwin, Joe Kuether, et le Canadien Mark Radoja.

Il leur faudra encore terminer dans l'argent 3 fois d'ici le Main Event et les WSOP Europe pour rejoindre le recordman Ismael Bojang.

Les Français et les Belges ont beaucoup moins gagné

Evidemment encore une fois il faudra attendre la fin du Main Event pour pouvoir dresser un réel bilan, d'autant que nombre sont les tricolores en piste, et ceux-ci nous ont souvent habitué à de très grosses performances au cours de ces dernières années (Antoine Saout, Gaëlle Baumann, Sylvain Loosli).

Toujours est-il que les Français ont pour l'instant gagné 2,9 millions de dollars aux WSOP 2015 (en 153 places payées) : c'est beaucoup moins que l'an dernier (4,2 millions) et même de loin le pire total depuis que nous tenons ces statistiques (2011).

Même constat chez nos amis belges, qui n'enregistrent "que" 431 845 $ de gains (en 25 places payées), soit à peine mieux que leur plus faible total récent (404 383 $ en 2011).

Les joueurs suisses se maintiennent quant à eux à un faible total de 50 000 $ (en 13 places payées).

Et surtout aucun bracelet pour personne, ce qui n'était plus arrivé depuis 2009.

Pour voir le détail : Bilan argent gagné Français, Belges et Suisses (2015)


Fred Guillemot (avec Arved Klöhn)

-----

Portés Disparus : Les 3 grands Absents des WSOP 2015

(21/07/15 - par FG)

Joueurs de poker disparus wsop 15

Chaque année, les World Series of Poker voient des milliers de nouveaux joueurs vivre leur première expérience, de nombreux pros confirmer, mais aussi d'autres étonnamment aux abonnés absents.

Si un certain nombre de joueurs auraient pu mériter de figurer dans cet article, nous avons décidé d'en choisir trois. Sans doute les plus emblématiques.

Phil Ivey

Comment ne pas commencer par celui considéré comme l'un des meilleurs joueurs du monde, si ce n'est le meilleur ?

Cette distinction risque cependant peu à peu de prendre du plomb dans l'aile.

Alors qu'on s'attendait à le voir se battre avec Phil Hellmuth et Daniel Negreanu dans la course à toujours plus de bracelets, Ivey aura finalement fait figure de mauvaise élève en ne participant qu'à quelques tournois, mais visiblement la tête ailleurs.

Phil Ivey WSOP 2015 b
Phil Ivey avait encore le sourire à son entrée dans le One Drop.

C'est ainsi qu'on l'aura vu pour la première fois pointer le bout de son nez dans le High Roller for One Drop à 111 111$ (le 58è tournoi des Series sur 68), où il n'aura pas fini dans l'argent. Et il semble que la seule autre épreuve à laquelle il ait participé, soit le Main Event (où là aussi il n'aura pas réussi à casher).
La dernière fois qu'Ivey n'avait réussi aucune place payée aux WSOP remontait à 2011.

Ce qui intéresse Phil Ivey aujourd'hui, ce sont en effet surtout les parties d'argent à hauts enjeux. Ce dont il ne se cache pas, puisqu'il déclarait :

"Bien sûr que les bracelets m'intéressent. Mais il y a d'autres parties ailleurs, donc après cela dépend. C'était plus facile pour moi quand j'avais des paris sur les bracelets, ça me motivait plus à aller m'asseoir et jouer des tournois."

A moins de le voir se réveiller pour les WSOP Europe à Berlin en octobre, Ivey resterait en tout cas cette année bloqué à 10 bracelets, aux côtés de Doyle Brunson et Johnny Chan, et maintenant à 4 longueurs de Phil Hellmuth.

John Juanda

Voilà une autre grande figure du poker qui semble peu à peu disparaître des écrans radars. Le genre de joueur qui peu à peu tombe dans l'oubli, jusqu'à ce ce que 5 ans plus tard, quelqu'un s'exclame soudainement au cours d'une conversation : "Mais qu'est devenu John Juanda au fait ?!".

Pourtant, Juanda ce n'est pas moins de 5 bracelets WSOP et 65 places payées, le plaçant dans le Top 10 des joueurs au plus grand nombre d'ITM (In The Money).

John Juanda WSOP Winner
John Juanda lors de sa dernière victoire en 2011. Une image qu'on ne reverra plus ?

Et même s'il n'est pas le plus expansif (pour ne pas dire le plus discret) parmi les grandes stars du poker, Juanda a toujours cette présence à la table. Suffisamment pour que l'on s'enthousiasme à le voir atteindre des tables finales.

A l'instar d'Ivey, John Juanda est lui aussi désormais plus intéressé par les gros cash games notamment du côté de Macao.

Cette année, il avait cependant annoncé la couleur au mois de mai :

"Je prévois de jouer entre 0 et 3 tournois cette année aux WSOP, alors ne gaspillez pas votre argent sur moi dans vos jeux Fantasy !"

Le 5 juillet, il tweetait ensuite :

"J'aimerais acheter des parts pour le Main Event vu que je ne pourrai pas jouer moi-même."

Si le scandale de l'affaire Full Tilt lui a certes aussi fait du tort, aucune commune mesure cependant avec les Chris Ferguson ou Howard Lederer, réellement impliqués, et qui pour leur part ont eux définitivement disparu. D'ailleurs Juanda a toujours été bien présent aux Series au cours de ces dernières années.

L'Indonésien n'était en tout cas jamais reparti les mains vides des WSOP depuis 1998, soit 17 ans !
Et il n'a toujours pas cashé dans le moindre tournoi en dehors en cette année 2015.

Une page qui se tourne ?

Humberto Brenes

Le Costaricain est une légende du poker, cela ne fait aucun doute. C'est d'ailleurs pour cela qu'il concourt cette année dans la catégorie éponyme de nos Trophées PokerListings.

Brenes s'était fait une spécialité depuis un certain nombre d'années aux WSOP : casher tous les ans, et de préférence de très nombreuses fois.

Hunberto Brenes
Humberto Brenes non payé aux WSOP : la fin d'une époque ?

Il est actuellement 5è au classement des joueurs étant rentré le plus souvent dans l'argent aux World Series, 81 fois depuis 1987, juste derrière Daniel Negreanu.

En 2014, il avait récolté pas moins de 10 places payées. Et cette année... aucune, soit passé en un an de 10 à 0 !

Cela faisait 10 ans qu'Humberto le "Shark" gagnait de l'argent l'été au Rio de Las Vegas. La dernière fois qu'il n'avait pas été payé aux WSOP remontait à 2004.

L'une des explications peut être facilement trouvée : comme beaucoup d'autres pros au cours de l'année écoulée, Brenes aura perdu son contrat avec PokerStars. Son contrat de 8 ans avec la salle au pique rouge arrivait à son terme en août 2014, et d'un commun accord n'aura pas été renouvelé.

"Je continuerai de jouer au poker, c'est mon hobby" confiait-il quelques jours plus tard. "Mais je vais voyager moins qu'avant, participer seulement à quelques tournois, et consacrer plus de temps à ma famille."

Étrangement, Brenes semblait pourtant vouloir continuer sur sa lancée à Vegas :

"Parmi mes objectifs je veux atteindre les 100 places payées aux WSOP. Et aussi remporter un nouveau bracelet pour en avoir 3, pour que chacun de mes enfants puisse hériter d'un."

Partie remise l'année prochaine alors ?
Auraient pu être également cités...

... parmi ceux que l'on pouvait espérer un peu mieux voir : Sam Trickett (0 place payée, une première pour l'Anglais depuis 2009), Viktor Blom (qui n'aime décidément pas le live), Gus Hansen (toujours en délicatesse avec son poker, mais le reverra t-on un jour ?), Doyle Brunson (son âge l'excusant depuis déjà plusieurs années), Marcel Luske (en 13 ans c'est seulement la deuxième année après 2011 qu'il ne cashe pas aux WSOP), le champion du monde 2011 Pius Heinz (sa carrière live semblant s'être arrêtée en 2014), ou encore côté Français Bruno Lopes alias Kool Shen (en perte de vitesse depuis 2015 ?).
Et évidemment on pensera aussi à Manuel Bevand et Ludovic Lacay, qui ont depuis l'an dernier décidé de s'éloigner du poker.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page